Accueil > Autres rubriques > Tamazgha (l’association) > Activités > Solidarité avec les peuples en lutte
Solidarité avec les peuples en lutte
Projections - discussion : samedi 20 juin 2009 à 18h à Paris
lundi 15 juin 2009
par Masin
Dans le cadre de son action de solidarité avec les peuples en lutte, Tamazgha organise une soirée projection-discussion. Le premier film documentaire porte sur un évènement qui a marqué le Mexique en 2006 ; le deuxième porte sur le Printemps noir en Kabylie qui a marqué l’année 2001.



2Projections – Discussion2
[|

Samedi 20 juin 2009 à 18h.

|]

Local associatif - L’Ilôt
20, rue Gergovie
75014 Paris.
Métro : Pernéty (Ligne 13).



Renseignements
Tamazgha
Tel : 01.45.45.72.44.
E-mail : tamazgha wanadoo.fr


[|ROMPER EL CERCO / Briser le silence Réalisation : Promedios et Canalseisdejulio.|]

Les 3 et 4 mai 2006, une violente répression s’est abattue sur la population du village de San Salvador Atenco, au Mexique dans l’État de Mexico.
Les paysans d’Atenco s’étaient opposés victorieusement à la construction d’un aéroport international sur leurs terres en 2002. Les gouvernements mexicains en ont gardé une rancune farouche et ont choisi ce lieu pour faire peur à toute la population.
Ils ont organisé un exemple sanglant de leur autorité à deux mois des élections présidentielles. Cette politique de terreur combinée à la propagande de la télévision est une stratégie de criminalisation des luttes sociales.
Le documentaire démonte la façon d’opérer des médias, responsables de la création d’un climat de peur et du silence informatif autour des événements d’Atenco.
Ce qu’il s’est passé à Atenco représente un antécédent qui, s’il n’est pas questionné et demeure impuni, ouvre la voie à de futures répressions du même type et à l’avènement d’un système autoritaire au Mexique.



[|Kabylie au cœur de la révolte Un film de Samia Chala|]


2produit par "Article Z" (Paris, 2001)
Film documentaire - 26 min.
2

2001, trois mois d’émeutes, de combats de rue. Trois mois de marches et de manifestations. La colère des Kabyles n’est pas retombée. Ce mouvement issu de la base, qui se méfie des partis politiques, est un véritable défi au pouvoir. Mais il cherche son second souffle.
Ces émeutes, ce sont d’abord celles des jeunes, comme Mohand qui a participé dès les premiers jours aux manifestations. La réalisatrice, Samia Chala, d’origine kabyle, parlant la langue kabyle, l’a suivi dans son village, Abizar, à une quarantaine de kilomètres de Tizi-Ouzou, pour comprendre les raisons de cette révolte. Les habitants d’Abizar, et ceux d’une soixantaine de villages alentours, appartiennent à l’arch (tribu) de "At Jennad". Et ce sont des comités de villages regroupés en comités de Arch qui ont pris la tête de la révolte kabyle.


Mohand



Articles dans la rubrique :

Activités
12/03/16
0
Dans le cadre de son activité, "Rencontres et débats", Tamazgha vous invite à une projection-débat (...)

Lire l'article

29/10/15
0
La Kabylie est dans le désarroi tant économique que moral. Le dernier grand mouvement remonte à (...)

Lire l'article

07/04/15
0
Alors même que les Etats hostiles à la libération de l’Azawad du joug malien poursuivent leur (...)

Lire l'article


Rejoignez nous