Accueil > Autres rubriques > Tamazgha (l’association) > Activités > Eros et Psyché : un conte amazigh devenu un mythe (...)
Eros et Psyché : un conte amazigh devenu un mythe grec
Conférence-débat animée par Nedjima Plantade
lundi 31 mars 2014
par Masin
Une conférence organisée par Tamazgha à Paris le samedi 24 mai 2014 à 14h30.




Les aventures d’Eros (l’amour) et Psyché (l’âme), sont narrées dans un roman intitulé Les Métamorphoses, écrit par Apuleius (Apulée), Africain romanisé né à Madaure (Mdawruc, située à 130 km au sud d’Annaba et à 150 km à l’est de Constantine), en 125 après J.C. Tout d’abord, la transmission de l’œuvre se limite à l’Afrique romaine puis chrétienne avant de tomber dans l’oubli durant huit siècles. Elle réapparaît en Europe à partir des 14e-15e siècles, interprétée sous forme allégorique dans de nombreuses œuvres littéraires, musicales, picturales, scéniques, etc. Cette lecture allégorique, aux résonnances platoniciennes, a fait du récit d’Apulée un mythe grec, et partant, indo-européen.

La masse imposante de travaux philologiques, de littérature et de folklore consacrés à ce mythe n’ont pas épuisé le sujet et l’on continue de se poser la question de la source d’Apulée. Les études littéraires et philologiques ne veulent y voir qu’une création d’auteur, les folkloristes, un conte populaire grec qu’Apulée aurait entendu au cours de ses voyages en Grèce. L’ensemble de ces analyses pèchent au moins par deux aspects :
1 - l’ignorance délibérée ou la sous-exploitation de la littérature orale nord-africaine ;
2 - l’éviction pure et simple de la culture africaine d’Apulée, alors que l’on sait, par un autre de ses ouvrages, Apologie, qu’il tire fierté de son ascendance africaine, "demi-numide et demi-gétule".

En rétablissant ces deux données fondamentales, et en tenant compte du fait qu’on n’a jamais trouvé trace de ce mythe, ni en Grèce ni nulle part ailleurs avant Apulée, il s’agira de montrer que le récit d’Eros et Psyché est un conte amazigh, probablement entendu par l’auteur dans sa Numidie natale, duquel il s’est inspiré pour créer une œuvre littéraire, devenue un des trésors de la culture antique.

C’est le sujet qui sera exposé par Nedjima Plantade lors d’une conférence-débat organisée par Tamazgha le samedi 24 mai à 14h à Paris.

Nedjima Plantade est anthropologue. Elle a soutenu une thèse de troisième cycle intitulée "Magie féminine et sexualité en Kabylie : étude ethnopsychiatrique" sous la direction de Georges Devereux, à l’EHESS en 1984. Elle est auteur de deux ouvrages ; "La guerre des femmes. Magie et amour en Algérie." (La Boîte à Documents, Paris, 1988) et "L’honneur et l’amertume. Le destin ordinaire d’une femme kabyle" (Baland, 1993). Elle est également auteur de plusieurs articles sur les rites et croyances amazighs, particulièrement en Kabylie.



Eros et Psyché : un conte amazigh devenu un mythe grec

Conférence-débat avec

Nedjima Plantade
Anthropologue

Samedi 24 mai à 14h30 à Paris.

Inscription obligatoire

Pour assister à cette conférence-débat, il est nécessaire de s’inscrire.

-  Par téléphone ou SMS : 06.52.10.15.63.

-  Par E-mail : tamazgha.paris gmail.com


Articles dans la rubrique :

Activités
12/03/16
0
Dans le cadre de son activité, "Rencontres et débats", Tamazgha vous invite à une projection-débat (...)

Lire l'article

29/10/15
0
La Kabylie est dans le désarroi tant économique que moral. Le dernier grand mouvement remonte à (...)

Lire l'article

07/04/15
0
Alors même que les Etats hostiles à la libération de l’Azawad du joug malien poursuivent leur (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.