Accueil > Autres rubriques > Tamazgha (l’association) > Activités > 20 avril 1980 : trente ans après...
20 avril 1980 : trente ans après...
Conférence-débat avec Ferhat Mehenni, président du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie
vendredi 5 mars 2010
par Masin
Dans le cadre de ses activités, et à l’approche de la commémoration du trentième anniversaire du Printemps berbère, Tamazgha organise une conférence-débat animée par Ferhat Mehenni ayant pour thème : "20 avril 1980 : trente ans après".


[|

20 avril 1980 : trente ans après...


Conférence-débat
avec

Ferhat Mehenni


2Président du MAK2
2Samedi 13 mars 2010 à 16h002

Local associatif
12, rue Moulin des Lapins
75014 Paris

Métro : Pernéty (Ligne 13)
|]



Trente ans après les évènements qui ont marqué le pays kabyle et qui ont été un tournant majeur du combat amazighe, il est plus que jamais nécessaire de tirer les leçons des actions menées depuis, ainsi que sur les choix effectués (stratégiques et politiques). En 1980 les Kabyles se sont mobilisés massivement pour mener un combat les concernant directement. Ce fut une première ! Cependant les choix effectués par la nouvelle militance kabyle n’ont pas véritablement rompu avec le nationalisme algérien, véritable handicap pour le combat amazigh. Le caractère culturaliste du mouvement ne pouvait que contribuer à rendre quasi-impossible la conception d’un projet national amazigh (ou kabyle), seul à même de garantir une véritable libération de l’emprise de l’idéologie arabo-islamique, condition sine qua non de notre liberté et de l’accès à la souveraineté.

Il est important de rappeler le rôle déterminant qu’a joué Avril 1980 dans l’évolution de la question amazighe : il a été un véritable acte fondateur moderne du combat amazigh à travers l’ensemble de l’Afrique du Nord (Tamazgha). Il a suscité l’espoir chez Imazighen, pour qui désormais tout est devenu possible, et notamment l’espoir d’accéder à la liberté. Mais il est aussi important de relever les carences de ce mouvement né d’Avril 1980.

C’est à cette réflexion que Tamazgha tient à participer afin de sortir le mouvement de l’impasse. Il est urgent de réfléchir (et d’agir !) afin de (re)mettre le mouvement sur des bases solides. Pour ce faire, l’apport des acteurs des différentes étapes du combat amazigh -en particulier ceux d’Avril 1980- est incontournable.

C’est dans cette optique que nous donnons la parole à Ferhat Mehenni, un des militants de la cause amazighe, témoin et acteur de quatre décennies de combat. Est-il nécessaire de rappeler que depuis 2001, Ferhat Mehenni est à l’origine d’un mouvement politique prônant l’autonomie de la Kabylie, dont l’importante initiative est de remettre relativement en cause l’Etat algérien et de pointer l’incompatibilité des intérêts de la Kabylie et ceux de l’Etat algérien ?

C’est donc pour revenir sur Avril 1980 dont il était l’un des acteurs, mais aussi pour évoquer l’avenir, que Ferhat Mehenni, président du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, sera avec nous ce samedi 13 mars.



[|

20 avril 1980 : trente ans après...

Conférence-débat

avec

Ferhat Mehenni


2Président du MAK2

2Samedi 13 mars 2010 à 16h002

Local associatif
12, rue Moulin des Lapins
75014 Paris

Métro : Pernéty (Ligne 13)

3[*Entrée libre*]3
|]




2Renseignements2
Tel : 01.45.45.72.44.
E-mail : tamazghaparis yahoo.fr



Articles dans la rubrique :

Activités
12/03/16
0
Dans le cadre de son activité, "Rencontres et débats", Tamazgha vous invite à une projection-débat (...)

Lire l'article

29/10/15
0
La Kabylie est dans le désarroi tant économique que moral. Le dernier grand mouvement remonte à (...)

Lire l'article

07/04/15
0
Alors même que les Etats hostiles à la libération de l’Azawad du joug malien poursuivent leur (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


19 Messages

  • 20 avril 1980 : trente ans après... 5 mars 2010 19:39, par goulmane
    bonjours a tous, c’est le 13 mars ou le 06 comme a l’afiche ???? merci.
  • 20 avril 1980 : trente ans après... 6 mars 2010 00:52, par mirsa
    "tafsut imazighen" n 1980 nous a servi de tremplin aux ignorants kabyles, pour la reconaissance de tamazight, de liberté, de souveraineté et de culture de notre peuple de Tamazgha...donc, continuons ce combat si cher a nos coeur et la paix renaitra un jour...
  • 20 avril 1980 : trente ans après... 8 mars 2010 06:32, par La Mécréante !

    "trente ans après" (mi-chemin de sa disparition) ???...

    la Kabylie se portait mieux "60 ans avant". d’où, encore 30 ans d’islamo-araberie-ângérianiste et il n’y aura plus de "Kabylie"... il n’y en a déjà quasiment plus.

    si j’assistais à cette "conférence-débat" je n’aurais que deux questions et une injonction :

    1) où sont et que sont devenus les "80" ?

    2) où sont et que sont devenus les "2001" ?

    3) ne me répondez surtout pas en me parlant de "martyr" - "chahid" - "chouhada" et autres foutaises en cherchant à me traduire "cocus du siècle" !

    • 20 avril 1980 : trente ans après... 8 mars 2010 12:38, par Amnay

      Azul Mécréante,

      Non, nous sommes les cocus du millénaire et non du siècle...faut vraiment être les derniers des derniers pour se faire dominer par qui tu sais...j’en ai marre de prononcer ou d’écrire leur nom maudit pour l’éternité !
      si tu le permets :
      ps : à mon avis, ceux de 80 sont tous "cérébralement mort", il ne reste plus que Ferhat comme dernier des mohicans...et ceux de 2001, ma foie, je crois qu’ils sont en train de penser leur blessures...c’est dur de se relever de trahisons toujours renouvellées...l’aârachs et MONSIEUR ABRIKA fut une belle fumisterie

      • 20 avril 1980 : trente ans après... 8 mars 2010 20:45, par mirsamazigh
        Dans ce cas reprenons, nous, ou continuons, cette lutte contre l’Algérie islamo-arabe et donc retrouver notre pays qu’est la Kabylie prospere et sereine...
    • 20 avril 1980 : trente ans après... 9 mars 2010 01:54, par Vivras

      Azul la ’’MecqueRéante’’ ! Hum j’eveux dire La Mécréante Enagh !

      Tu ne pourras pas savoir combien ce silence, ce sentiment d’impuissance collectif et individuel est entrain de couver une révolte qui va balayer tant de sìècles de ’’merdage’’ de nos aieux qui ont à la limite de l’aliénation mentale embrassé le pentacle diabolique qui a brûlé nos àmes dans le desert de sa culture assassine et pédophile !

      Yibwas ad dlun felas ... as ni id usam d as amcum ! Mi nghil d acu inetslas ? Kunwi tusam d aghtekfum !

      Vivras, nigh am, wigini ugaren arumi, ad ghlin yibwas !!

      Bla rebbi nsen ! Nagh s rebbi nsen !

      • 14 siècle après... 9 mars 2010 14:06, par La Mécréante !

        Azul Amnay et Vivras,

        je suis de tout coeur en pensée avec vous deux, enragée d’impuissance !

        "ad ghlin yipwas", dis-tu, Vivras. Peut-être... peut-être... Peut-être...

        n’empêche que les "2001" sont chers à mon coeur. Tour ça pour ça... putain !

  • 20 avril 1980 : trente ans après... 8 mars 2010 22:44, par annuz
    Azul i kunwi yumnen s usirem amazigh. je voudrais bien écrire et m’exprimer en tamazight mais je suis au bureau et je n’ai pas les carractères de tamazight. donc à ceux qui y crioient, veuillez me pardonner. je voudrais juste demander à Ferhat comment lui qui était un pionnier de la cause et qui a su se battre contre les idéaux du FLN dont il a été millitant sous un régime quasiment autoritaire, a pu integrer un parti qui a été la vermine de l’unité kabyle. puis en se rendant compte que ce parti là n’était pas le fruit d’une réelle opposition et d’une réelle démocratie comme le sous-entend son nom, mais d’une machination de la sécurité pour briser les kabyles dans leur unité, a savoir casser les volontés primitives du MCB qui était le jallon de chaque bérbèriste dans beaucoup de régions ? et pour que les hommes qui croient à l’espoir amazigh puisse croire en votre solution actuelle notamment l’autonomie de la kabylie dont je partage tout a fait le principe. comment prouveriez-vous votre crédibilité après des évènements de votre passé qui a mon sens ne plaisent pas à moult gens. je vous remercie du temps que vous consacrerez ne serait-ce que pour lire ces quelques lignes, en esperant un éclaircissement. croyez en ma bonne foi. Mourad
  • 20 avril 1980 : trente ans après... 10 mars 2010 15:43, par Saga des Gémeaux

    Repenser le combat kabyle c’est bien car on peut prendre le temps de la réfléxion sur les réussites comme sur les échecs du mouvement pour notre libération. J’ai juste une question à poser : sur quelles bases en ce vingt-et-unième siècle le combat pour la libération de la Kabylie doit il se fonder ? Est-ce sur l’autonomie telle que nous le propose Ferhat M’henni ou bien sur l’indépendance ? Pour le reste, on peut toujours débattre mais il faudrait passer à des choses concrètes qui poser les fondations de notre souveraineté. Quand je vois ce qui se passe chez nous, je ne peux qu’être furax du fait que je ne puisse rien faire même en exil.

    Saga des Gémeaux.