Accueil > Débats > Chroniques de Bernard Martial > Tripes au lit et tripatouillages polis
Tripes au lit et tripatouillages polis
samedi 15 septembre 2007
par Masin
L’affaire de l’été : alors que l’habile régime libyen de Khadafi avait trouvé l’idée machiavélique d’accuser des infirmières bulgares et un médecin palestinien d’avoir inoculé le virus du SIDA à des enfants, histoire de désigner ces étrangers à la vindicte sacrificielle de leur peuple opprimé et le détourner ainsi de superficiels débats démocratiques, voilà que la libération de ces infirmières sert d’alibi à Sarkozy pour reprendre le commerce nucléaire et militaire avec cet état terroriste. Pour couronner le tout, Cécilia, la first lady s’envole first pour la Libye en passant par-dessus le ministère des Affaires étrangères, les alliés européens de la France et les autorités de Bruxelles. Sans doute pour manifester l’intérêt du président pour le sort des infirmières du public, à moins que ce ne soit pour expulser ces travailleuses immigrées sans papiers vers leur pays d’origine. Un bon yaourt au goût bulgare en guise de désert pour reprendre sa part du fromage de la manne pétrolière de Tripoli. Qu’importent finalement les 170 morts de l’attentat contre le DC10 d’UTA en 1989 et les 259 morts de l’attentat de Lockerbie en 1988. Par ce tour de passe-passe terroristo-humanitaire, Khadafi a réussi à rentrer dans le jeu diplomatique et Sarkozy a sauté sur l’occasion. Voilà en tout cas un signe tangible de rupture : le petit caporal quel défi serre la main de l’ombrageux colonel Khadafi.


Bernard MARTIAL

Articles dans la rubrique :

Chroniques de Bernard Martial
29/12/07
0
La dame au châle blanc est morte au Pakistan Près de Rawalpindi, à son dernier discours Et (...)

Lire l'article

13/12/07
0
Dix milliards de promesse de dons ! qui ne seront peut-être pas concrétisés par le participant… (...)

Lire l'article

14/09/07
0
"Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis je m’en charge". Nicolas Sarkozy semble (...)

Lire l'article


Rejoignez nous