Accueil > Actualité > Les Amazighs de Libye à un tournant de leur Histoire…
Les Amazighs de Libye à un tournant de leur Histoire…
jeudi 18 juillet 2013
par Masin
"Libya tamurt nnegh, a s-nuc idammen nnegh" (La Libye est notre pays, pour elle nous verserons notre sang !), ainsi scandaient la population, le 16 juillet 2013, lorsque les représentants des combattants, toujours armés, des régions amazighophones ont donné lecture à leur déclaration.


Suite à la décision du Haut conseil des Amazighs de Libye (HCAL) qui a annoncé le boycott de l’élection de la Commission des Soixante, chargée de rédiger la future Constitution libyenne, ainsi que le retrait des représentants amazighs au sein du Congrès général national, plusieurs réactions s’en sont suivies. L’ensemble de la militance amazighe, l’ensemble des Conseils locaux dans les régions amazighes, et bien entendu les membres du HCAL, se mobilisent pour expliquer à la population les raisons de cette décision. Ils les ont appelé à se préparer à une nouvelle étape du combat visant à protéger les acquis de la guerre gagnée contre Kadhafi et son régime.

En conclusion de son intervention sur les ondes de Radio Awal le 13 juillet 2013, Nouri Echaroui, président du Haut Conseil des Amazighs de Lybie, a invité les Amazighs à s’unir et se regrouper derrière les leaders Amazighs et se préparer pour la désobéissance civile si cela s’imposait. "Nous sommes maintenant à un tournant, une étape importante de l’histoire, et nous ne souhaitons pas être instrumentalisés à l’instar de ce qui s’est passé pour la maudite constitution de 1951. Nous n’avons plus le droit à l’erreur", a-t-il martelé. Il estime que si les Amazighs ne prennent pas leur dispositions aujourd’hui pour défendre leur existence, ils seront condamnés à la prison et à la servitude.
Plusieurs personnalités culturelles, scientifiques et politiques se sont exprimés depuis le 10 juillet et toutes et tous ont dit la nécessité pour les Amazighs de poursuivre le combat pour recouvrer leur dignité. Il est également important de signaler l’adhésion des Toubous à l’initiative des Amazighs. Les Toubous ont toujours été victimes de marginalisation de l’État libyen.

Le mardi 16 juillet, c’est au tour des Igrawliyen (révolutionnaires) des régions amazighophones (Adrar n Infusen, At-Willul/Zwara et les Touaregs) de s’exprimer. Ces combattants, qui n’ont heureusement pas déposé leurs armes et qui ont été les véritables libérateurs de Tripoli en août 2011, réaffirment leur soutien au Haut conseil des Amazighs de Libye (HCAL) qu’ils considèrent comme le seul représentant politique des Amazighs de Libye, et ils font par de leur adhésion à la décision du HCAL de boycotter la Commission des Soixante ainsi que le retrait des représentants amazighs au sein du Congrès général national.

Les représentants des Igrawliyen donnant lecture de la déclaration le soir du 16 juillet 2013


Les révolutionnaires des régions amazighophones assurent que ce qui arrive aujourd’hui n’est qu’un "retour en arrière dans le chemin de la démocratie et l’élaboration d’une Constitution moderne". Ils réaffirment que "les Amazighs ne reconnaîtront jamais une Constitution qui ne reconnaît pas l’Amazighité et ne reconnaîtront aucune institution qui en sera issue". Ils assurent qu’ils se battront derrière le HCAL et qu’ils sont prêts à verser leur sang pour que leurs droits soient définitivement consacrés.

Tous les indices montrent que les Amazighs de Libye sont conscients de la nécessité de se mobiliser et d’user de tous les moyens, y compris les armes, pour mettre fin à la détermination de ceux qui sont décidés à sombrer la Libye dans un avenir arabo-musulman. A ceux-là, Imazighen de Libye ont répondu par la fermeté leur faisant savoir que la guerre qu’ils ont mené pour se débarrasser de Kadhafi, ils sont prêts à la poursuivre contre ceux qui ont le projet de comploter contre l’Amazighité en Libye et de planifier son éradication.


Masin Ferkal.
Lire également :

- En Libye, les Amazighs haussent le ton !

- Libye : Toubous et Amazighs même combat !

Une affiche qui circule dans les milieux amazighs depuis le 11 juillet 2013

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.