Accueil > Actualité > La Kabylie prise en otage par les siens
La Kabylie prise en otage par les siens
samedi 9 mai 2015
par Masin
Le RCD [1] et le FFS [2] ou comment deux partis, irréversiblement formatés sur la question de l’intégrité du territoire algérien et son corollaire l’unité nationale, ne sont pas près de lâcher la Kabylie à plus sain du point de vue idéologique. Il y a d’abord la volonté du premier de toujours démontrer qu’il n’a jamais eu tort et qu’il peut faire mieux que le FFS dont il se passe royalement. Celui-ci, rancunier, intransigeant et ruminant toujours la même obsession, ne pardonne jamais au RCD d’avoir osé le supplanter dans son propre fief et, pire, de s’être allié à son ennemi de toujours, la Sécurité militaire (S. M.) allias le DRS [3]. Alors, c’est l’éternelle guéguerre.

Une guéguerre créant, néanmoins, des failles psychosociologiques à travers lesquelles un salafisme faufilant tente la construction d’une nouvelle mosquée en plein cœur d’Aghrib [4] même. Et cela ne semble guère gêner le FFS qui y trouve, de plus, l’opportunité pour accabler son frère ennemi et le qualifier d’aventurier et de naïf qui se fait avoir par l’islamisme dans son propre village. Mais, un islamisme rampant, envahissant, terrorisant,... encouragé, d’abord par la permissivité de l’attitude qui-tue-qui essentiellement de revanche de l’un, et un "éradicalisme" impuissant sublimé par l’appel "patriotique" de l’autre à porter un simple fusil de chasse pour toute résistance à la sauvegarde de l’honneur kabyle. Un islamisme que le FFS considère, toutefois, comme une banale et inévitable "régression féconde". Le FFS ne voit rien d’acculturant ni d’assimilant ni de menaçant pour la tradition dans la directive du nouvel imam salafiste, et ex-terroriste, instruisant les croyants du village à mener la prière au mort hors du cimetière et aux autres de jeter le défunt, à la sauvette, dans une fosse anonyme où le marbre est considéré vigoureusement comme un pêcher. Après tout, semble concéder le FFS, la Kabylie est musulmane et, à l’instar de toute l’Algérie, elle aussi doit subir sa propre régression "féconde".

Ainsi, les valeurs ancestrales propres à la spécificité kabyle qui ont fondé et structuré notre organisation sociale pendant des siècles, se retrouvent aujourd’hui menacées par d’autres structures idéologiques envahissantes, de substitution à dessein, d’anéantissement et d’assimilation totale de tout ce qui représente l’authenticité kabyle à fondement humaniste et laïc. Le Kabyle lambda se retrouve ainsi désorienté et menacé de déracinement dans sa spécificité et anesthésié et bloqué dans sa quête historique à se défaire des jougs coloniaux aliénants. Toutefois, la responsabilité de cette violence multiple, permanente et quotidienne faite à la Kabylie incombe, d’abord et en premier, à nos responsables politiques kabyles de diverses tendances préférant verser imprudemment dans des luttes intestines qui font la joie de l’ennemi commun qui se nourrit de leurs différends internes. Les célébrations itératives annuelles tombées dans le folklore et aux couleurs partisanes distinctes du 20 avril 80 sont révélatrices, très malheureusement, du degré de compromission de notre idéal commun, pris en otage, d’abord, par les nôtres ! [5]

A ce propos, l’on assiste depuis quelques années à un incroyable inversement des rôles entre un FFS subitement épris de la bonté de son bourreau historique, le FLN, et le RCD qui croit "ouvrir les yeux" et ne voir dans l’islamisme que pure innocence manipulée et prise dans un jeu de pouvoir opaque dont seul son rapprochement avec Belhadj et Boukhemkhem peut y déceler les tenants, les aboutissants et, bien sûr, une sortie amiable de la crise laïco-islamiste algérienne. Il s’agit de deux concepts pour deux démocraties kabyles par simples permutations périodiques d’alliance avec les deux diables algériens : l’islamisme et le régime au pouvoir. C’est à tour de rôle. Comme le FFS hier, le RCD arrive enfin à situer la cause du malheur : c’est Toufik le statut quo. Convenons, tout de même, qu’il y a comme une faille dans la progression des événements politiques menés par les deux partis kabyles que la raison, le simple bon sens et le sentiment légitime de l’appartenance kabyle ne peuvent expliquer. C’est une sorte d’éclipse dans l’Histoire pour une déprogrammation idéologique, une espèce de trou noir politique échappant totalement à la dialectique qui transforme l’un en amoureux de son tortionnaire et l’autre en sympathisant de son ennemi, considérés pourtant, il y a si peu, comme viscéraux ! Deux orientations politiques tournant casaque à tout instant et laissant le pauvre citoyen pataugeant dans ses convictions naïves. Deux partis kabyles, deux "miracles politiques par revirement idéologiques que le kabyle lambda trouve grand mal à s’expliquer.

Et pendant ce temps, le kidnapping en Kabylie n’est pas qu’affaire de banditisme, de terrorisme et autres machinations de sérails terrifiant le commun au seuil de sa porte au village. Il est aussi le kidnapping par la corruption matérialiste massive des consciences et leur inondation par la toxicité médiatique islamo-conservatrice distillée par Echourouk et Ennahar [6] pervertissant, ainsi, l’idéal commun en rendant très incertain le devenir de la Terre natale. Les membres kabyles des APW [7] de Tizi-Ouzou et de Bgayet passent leurs journées à s’entre-déchirer pour des miettes de trottoir servant uniquement l’intérêt de clans, de familles, de copains et de copines, et pour des considérations, bien sûr, d’orgueils partisans. Mais des conflits que des walis (préfets) en "vogue tournante" savent attiser en prenant parti pour l’intransigeance des uns le jour mais, n’omettant pas, pour un jeu d’équilibre et de maintien, de témoigner, en privé et de nuit, leurs appuis pour l’entêtement de la partie adverse. Cela s’appelle diviser les Kabyles pour mieux régner en Kabylie. Le FFS et le RCD en Kabylie représentent deux faces d’apparences différentes mais de la même pièce que le pouvoir sait tourner magistralement entre ses doigts pour leur assigner un seul et même but : se neutraliser mutuellement pour neutraliser l’aspiration de la Kabylie à la liberté.

Cavan Amesbah.

Notes

[1RCD : Rassemblement pour la culture et la démocratie, parti fondé par Saïd Sadi en 1989 en Kabylie.

[2FFS : Front des forces socialistes, parti fondé en 1963 en Kabylie à l’appel de Hocine Aït-Ahmed.

[3DRS : Département du renseignement et de la sécurité

[4Aghrib est le village natal de Saïd Sadi, en Kabylie

[6Echourouk et Ennahar sont deux télévisions privées algériennes à idéologie islamiste.

[7APW : Assemblée populaire de wilaya, une assemblée d’élus départementaux.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
1
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


7 Messages

  • La Kabylie prise en otage par les siens 9 mai 2015 20:04, par citizen k
    pourquoi continuons nous encore a accorder de l’importance a ces deux avatars ?ils ns meritent meme plus que les kabyles s’y attardent une seconde !

    repondre message

    • La Kabylie prise en otage par les siens 9 mai 2015 23:33, par Ismael
      Dans notre peuple, il y a la famille qui avance et une autre famille, de plus en plus minoritaire et tant mieux, qui ne cesse de discuter et de débattre tout en reculant et tout en dégoutant notre peuple. Le seul combat pour lequel les kabyles doivent s’unir est l’autodétermination de la Kabylie. Notre liberté et notre souveraineté d’abord et le reste suivra. Seule notre souveraineté nous évitera la disparition. Seule notre souveraineté nous rendra notre honneur, garantira la sécurité à nos enfants et pérennisera notre identité et notre langue. Les débats qui n’en finissent pas, les tergiversations, les discours philosophiques dans les amphis de Oued Aissi et ailleurs….le peuple kabyle en a assez, et ce n’est que perte de temps et découragement pour notre peuple. Vous avez raison cher Monsieur, Le MAK a réussi à laminer tous ces adorateurs des débats sans fin, tous ces algérianistes qui ne voient pas l’évidence : Laisser la Kabylie dans le cadre algérien, c’est assurer la mort et la disparition de toute kabylité. L’évidence est là, devant eux, mais préfèrent regarder ailleurs et continuer à palabrer sur l’autonomie à la sauce RCD ou à la sauce FFS ou de je ne sais quel groupe ou quel parti. Autrefois c’était l’amazighité selon MCB PAGS, MCB FFS, MCB RCD… le peuple kabyle avait fini pour n’avoir aucune. Et certains, pour dégouter à jamais le peuple kabyle de ce grand projet qui est sa propre liberté, veulent nous refaire le même coup mais sur l’autonomie cette fois-ci : celle des uns par rapport à celles des autres….l’autonomie selon tel ou tel parti, telle ou telle personne politique…. Ceux qui veulent encore discuter et palabrer sur l’autonomie de notre Kabylie dans une Algérie arabo-arabe, libre à eux de le faire, mais qu’ils sachent que les patriotes kabyles continueront à avancer, continueront à faire grossir le MAK, continueront à sensibiliser notre peuple sur sa vraie condition de peuple colonisé et de peuple humilié. L’objectif du MAK est clair et net, il continuera à avancer jusqu’à la reconquête totale de notre souveraineté, alors que d’autres continueront à palabrer et à débattre encore et encore. Chacun sa route, le peuple Kabyle a déjà tranché. Le mieux à faire, si je peux me permettre un conseil, qu’au lieu et place des débats sans fin il faudra tout de suite et sans perdre du temps rejoindre le MAK et rejoindre la famille patriotique Kabyle. Vive la Kabylie libre et indépendante.

      repondre message

      • La Kabylie prise en otage par les siens 11 mai 2015 23:43, par Ahcène B.
        Le printemps noir de 2OO1 a sonné le glas de nos illusions et de nos errements !Nous sommes l’une des rares communautés opprimées au monde à vouloir revendiquer notre identité et notre langue sans nous assumer en tant que kabyles,peuple minoritaire dont les droits élémentaires sont bafoués par un Etat archaïque,despotique et obscurantiste.Grace au MAK,aujourd’hui le débat en Kabylie est entre une large autonomie et l’indépendance,le statu-quo est mortel pour nous,il est indéfendable et les kabyles qui espèrent encore en l’avènement d’une Algérie démocratique,rêvent debout !Une Algérie "libre et démocratique" ? Quand les poules auront des dents ! Il ne faut pas se voiler la face,en dehors de la Kabyle,l’Algérie arabe est prête à vivre sous un Etat islamique avec la chariâa au menu.Il faut sauver la Kabylie du naufrage qui guette l’Algérie,faute de quoi nous coulerons avec cette Algérie qui a enclenché la marche arrière vers le moyen-âge et les ténèbres.

        repondre message

  • La Kabylie prise en otage par les siens 10 mai 2015 07:58, par Ait

    N’EST PAS OPPOSANT QUI VEUT ! N’EST PAS CREDIBLE S’IL NE S’OPPOSE PAS au REGIME MILITARO-MAFIEUX !

    - N’est pas opposant celui qui n’est pas contre le Régime militaire et ses alliés les extrémistes de tous bords, les faux opposants, les pseudo-démocrates et les khobzistes carriéristes….
    - N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas les crimes du Régime militaire, et ses alliés les islamistes et autres extrémistes (milices, escadrons de la mort, groupes de défenses, etc.....crées par le DRS) !
    - N’est pas opposant celui qui ne dit pas " la nature militaire, dictatoriale, clanique et mafieuse " du Pouvoir en place, régnant depuis 1962 par la violence et la terreur d’Etat, la répression permanente, les assassinats et attentats politiques, enlèvement et séquestrations, kidnappings, emprisonnements politiques et toutes sortes de mises à mort, et de stratagèmes de domination !
    - N’est pas opposant celui qui n’exige pas la « dissolution immédiate et effective « de la Police politique et ses ramifications, ses prolongements, ses appendices, ses tentacules et bras armés et politiques (partis-officines, associations-relais, organes de propagandes, sites et blogues infestes, milices criminelles, escadrons de la mort, troupes d’assaut, groupes dits -pudiquement- d’autodéfense, ses groupes armés (islamistes, terroristes, djihadistes, etc. GIA, GSPC, AQMI, crées dans ses Labos’. La Police politique qui est une « organisation criminelle et mafieuse » : formée sur le » modèle gestapiste » la violence extrême étant sa matrice principale, son identité : le DRS n’est pas le DRS s’il ne sème pas la terreur ! La branche » police politique » du DRS, je désigne ! La Police politique a pour mission la surveillance généralisée et la répression permanente de la Population civile et de l’Institution militaire(l’Armée)……au profit de la » caste militaro-mafieuse » dirigeante, qui embrigade et massacre la population , pille et accapare les richesses du pays ; mafieuse, car ramifiée à tous les domaines d’activité sécuritaire, politique, économique, sociale et administrative, ses Officiers tiennent des Bars, Restaurants, Hôtels et lieux de passe, de prostitution, de débauche, des réseaux de proxénétisme et de drogue, d’import-export, d’immobilier, de transport (taxis, bus) , en Algérie et en France. Tous les secteurs où ça rapporte gros ( en liquide) , ça embrigade et ça anesthésie ( prostitution, drogue, jeux, foot, etc.) la population, et où toutes les magouilles et malversations sont pratiqués, les trafics en toujours genres.....La Police politique qui est le Pouvoir réel, le Sommet de la « Pyramide du pouvoir », c’est l’Enclave autoritaire principale, la Main de fer des Généraux, leur Bras politique, la Colonne vertébrale et l’Epine dorsale du Régime militaire, son Syndicat du crime, son Fer de lance, son Cœur et son Cerveau, son Centre névralgique, son Mur de soutènement, sa Digue de protection, sa Force d’interposition……contre tout ce qui peut menacer les intérêts de la « caste militaro-mafioso-bureaucratique » qui détient le Pouvoir dictatorial, total, intégral, absolu, qui pille et accapare les richesses, et massacre la population….
    - N’est pas opposant celui qui attaque uniquement le Clan Boutef-Koudjetti (amarré à l’ex-MALG), mais garde le silence sur les crimes et la corruption dont est coupable le Clan Mediene-Djebbar-Nezzar (amarré au DRS = néo-MALG)....!
    - N’est pas opposant celui qui participe à la liquidation et l’effacement de la mémoire de la " guerre interne " (1991-2013) et ne soutient pas les familles des victimes assassinées et des disparus !
    - N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la consécration de la domination de l’idéologie arabo-islamique, " l’idéologie dominante du Pouvoir militaire dominant, n’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la politique criminelle et ultraréactionnaire de l’arabisation-islamisation-abrutisation-aghyoulisation......alors que les enfants de la caste militaro-mafioso-bureaucratique étudient en Occident.
    - N’est pas opposant celui qui ne prône pas les pluralismes divers (politique, culturel, linguistique, confessionnel, cultuel...) !
    - N’est pas opposant celui qui ne reconnaît pas le droit à Tamazight dans la cité tamazight avec une prise en charge totale, pleine et entière....tout et tout de suite : académies, instituts, presse, radios, télés, etc. !
    - N’est pas opposant celui qui prône la " stratégie participationniste ", collaborationniste et harkiste en s’impliquant dans les mascarades électorales destinées à apporter une caution au Pouvoir militaire, qui cherche un minimum de crédibilité que lui exigent ses partenaires occidentaux qui l’adoubent et le soutiennent… !

    LA JUNTE MILITAIRE EST LA SEULE FORCE POLITIQUE ORGANISEE

    La Junte militaire est, malheureusement, la seule « force politique organisée », et n’acceptera pas une force oppositionnelle qui puisse remettre en cause ses intérêts , acquis par la « ruse et la force » (les deux axes de son action). Bien que « désunis » entre eux, en raison de l’énorme butin (des milliards) à partager, les Clans mafieux de la Junte sont « unis » contre la population civile " qu’ils méprisent et détestent, comme naguère les colons. La Junte est à la fois « un tout indissociable » et une « structure clanique ». Ce dédoublement est une de ses caractéristiques : 1) une façade civile, apparente, le Président (qui ne préside pas) et le Gouvernement (qui ne gouverne pas) ; 2) un Pouvoir réel (militaire et clanique) qui décide, détient, accapare et spolie tout… L’Opposition est neutralisée par le DRS, et l’utilise au service du Pouvoir militaire.... ainsi tant qu’il n’y a pas un Pôle oppositionnel, qui rejette « dos à dos » et le Régime militaire et les Extrémistes de tous bords (« alliés objectifs » du DRS, qui les manipule et les instrumentalise). Pour l’heure, « l’écartement des positions » (vers les extrêmes) est tel qu’il est quasi impossible de trouver les « convergence, compromis et coordinations » nécessaires à la fondation d’un Pôle véritablement oppositionnel, démocratique, moderniste, progressiste, laïc, anticolonialiste.....Les Généraux et les Extrémistes (tous) c’est la peste et le choléra, la mort par pendaison, et la mort par noyade..... Les Extrémistes sont aux Généraux ce que les chiens sont à leurs maitres ! .Et tant que les diverses mouvances politiques n’arrivent pas à isoler leurs (tendances) extrémistes, il est impossible de construire un Pôle oppositionnel fort, puissant, capable de rivaliser avec la Junte criminelle et prédatrice.....

    L’AUTONOMIE N’EST POSSIBLE QUE DANS L’ETAT DE DROIT !

    L’autonomie dans quel Etat ? Telle est la question fondamentale, principale. Dans l’Etat de droit démocratique et social "l’autonomie" ne posera aucun problème, bien au contraire. C’est une solution judicieuse, surtout que le pays est exsangue, immense, et travaillé par l’idéologie dominante du Pouvoir militaire dominant : l’arabo-islamisme aux relents fascisants et mystificateurs, jacobins et chauvins, d’exclusion et de rejet, sur le (modèle français. Mais l’autonomie ainsi galvaudée sous le Régime militaire, avec des accents extrémistes, racistes, séparatistes, pro-français, pro-sionistes, puisant dans l’infeste " anthropologie coloniale ", en proférant les invectives et les insultes contre les arabes, contre les musulmans, en flirtant avec les milieux d’Extrême droite française, les extrémistes sionistes pro-israéliens, et se présentant ainsi exécrables, infréquentables, inabordables, ultras, c’est bien là " la stratégie des Maitres de la SM-DRS, ces manipulateurs et corrupteurs qui visent à parvenir " au point de non-retour, à l’achèvement " de la " division-isolement-séparation " de la Kabylie. Trois objectifs visés (atteints ?) à la fois par les Maitres de la SM-DRS, la Gestapo du Pouvoir dictatorial militaro-mafieux, dont les Généraux de la Direction téchnique et logistique de la dite Police politique/secrète d’’Etat sont tous issus de la Région, et ce depuis toujours, et qui instrumentalisent bon nombre d’ " agitateurs politiques " locaux, mais aussi des artistes, des journalistes et d’autres relais. Les tractations de Ferhat avec Le Colonel de la SM Rachid AISSAT sont notoirement connus, outre ses fourvoiements en participant à la casse du MCB, les attaques contre l’Opposition les tractations secrètes avec les Généraux Belkheir et Ayyat, la Grève du cartable, son soutien à des militants MAKistes connus pour leur lien avec la SM-DRS, le silence face à l’écrit d’Arezki AIT LARBI dans Le Figaro du 21/04/2010 qui cite la complicité avec le DRS... L’autonomie véritable n’est possible que dans un Etat de droit démocratique, pluraliste et social pour lequel il faut lutter. Tant que ces Généraux criminels, corrompus, corrupteurs et manipulateurs président aux destinées de l’Algérie, il n’y’aura ni thamazight, ni kabyle, ni autonomie, ni bonheur, ni paix ! Il faut dégager ces monstres ! Sinon, pas de changement possible !

    POUR UN POLE D’OPPOSITION OPPOSITIONNELLE .....

    Seul un Pôle d’opposition vraiment oppositionnel, démocratique, laïc, moderniste, progressiste, unitaire, pourra " imposer la transition démocratique "..... qui ne peut se faire qu’avec des " vrais opposants " , c’est à dire des opposants autonomes et indépendants, donc sans liens avec les Officines, les Clans, Cercles, Franges et Factions du Pouvoir militaro-mafieux. Pour l’heure tous les partis sont foutus, l’opposition est neutralisée, les divers partis (qui comprennent que les staffs, les directions, mais pas de militants) roulent (chacun pour les divers Clans rivaux en particulier, et pour le Régime militaro-mafieux en général.....

    repondre message

  • La Kabylie prise en otage par les siens 10 mai 2015 09:17, par Ait

    TOUS LES PARTIS FOUTUS, L’OPPOSITION EST NEUTRALISEE.

    Tous les partis sont foutus, battus par KO par le DRS. L’Opposition est complètement neutralisée ! Bien sur, il y’a des Opposants, mais à titre individuel, et n’y’a pas un opposition organisée forte et capable de peser sur le Pouvoir militaire en place...Les partis, corrompus et caporalisés, roulent pour les divers Clans et Cercles ou Factions qui composent la Junte militaire au pouvoir. De ces partis, il ne reste que des khobzistes " attirés irrésistiblement par la mangeoire ", qui n’attendent que les échéances électorales pour candidater, et profiter à fond du " système militaro-mafieux ", corrompu et corrupteur/manipulateur : 3500€/mois (dé-putes), les commissions occultes, les trafics en tous genres, la fraudes généralisée, les hôtels et lieux de débauche pleins de salopes toutes jeunes et fraiches..... De nos jours, aucun parti ne s’oppose réellement aux Pouvoir militaire , qui est " l’Ennemi commun ", la " contradiction principale, " le mal originel ", l’origine du mal et du pire ! ) ; tous les partis s’en accommodent, et ne se contentent que de faire quelques mots sur " les modalités de fonctionnement du régime ", mais jamais une attaque radicale et directe pour dénoncer et condamner "l’autoritarisme, la répression permanente, le mépris de l’individu et de la collectivité, la corruption généralisée, les assassinats politiques et les massacres, le Terrorisme d’Etat...." qui sont les caractéristiques du Régime militaire en place depuis 62....Les partis s’opposent aux autres partis, mais pas au Pouvoir dictatorial régnant ! Effectivement, il ne reste plus rien du FFS ! Ni le parti, ni le symbole ! Mais en fait, y’a t-il un parti d’opposition ? Non ! De ces partis, il ne reste que des staffs, des gorilles, des khobzistes, matérialistes, qui ne cherchent que leurs propres intérêts, et ceux du Clan mafieux pour lequel ils roulent....Sa " stratégie participationniste ", collaborationniste, électoralite l’a amené dare dare dans le Clan Boutef-Koudjetti(ex-MALG), le RCD roule pour le Clan Medienne-Nezzar-Djebbar (DRS=néo-MALG), les partis roulent pour les divers Clans du Pouvoir dictatorial militaire....... Il faut dire que les vrais décideurs, les Généraux criminels et prédateurs, ne sont pas prêts d’accepter des partis, associations ou journaux " autonomes et indépendants " des Officines, Clans et Cercles de la Junte militaire......Et pour l’heure, il n’y’a pas de force oppositionnelle capable de renverser la donne. Et que toutes les mouvances politiques sont débordées par leurs " extrémistes ". C’est ce qui fait que " l’écartement des positions " entre les diverses mouvances politiques est tel qu’il est, pour le moment, quasi impossible de trouver le "juste milieu, la ligne médiane, la voix de la raison " à même de trouver les " compromis, ententes, coordinations " nécessaires à la construction d’un Grand Pole Oppositionnel , démocratique, laïc, moderniste et progressiste, capable d’affronter " directement, radicalement et farouchement " le Pouvoir militaro-mafieux des Généraux sanguinaires et prédateurs FFS, RCD, UDR, MAK, TAZ, TARR, Berr, Herr, Hum....tous les partis sont "dans le rang, dans le giron" du Pouvoir militaire en général, et chacun pour un Clan mafieux en particulier. L’Opposition est neutralisée, battue par KO, la division est totale, nous avons affaire à des " agitateurs "qui, donc ne sont ni opposants, ni démocrates, ni laïcs, ni modernistes ou progressistes, bref. Comme les Généraux, ils n’ont aucune stratégie, aucun plan de sortie de crise, aucune stratégie pour l’avenir !!!! Et la Dictature continue !

    LE " CABINET NOIR " du FFS EST ALLIE au CLA " BOUTEF- KABLA-& alii "....

    Il faut le dire d’emblée : il y’a bien un " Cabinet noir " au sein du FFS qui a négocié avec un Clan du Pouvoir en plance, quelques mois avant la tenue des fausses élections de Mai 2012, une mascarade dénocée par la majorité des militants de base, des militant dont on connait l’engagement radical, frontal et direct contre le Pouvoir militaro-mafieux, qui ont que ce parti était le seul vrai parti d’Opposition oppositionnel qui a dénoncé tous les crimes des Généraux sanguinaires et mafieux, leurs massacres, leurs attentats sanglants (Aéroport, Bd Amirouche, Palais du Gouv., etc.), la manipulation et l’instrumentalisation des extrémistes islamistes et autres, les menées néfastes, les manipulations, les provocations....tout perpétré par les criminels " gestapistes " de la SM-DRS. Et ce, contrairement aux autres partis-officines (RCD, PSD, PRA, FFD, UDR, MAK, MSP, etc.), qui roule pour le Clan des durs, ultras et faucons du Pouvoir militaire, le Clan Mediene-Djebbar-Tartag ( DRS / néo-MALG ), des partis crées dans les bureaux de la dite Police politique.....Bref ! D’après nos observations, tirées de l’analyse concrète, au quotidien, le fameux " Cabinet noir " constitué par Assam-Bahloul-Chérifi-Halet a vendu le parti au Clan Boutef-Kabila-Koudjeti (ex-MALG), opposé au Clan Mediene-Djebbar-Tartag (néo-MALG / DRS ).....les deux Clans forts en compétition, rivaux, antagonistes, mais unis et soudés contre la population civil. Rappel : des Clans mafieux " désunis entre eux ", mais unis contre la population civile, voilà la "l logique" des Clans,celle des loups et autres prédateurs, charognards, rapaces ....de la jungle ! Ce qui est remarqué au FFS d’aujourd’hui a été vécu par le PRS par le passé. Les liquidateurs, menés mar Boudiaf ont cassé et sapé le parti, pris la grosse cagnotte, la bagatelle d’un milliard et demi, octroyé par Khider.....Boudiaf s’est constitué un patrimoine immoblier à Paris, acheté une briqueterie à Kenitra, un Bar-Restaurant à Paris-15° ( rue Olivier de Serres) pour son frère Boussad et bien d’autres....Il ne faut pas oublier que son neveu n’était autre que le Colonel Madjid ALLAHOUM, Chef de Cabinet du Colonel-Président Boumediene.....le même ALLAHOUM qui a contribué à, poussé par la SM-DRS, ramener son tonton du Maroc en 1992, et l’on connait la fin tragique, le 29 Juin 1992 à Annaba.......

    LE RCD : UN PARTI-OFFICINE CREE PAR LE CLAN BELKHEIR-AYYAT (SM-DRS)

    Le RCD est une succursale de la Police politique secrète (SM-DRS), il a été crée par le Clan Belkheir-Ayyat(SM), le Clan puissant en 1988-89 (amarré à la puissante SM). L RCD est " né avant termes ", avant même la Charte pluraliste qui allait autoriser le multipartisme Le RCD a été imposé par la SM en Kabylie, et a été chargé de " tuer " le MC ( fédérateur et rassembleur)....

    Le MAK AUSSI ! LE MAK EST UNE « RAMIFICATION « du RCD (créé par la SM / Clan Belkheir-Ayyat)

    Mais, si ! Aujourd’hui, tous les partis sont foutus ! Le MAK, le RCD, l’UDR, le FFS et autres partis dits ou autoproclamés d’opposition (hum !) . Le MAK est une dérivation du RCD = parti-officine crée dans les bureaux des Généraux Belkheir et Ayyat (Chef de la SM à l’époque). Le MAK est aussi instigué après les entretiens secrets de Ferhat avec le Colonel de la SM, Rachid AISSAT, originaire de Tazmalt.Il y a bon nombre de textes à ce sujet : Ramadane ACHAB, Ahcene BELKACEM, M. BARAKA, A. TARI, AIT BACHIR, AIT LARBI, M.L TAYEB,Ahmed KACI, lire les Déclarations démissionnaires du MAK, et celles des démissionnaires du GPK, ( sur Google " La Kabylie cherche sa voie vers l’autonomie, Ait Larbi Arezki, Le Figaro, 20 Avril 2010), Ramdane ACHAB, A propos de l’autonomie de la Kabylie, algeria Watch, vous renseigner sur la Grève du cartable, les tractations avec le Général Betchine, la casse du MCB, le vrai-faux rapt de MATOUP à la Vila d’Ath Rveh, vers Tassaft, au lieu dit Atranchy, et son assassinat par la suite... C’est mal parti ! Valable pour tous les partis ! C’est, hélas, la vérité.....qui blesse ! Mais, c’est ça la vérité ! La solution ? Il faut construire d’autres partis, " autonomes et indépendants " des Clans mafieux, Cercles et Factions qui constituent le Pouvoir militaire en place !

    repondre message

    • La Kabylie prise en otage par les siens 10 mai 2015 10:56, par Amghid

      Cette vérité...qui blesse !

      Oui, hélas, tous ces partis sont morts ! Morts d’abord parce que le régime militaire ne peut pas se résoudre à accepter des partis politique ou des associations ou des journaux " LIBRES, AUTONOMES ET INDEPENDANTS ". Et c’est bien pour ça que nous sommes toujours dans le " façonnage artificiel du champ politique et médiatique ", avec des partis-officines, des associations-relais, des organes de propagande (médias aux ordres, contrôlés par les DRS, comme les partis et les asso-...), ces faux-opposants, ces pseudo-démocrates, ces extrémistes de tous bords (salafistes, baassistes, militaristes, éradicateurs, etc., entretenus et instrumentamisés par le DRS).....

      C’est la catastrophe, le Régime militaire a réussi à tout casser....pour perdurer et piller les richesses !

      Ces partis vendus et corrompus doivent (tous) être dissous, pour fonder un Grand Pole d’Opposition (oppositionnelle) démocratique, pluraliste, amazyghiste, laïc, populaire, unitaire, moderniste, progressiste " directement, farouchement et frontalement opposé au Régime militaro-mafieux et ses alliés ’les extrémistes de tous bords, les faux-opposants, les pseudo-démocrates).....

      ^La condition sine qua none de la percée politique, c’est la " légitimité politique ", donc " la crédibilité politique ", donc l’Opposition directe au Régime dictatorial militaire et ses alliés (....)

      repondre message

  • La Kabylie prise en otage par les siens 10 mai 2015 14:55, par aman idurar
    azul j’ai cette contribution mais je n’ai pas compris a la fin. premierement j’avais pensé au debut que c’est un ancien article. alors je me suis mis a chercher la date et j’ai trouve qu’il du 09 mai 2015. alors je vous dis que vous n’etes pas dans la realité .Reveillez vous ,nous sommes en 2015.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.