Accueil > Actualité > Interviews > Algérie : un Etat criminel...
Algérie : un Etat criminel...
Entretien avec Qasi à propos des incendies de Bougtone en Kabylie
jeudi 6 août 2009
par Masin
Si l’Etat algérien est considéré comme un Etat colonial, il est tout à fait normal qu’il mette le feu aux terres des colonisés. Son seul souci est d’atteindre son objectif : celui d’éradiquer tout ce qui résiste à son projet notamment d’arabisation et d’islamisation totale de l’Afrique du Nord. Ce qui l’Etat algérien fait en Kabylie, doit le faire également ailleurs : ce qui est, également, tout à fait normal. Il y a de cela quelques jours, nous avions dénoncé les incendies de Bougtone. Nous avons pu avoir, par téléphone, un entretien avec un habitant de ce village qui nous a donné davantage de précisions sur ce que subit cette région depuis le mois de juin.




- Des incendies ravagent votre région cet été. Quelle en est l’origine ?

Ce sont les autorités algériennes, par l’intermédiaire de l’armée, qui ont donné l’ordre de mettre le feu. Un général aurait même fait le déplacement pour donner l’ordre de mettre le feu.

- Quelle est la raison avancée pour donner l’ordre de mettre le feu ?

L’ordre a été donné à des gardes communaux non originaires du village de mettre le feu pour chasser des terroristes suite à l’attentat de Mansoura (à environ 30 km de Bougtone). L’ordre a été donné le 19 juin, suivi d’effet immédiat.

- Quels sont les moyens déployés par l’armée pour mettre le feu ?

Il y a eu entre autre, des hélicoptères qui ont lâché des bombes incendiaires sur la forêt et des camions ont tiré des fusées incendiaires.

- La population a-t-elle réagi ?

Oui, des villageois se sont rendus à la brigade de gendarmerie de Teniet Nasr pour effectuer une déposition, mais les gendarmes ont refusé de prendre la déposition et n’ont pas réagi. Ils auraient reçu des instructions pour cela.

- Y a-t-il eu intervention des pompiers ?

Un petit véhicule de pompiers est venu une seule fois durant la première quinzaine de juillet et son action fut dérisoire vu l’ampleur des incendies. De plus, cette intervention a eu lieu uniquement en forêt et très loin des maisons sans aucun souci de protection des habitations et des oliviers.

- Y a-t-il des villageois qui ont été contraints de quitter leurs maisons ?

Le village de Bougtone n’a pas été touché mais dans le village voisin de Fracha (à environ 5 km de Bougtone), des villageois ont été contraints de quitter leurs maisons et de se réfugier chez leurs familles respectives dans différentes villes.

- Les incendies durent depuis combien de temps ?

Depuis le 19 juin mais il y a une accalmie à Bougtonne depuis une semaine. ceci dit, les forêts sont dévastées ! Par contre, à Hammam Lbiban (à environ 10 km de Bougtone), les incendies ne sont pas encore éteints. A noter que dans cette localité, Hammam Liban, il y a une caserne militaire.

Propos recueillis par la Rédaction de Tamazgha,
le dimanche 2 août 2009.

Articles dans la rubrique :

Interviews
03/10/07
9
Cela fait déjà un moment que la situation au Pays touareg sent le pourri. Après des années de (...)

Lire l'article

12/09/07
13
Après six ans d’activités, parfois dans des conditions difficiles, le Mouvement pour l’autonomie (...)

Lire l'article

21/05/07
15
Ali Khadaoui est militant du Mouvement culturel amazigh à Tamazgha occidentale. Il fait partie (...)

Lire l'article


Rejoignez nous