Le Khadafiton
jeudi 13 décembre 2007
par Masin

Dix milliards de promesse de dons ! qui ne seront peut-être pas concrétisés par le participant… (les promesses n’engagent que ceux qui…) Pour sensibiliser les donateurs, on a sorti le grand barnum médiatique. Tentes sur les pelouses de Marigny qui feraient rougir d’envie les enfants de Don Quichotte, accueil à l’aéroport du Ministre d’Intérieur qui habituellement raccompagne plutôt les Arabes à leur avion, annulation du voyage en France des infirmières bulgares qui ne voulaient pas faire de mauvaises rencontres, indigestion de chapeau de Bernard Kouchner, le Trissotin Sans frontières, pendant que sa secrétaire d’état ose s’offusquer (y a des pour et Yade contre… mais ce rôle de soubrette à la Beaumarchais n’était-il pas écrit par l’auteur de la farce ?), visite de l’Assemblée Nationale (sanctuaire exotique pour le dirigeant libyen qui ne fréquente guère ce genre de réserve naturelle de démocrates), convocation d’un harem de deux cent femmes (mais Cécilia n’est plus là), délégation de quatre cent personnes et quelques chameaux (de quoi impressionner nos bourgeois gentilshommes)... Pour vendre des Rafales, des hélicoptères, des Airbus, une centrale nucléaire (qu’on refuse aux iraniens), notre VRP (Voyageur Représentant Président) est prêt à oublier ses promesses de campagne [1] et même à supporter d’être contredit en public par son interlocuteur qui affirme au 20h de France 2 qu’ils n’ont jamais parlé des droits de l’homme. Et Khadafi en rajoute même une couche à l’UNESCO en déclarant "qu’avant de parler des droits de l’homme, il faut vérifier que les immigrés bénéficient chez vous de ces droits". Quelques jours avant, à Lisbonne, il réaffirmait qu’il était "normal que les faibles aient recours au terrorisme" et que "les forces coloniales devaient dédommager les peuples qu’elles ont colonisés et dont elles ont spolié les richesses". Ce qui n’empêche pas M. Guéant et Mme Morano [2] de déclarer que le président libyen a changé et qu’il est devenu fréquentable. Il est vrai que le guide de la Jamahiriya s’y entend en affaires. La somme occulte versée par l’intermédiaire du Qatar pour la libération des otages bulgares a bien dû compenser les indemnités versées pour les victimes des attentats du DC 10 d’UTA. Les FARC devraient prendre des leçons : en libérant Ingrid Betancourt et quelques otages, ils auront peut-être droit à leur centrale nucléaire, à installer leurs guérilleros dans le bois de Boulogne et à un stage d’entraînement dirigé par Bernard Laporte. 10 milliards, le 10 décembre. On célébrait ce jour-là les droits de l’homme. Mais le conseiller en révolution de toute l’Afrique et d’autres séparatismes en tout genre de par la planète ne doit plus se souvenir de la célèbre déclaration.
D’ailleurs, avec ses lunettes noires à la Jaruleski, est-ce qu’il lit bien notre colonel préféré ?

Bernard Martial

Notes

[1"Promouvoir les libertés et les droits de l’homme sur la scène internationale", "N’accorder notre soutien qu’aux régimes qui défendent la démocratie".

[2"Dès lors qu’on a un chef d’état qui revient dans le concert des nations, il faut l’aider à progresser et l’encourager"

Articles dans la rubrique :

Chroniques de Bernard Martial
29/12/07
0
La dame au châle blanc est morte au Pakistan Près de Rawalpindi, à son dernier discours Et (...)

Lire l'article

15/09/07
0
L’affaire de l’été : alors que l’habile régime libyen de Khadafi avait trouvé l’idée machiavélique (...)

Lire l'article

14/09/07
0
"Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis je m’en charge". Nicolas Sarkozy semble (...)

Lire l'article


Rejoignez nous