Accueil > Autres rubriques > Tamazgha (l’association) > Activités > L’immigration dans la poésie amazighe féminine
Ad nessiwel tamazight - Parlons en tamazight
L'immigration dans la poésie amazighe féminine
mercredi 2 juillet 2008
par Masin
Dans le cadre du groupe "Nessawal tamazight" avec l’association Tamazgha, Lahousin Azergui, auteur d’un roman en tamazight, animera une discussion autour du thème "L’immigration dans la poésie amazighe féminine", le samedi 12 juillet à 19h30 à Paris. La discussion se fera en berbère, bien entendu.

[|Azwag g tmedyazt tamazight tuntit|]

2Amedya n temnad’in n Ayt Atta2

G iseggwasen n 1964, 1968 d 1974, ugar n 78 000 n uterras ayed stint (selectionner) tremisin (entreprises) tirumyin seg wenz’ul n Tmazgha tutrimt, af-ad wirin g imghizen (mines) n ugafa n tmurt n Fransa. Tawada n iterrasen ddegh (agi) gher Fransa tegzem ulawen n medden, lumar (surtout) win twetmin, ghifs isawlen g izlan nnsent mi nettini „timnad’in“.
At’as n izlan ayedd iffghen g iseggwasen n 1960 d 1970 ghef twada n inemhalen (travailleurs) ddegh gher Fransa. Ur llint wat’as n tezrawin (études) ghef uya n temsalt igezmen timektit (mémoire) n imezdagh n waqqiwen n Saghru, n Teghremt n Imgunn, n Dads d Sus ...

[|

L’immigration dans la poésie amazighe féminine

|]
2Exemple des "Timnad’in" des Ayt Atta2

Durant les années 1964, 1968 et 1974, plus de 78 000 jeunes hommes ont été recrutés par les houillères françaises au sud-est de Tamazgha occidentale pour travailler dans les mines du Nord de la France. Cette immigration soudaine et collective a marqué la mémoire collective des populations de la région.

Des centaines de poèmes ont été composées sur ce thème par des femmes des vallées de Saghru, de Dadès et de Tighremt n Imgun. Malheureusement, ces poèmes n’ont pas fait objet d’études académiques et sérieuses. A travers ces poèmes collectés auprès de femmes dans cette région, l’intervenant tentera de reconstruire le parcours de ces travailleurs et leur histoire ...



Ad nessiwel tamaziγt
Parlons en tamazight
L’immigration dans la poésie amazighe féminine
Exemple des "Timnad’in" des Ayt Atta.


Samedi 12 juillet 2008
à 19H30
Local associatif - Gergovie
20, rue Gergovie
75014 Paris.
Métro : Pernéty (Ligne 13).

Renseignements
TAMAZGHA
Tel : 01.45.45.72.44.
E-mail : tamazgha wanadoo.fr




En 2005, Tamazgha a mis en place un groupe de discussion en tamazight. Le but est de rassembler des personnes qui désirent échanger et réfléchir en tamazight (langue berbère). Cette activité est une contribution à faire de tamazight une langue de communication, d’analyse, de réflexion, de production,... en bref une langue comme les autres.


Celles et ceux qui tiennent à apporter leur contribution à ce Groupe sont invité(e)s à y participer et apporter leur savoir à ce projet.

Notez que le Groupe est ouvert à toutes et à tous. Les personnes qui voudront apprendre tamazight est une occasion pour elles de venir passer une soirée où la seule langue d’expression est tamazight.
Lorsqu’on dit tamazight, c’est la langue que nous parlons quotidiennement : un chleuh parlera le chleuh, un kabyle parlera kabyle, un chaoui le cahoui, etc.


Articles dans la rubrique :

Activités
12/03/16
0
Dans le cadre de son activité, "Rencontres et débats", Tamazgha vous invite à une projection-débat (...)

Lire l'article

29/10/15
0
La Kabylie est dans le désarroi tant économique que moral. Le dernier grand mouvement remonte à (...)

Lire l'article

07/04/15
0
Alors même que les Etats hostiles à la libération de l’Azawad du joug malien poursuivent leur (...)

Lire l'article


Rejoignez nous