Accueil > Actualité > Azawad : les plans diaboliques d’Alger...
Azawad : les plans diaboliques d'Alger...
Activité intense du DRS visant à organiser une offensive contre le MNLA.
vendredi 11 mai 2012
par Masin
Si le MNLA a gagné la première guerre contre l’envahisseur malien et a libéré la totalité du territoire de l’Azawad, tout porte à croire qu’une autre guerre l’attend contre tous les alliés de circonstance rassemblés autour du Mali. Ce sont en réalité des forces qui ont des intérêts dans l’Azawad et qui sont prêtes à déployer tous les moyens pour que l’Azawad ne soit pas indépendant. L’avènement d’un État amazigh n’est du goût d’aucun État, et cela n’est pas nouveau. Seuls ceux des Imazighen qui sont décidés à se libérer et à en finir avec le colonialisme sur leur Terre appellent de leur vœu cet Etat.



L’Etat français, ancienne puissance coloniale très intéressée par l’Azawad, a fait savoir qu’il n’interviendrait pas militairement dans l’Azawad tout en s’opposant à toute partition de ce qu’il s’entête à continuer d’appeler le Mali. Plus grave encore, la diplomatie française se dit prête à fournir une assistance logistique à ceux qui s’engageraient militairement contre les Touaregs. C’est le rôle qui pourrait être attribué à l’Etat algérien ou à la CEDEAO.

Au lieu de reconnaître l’injustice faite aux Touaregs en leur refusant déjà en 1958 l’indépendance et en les soumettant malgré eux à un pouvoir négro-africain, la France s’entête et assume son mépris des Touaregs, et par là-même de tous les Berbères, en s’opposant sans aucun motif à leur indépendance. L’état français devra-t-il comprendre que ni les Touaregs ni l’ensemble des Berbères ne laisseront passer cela et ne pourront rester indifférents devant cette position anti-amazighe de la France ?

L’autre État qui est hostile à la naissance d’un Etat amazigh c’est l’Etat algérien, lui aussi produit de cette puissance coloniale qu’est la France. Alger a maintes raisons de comploter contre l’Azawad. Mais là tout laisse à croire qu’il se prépare à une guerre contre le MNLA.

Surpris par l’intégrité des représentants du MNLA, le DRS (Département du service et du renseignement) n’a pas réussi dans ses tentatives de manipulation de ce mouvement, aujourd’hui seul légitime auprès des populations sur place. D’habitude, et à chaque fois que les Touaregs se révoltent contre les États du Mali ou du Niger, les services de renseignement algériens ont toujours su instrumentaliser et manipuler des Touaregs pour faire échouer les révoltes et organiser, avec le concours de la France, des négociations entre Touaregs "Rebelles" et les Etats (malien ou nigérien). Les seuls objectifs de ces accords ont été de mettre fin au conflit armé, désarmer les Touaregs et corrompre un maximum de leurs cadres. Et comme par hasard, les négociations sont toujours organisées lorsque les Touaregs prennent le dessus militairement.

Etant surpris par la rapidité avec laquelle l’état major du MNLA a libéré le territoire de l’Azawad, les services algériens ont renforcé la présence de l’Aqmi dans l’Azawad et ont prêté main forte à Ansar Dine. Et malgré la campagne médiatique orchestrée principalement par l’AFP et la presse algérienne pour entretenir la confusion entre les islamistes et le MNLA, ce dernier n’a pas été déstabilisé et a su garder le cap. Le congrès national qu’il a organisé récemment (du 25 au 27 avril) à Gao et qui a réuni des centaines de représentants de la société civile, venus des quatre coins de l’Azawad, montre que le MNLA est le véritable maître des lieux et que sa détermination à lancer les jalons de l’Etat de l’Azawad est inébranlable.

C’est ainsi que depuis le début du mois de mai, juste après le congrès du MNLA, la région de Kidal, proche des frontières algériennes, pullule de barbus. Venus du Pakistan, du Nigéria, du Tchad, de Tunisie, du Maroc, de Libye et bien sûr d’Algérie, ces hordes de terroristes circulent allègrement à Kidal et y établissent leurs quartiers en fonction de leurs nationalités. La liaison entre ces groupes est établie par les grands émirs comme Mokhtar Belmokhtar et Abdelhamid Abou Zeid, tous les deux algériens et sont en mission dans le Sahara et Sahel depuis des années. Il semblerait aussi qu’un émir basé en Kabylie est également spécialement dépêché pour l’occasion à Kidal. Bien évidemment, nombre de ces hordes sont passées par les frontières algériennes, et c’est sans doute le DRS qui aurait assuré la coordination de tout ce "beau" monde.

Les choses semblent donc s’accélérer du côté algérien depuis le congrès national du MNLA. Ainsi, en plus de cet investissement spectaculaire de la région de Kidal notamment, le vendredi 4 mai, Alger a réuni des représentants du FNLA (Front de libération de l’Azawad), créé de toutes pièces après la libération totale de l’Azawad pour le mettre dans les pattes du MNLA, partis à Alger directement de l’Azawad, et trois personnalités bérabichs (tribu maraboutique arabe basée essentiellement dans la région de Tombouctou), partis de Nouakchott. Ces derniers sont Zahabi Ould Sidi Mohamed, Moulaye Ahmed Reganni et Ould Meidoum. Ce sont des éléments de l’ex-FIA (Front islamique armé de l’Azawad), pro-maliens et farouches opposants au MNLA, et sont connus également pour leurs accointances avec le milieu du narco trafic.

Et lorsqu’on sait que depuis quelques semaines Alger a cessé tout contact avec le MNLA, il n’y a aucun doute que cet Etat diabolique se prépare à mettre en œuvre les gros moyens pour venir à bout du MNLA. Ce qui a été entrepris jusque-là notamment à travers l’Aqmi et Ansar Dine d’Iyad ag Ghali ne semble pas porter ses fruits et commence à inquiéter Alger qui se voit perdre la main sur l’Azawad. Faudrait-il rappeler également que l’état major et le bureau politique du MNLA tient bon, jusque-là, devant les tentatives de manipulation des services algériens, ce que ces derniers ont du mal à accepter.

Il est donc fort probable que l’on assiste là à une nouvelle étape dans l’action des services algériens pour contrecarrer l’action du MNLA dans l’Azawad. La nouvelle stratégie est-elle d’organiser et d’armer les Bérabichs passablement arabes pour contrer ces Berbères assez bronzés ?

C’est aussi dans ce contexte que ressortent les vieux clichés qui présentent les Touaregs comme les anciens esclavagistes des noirs, une propagande qui alimente le racisme anti-touareg et le sentiment de vengeance au sein des sociétés noires notamment les Bambaras. Et voilà une propagande qui facilite la tâche de la junte militaire de Bamako qui, de son côté, elle est entrain de se lancer dans une reconstitution de milices à partir de Ségou et Sévaré dans la région de Mopti auxquelles elle distribue des armes qui lui sont envoyées par diverses forces. Laquelle junte malienne est en contact permanent avec les relais d’Ansar Edine à Bamako ainsi qu’avec les milices arabes du FLNA.

Ainsi, avec les milices maliennes au sud et les terroristes d’Aqmi et d’Ansar Dine au nord, les Algériens et les maliens appuyés par les différentes forces régionales et internationales, sont décidés à livrer une guerre sans merci au MNLA qu’ils veulent anéantir.

Devant cette situation, les Touaregs sont seuls devant leur destin. Ce destin est celui de l’ensemble des Imazighen (Berbères), c’est pourquoi une large mobilisation amazighe est inéluctable. Le MNLA est prêt à aller jusqu’au bout de son combat et ne compte pas céder sur l’objectif qui est celui de l’instauration d’un Etat indépendant de l’Azawad, après la libération totale du territoire. Il saura défendre le pays et faire face à toutes ces forces du mal. Mais le reste des Imazighen ne sauront faire l’économie d’une solidarité active avec le MNLA qui est entrain de réécrire l’histoire amazighe. Le reste des Imazighen ne pourront laisser seuls les Touaregs face à ces monstres prêts à tout pour empêcher l’avènement d’un État amazigh et de la vérité en Afrique du Nord.

Le MNLA l’a déjà dit : il est prêt à accueillir tous les volontaires qui souhaitent participer au combat qui consiste à défendre l’Azawad libéré et à l’instauration d’un état indépendant. Le MNLA est prêt à accueillir toutes celles et tous ceux qui sont jaloux de la liberté et qui veulent défendre une partie de notre Terre contre l’obscurantisme instrumentalisé par des États corrompus et voyous, des républiques bananières, et qui de surcroît sont au service d’idéologies anti-amazighes. Face à un monde de lâches, il n’y a que nos propres forces qui nous permettront d’accéder à notre liberté.

Masin Ferkal.

Solidarité avec les Touaregs de l’Azawad

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


10 Messages

  • Azawad : les plans diaboliques d’Alger... 11 mai 2012 16:44, par La Mecreante !

    l’ângérie ne sait rien faire d’autre que « des plans sataniques ».

    elle les fait en Kabylie, dans le Sahara de son Sud (volé aux touaregs par la France) et même en France !

    Personne n’est dupe, ni de l’ângérie ni de ses souteneurs françarabiques.

    attendons juste un instant pour voir la vraie tronche de « normalitude » à ce propos, lorsqu’il sera revenu de la fessée que lui réserve prochainement sa banquière teutonne.

    repondre message

  • il faut manifester 11 mai 2012 16:59, par kabyletouareg
    Ainsi donc le monde entier est contre l’existence officielle des Amazighs avec un Etat qui ne les opprime pas. A défaut d’aller dans l’Azawad vu mon âge, j’appelle tous les Amazighs où qu’ils soient à rester vigilants et à manifester tous ensemble leur refus de toute intervention étrangère (surtout algérienne). Les Amazighs algériens doivent prendre position le plus clairement possible et dire qu’une action contre leurs frères n’engagerait que les criminels d’Alger. ILS DOIVENT SE DESOLIDARISER DE LEUR ETAT VOYOU. Quand à la France, je suggère une lettre ouverte au peuple français dans laquelle on rappellera les méfaits passés de la France contre les Amazighs, comptabilité macabre s’il en est.

    repondre message

    • Pour faire face a l’Etat criminel français 12 mai 2012 02:02, par Prince Amazigh

      Oui, je trouve votre idée intéressante de s’adresser au peuple français via tous les média sachant que leur gouvernement les trahis en s’attaquant par des moyens politicodiaboliques, militaires et terroristes a l’existence et la liberté des peuples amazighs qui n’ont jamais fait de mal a personne.

      Pour faire face a l’Etat criminel français, il faut sensibiliser le peuple français rapidement et sans aucune hésitation.

      Il faut inonder les TVs, youtube, dailymotion, les journaux, facebook et autres réseaux sociaux par des par nos appels a la réhumanisation des rapports entre Etats et entre peuples....

      Vive l’Azwad libre ! Vive la Kabylie libre ! Vive Tamazgha libre !

      repondre message

      • Pour faire face a l’Etat criminel français 12 mai 2012 12:14, par La Mecreante !

        @Prince Amazigh, Azul Majesté

        tu dis : « Pour faire face a l’Etat criminel français, il faut sensibiliser le peuple français rapidement et sans aucune hésitation. »

        Aïe aïe aïe !!!! si tu savais combien « le peuple français » s’en tape de toutes ces conneries !...

        C’est qui, c’est quoi « le peuple français » ???... Il ne le sait même plus lui-même !

        Pfffff ! faut lâcher « les grandes idées » chevaleresques d’antan ! Aujourd’hui il n’y a plus que la castagne qui vaille.

        PS : Ou tu trouves la force en toi pour vaincre. Ou tu crèves en la fermant. Là est la vérité mon pauvre.

        repondre message

    • il faut pas dormir 3 juin 2012 14:33, par beberiste
      mais que ce que vous attendez les beberes de l’algerie izmawen de djurdjura c’est honte de vous faire rentrer la peur soyons des hommes affronter declarer la guerre enfin avoir notre indepance allez tous ensemble vive imazighen igrawliyen

      repondre message

  • ♥ Gloire à l’Azawad libre ♥ 12 mai 2012 12:13, par Berber and proud to be
    Azul fellawen ; Je n’écris nullement pour commenter l’article qui ne m’a en rien surprise, au contraire je m’y attendais et tout le monde s’y attendait je pense. L’avènement d’un nouvel état et de plus un état berbère n’arrangerait en rien les plans sataniques , ou comme vous dites diaboliques, des "puissances lâches" pseudo-arabiques de l’Afrique du nord, ces états qui luttent sans cesse pour enterrer l’âme berbère d’une Afrique du nord Amazigh, libre et souveraine. De cette Algérie qui veut en découdre avec cet Azawad apporteur d’espoir aux mouvements autonomistes nationaux que ça soit le mouvement autonomiste kabyle MAK ou le mouvement autonomiste chaoui MAC, ainsi que les différents soulèvements d’autres régions comme à Beriane (M’zab). De ce Maroc qui essaie par tout les moyens même les plus improbables d’ôter l’âme berbère à son peuple en leur refusant même les enregistrements de prénoms en berbère. De cette Tunisie dont l’avenir est fort improbable et qui paraît dores et déjà semé l’embûches. Sans pour autant oublier ce CNT libyen qui a pris la part du lion (si l’on pourrait appeler un dictateur sanguinaire "lion") et qui se croit légitime de refuser à un peuple de décider de son devenir et de choisir son régime politique qui le dirige... Et les choix sont encore longs et les exemples interminables, donc ce à quoi je voulais en venir c’est de vous montrer que des régimes aussi injustes, dictatoriaux et anti-démocratiques qui assassinent leurs propres peuples ne peuvent en aucun cas être de soutien aux aspirations nobles d’un peuple touareg trop souvent oublié, trop longtemps spectateur et non acteur de son histoire. Ces dictatures n’accepteront jamais d’un état susceptible un jour d’aider les locaux à s’émanciper à leur tour. Donc mes frères touaregs, mes frères de sang et de coeur, sachez que l’on vous aime, on vous soutient et l’on vous admire, votre combat est le notre, votre avenir est aussi notre priorité, ne laissez pas les charognards et vautours avoir raison de votre humble cause, continuez à demander votre liberté, vous y êtes presque, nous sommes avec vous, on ne vous lâchera pas, même si les médias audio-visules nous enterrent, ce n’est pas pour autant que ça nous empêchera de vous soutenir et vous aider avec nos modestes moyens. N’oubliez pas que la liberté s’arrache et ne se donne pas, alors arrachez là mes frères, rendez à notre mère patrie Tamazgha toutes ses couleurs, vous avez fait notre histoire, vous êtes notre fierté et faites aussi notre avenir, montrez nous le bon exemple à suivre et un jour tout les berbères seront libres, la persévérance est l’ennemi de la dictature. On est berbères, des hommes et des femmes libres, "on nous tuera mais on ne nous fera jamais taire" disait Matoub Lounès. Merci pour la lecture.

    repondre message

  • Azawad : les plans diaboliques d’Alger... 19 mai 2012 12:08, par el gitano

    Le regime Algerien et sa justice a deux poids et a deux mesures.
    Le regime fait tout pour pour diviser le peuple et le pays marocain. Le regime Algerien supporte le polisbel depuis plus de 30 ans militairement, armes, et financement.
    Le peuple de l’AZAWAD/MNLA se bat depuis des decennies contre son colonialistes Malien et le regime Algerien au lieu de l’aider comme il le fait au POLISAmerde ( soit disant au nom de la justice et liberte comme il veut le faire croire au monde )il fait tout pour ecraser le vrai peuple autochtone du Sahara L’AZAWAD.
    Je ne comprends pas pourquoi ce regime Algerien insiste a diviser son pays voisin et lui creer dans sa court un autre ETAT hostile. Si ce regime croit vraiment a la justice il faut qu’il commence chez lui, par donner au peuple Algerien ce qu’il demande depuis son indepedance de l’occupation francaise.Ce regime Algerien elu par une poignee de gens doit commencer a reconnaitre l’autonomie Kabyle, organiser une vraie et reelle election acceptable a tous les Algeriens non pas qu’a 30% et boycottee et rejete par 70% d’Algeriens majoritairement des jeunes qui sont le futur de l’Algerie.Si ce regime pourri croit a la justice il faut qu’il soit le premier pays a supporter son voisin le MNLA AZAWAD et non le contraire. Le MNLA est une realite et la preuve est la.

    Alors que Rabat le récuse
    Alger et l’ONU soutiennent Christopher Ross
    Par : Merzak Tigrine Réagissant au communiqué officiel du gouvernement marocain annonçant qu’il ne voulait plus de Christopher Ross comme émissaire onusien au Sahara occidental, le secrétaire général de l’ONU et l’Algérie ont renouvelé leur soutien à l’envoyé personnel de Ban Ki-moon.

    Le conflit du Sahara occidental prend une nouvelle tournure avec ce bras de fer entre le Maroc et l’Organisation des Nations unies au sujet de l’envoyé personnel de Ban Ki-moon pour ce territoire autonome. Alger n’est pas restée de marbre en prenant position aux côtés de l’organisation onusienne, qui a renouvelé son soutien au diplomate américain.
    En effet, réagissant à l’attitude défiante du Maroc, le porte-parole de l’ONU, Martin Nesirky, a indiqué jeudi que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon affirme avoir “toute confiance en Christopher Ross”, son émissaire pour le Sahara occidental. Suite à l’adoption par le Conseil de sécurité le 24 avril dernier d’une résolution prolongeant d’un an le mandat de la Minurso, tout en demandant au Maroc “d’améliorer la situation des droits de l’homme” dans ce territoire qu’il contrôle, le ministre marocain des Affaires étrangères, Saâdeddine al-Othmani avait rencontré Ban Ki-moon la semaine dernière pour lui faire part des “préoccupations” de Rabat à propos de ce rapport. À la question de savoir quelle était la réaction de l’ONU après l’annonce, jeudi, par le Maroc de sa décision de retirer sa confiance à l’émissaire onusien pour le Sahara Occidental, le porte-parole de Ban Ki-moon a répondu : “Nous avons pris connaissance de cette information. Le secrétaire général a pleinement confiance en Christopher Ross et si j’ai d’autres commentaires, je vous le ferai savoir”. Voici une position très claire, qu’Alger n’a pas tardé à soutenir en renouvelant son soutien aux efforts “inlassables” menés par Christopher Ross pour résoudre le problème du Sahara occidental , en réaction aux vives critiques du Maroc contre l’ambassadeur de l’ONU. Dans une déclaration de son porte-parole Amar Belani, le ministère algérien des Affaires étrangères a affirmé que “l’Algérie a toujours soutenu les efforts inlassables menés par l’ambassadeur Christopher Ross pour accompagner les deux parties, le Maroc et le Front Polisario, dans la recherche d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental”. Faisant référence au dernier rapport de l’ONU sur ce territoire occupé par le Maroc depuis 1975, qui est à l’origine de la réaction marocaine, le porte-parole du MAE a ajouté que l’ex-colonie espagnole était confrontée à “des défis réels” que cette étude aborde de manière “lucide” et “courageuse”. Amar Belani a également souligné que “les défis réels qui se posent à la Minurso et qui ont servi de trame au dernier rapport du secrétaire général de l’ONU méritaient assurément un examen lucide et courageux dans la perspective du renforcement du mandat de cette mission conformément à la résolution adoptée le 24 avril dernier par le Conseil de sécurité”. À signaler que c’est le premier accroc sérieux depuis longtemps entre le Maroc et l’ONU sur ce sujet très sensible. Par ailleurs, il est utile de rappeler que lors d’une rencontre qu’il avait eue, il y a une semaine à Washington, avec le ministre marocain des Affaires étrangères, M. Saâdeddine Al-Othmani, le secrétaire d’État adjoint américain, William Burns, avait affirmé que “les États-Unis continuent d’appuyer les efforts visant à trouver une solution pacifique, durable et mutuellement acceptable au conflit du Sahara occidental, y compris le processus de négociation des Nations unies dirigé par l’envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara occidental, l’ambassadeur Christopher Ross”.

    Voir en ligne : Plans Diaboliques d’Alger

    repondre message

  • Azawad : les plans diaboliques d’Alger... 21 mai 2012 11:43, par el gitano

    Le PARASITE voisin du maroc reprend son tambour et va commencer a ennuyer avec son tapage nocturne.

    Dimanche, 20 Mai 2012 09:50 Le Maroc défie l’ONU et veut impliquer l’Algérie
    À quoi joue le royaume chérifien ?
    Par : M. A. Boumendil Par cette attitude à tout le moins irresponsable, le Royaume chérifien pourrait parfaitement rechercher à pousser le Front Polisario à la faute, c’est-à-dire à reprendre les armes pour défendre les droits du peuple sahraoui.

    Le gouvernement marocain a annoncé jeudi qu’il ne faisait plus confiance à Christopher Ross, l’accusant injustement de partialité. Aussi, ce dernier, auquel le secrétaire général de l’ONU a réaffirmé toute sa confiance, a annulé une visite aux territoires du Sahara occidental programmée de longue date.
    C’est un rapport de l’ONU particulièrement critique à son égard qui a fait sortir le gouvernement marocain de ses gonds, n’hésitant pas à porter la responsabilité d’une grave crise diplomatique et d’un regain de tension dans la région. Le Royaume chérifien vient, une fois de plus, de donner la mesure de son entêtement et de sa volonté de faire barrage à toutes les solutions qui permettent au peuple sahraoui de présider à sa destinée, conformément au droit international qui consacre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Par cette attitude à tout le moins irresponsable, le Royaume chérifien pourrait parfaitement rechercher à pousser le Front Polisario à la faute, c’est-à-dire à reprendre les armes pour défendre les droits du peuple sahraoui. Une telle situation revêtirait un caractère grave et aurait des implications incalculables sur la stabilité de toute la région déjà fragilisée par des difficultés économiques et des bouleversements politiques. Cela pourrait aussi remettre en cause les prémices d’un réchauffement des relations entre Rabat et Alger si nécessaire pour envisager la construction d’un ensemble nord-africain voulu et espéré par les peuples.
    Le jeu marocain est particulièrement dangereux et néfaste. Il suffit, pour s’en rendre compte, de lire la presse marocaine, qui traduit assez fidèlement la position officielle du gouvernement. Ainsi, prenant comme prétexte le soutien de l’Algérie à M. Christopher Ross, et à travers lui à M. Ban Ki-moon et à la mission de l’ONU au Sahara occidental, la presse s’empresse de conclure que les dirigeants algériens sont “sortis du bois” et confirment leur qualité de “protagonistes” dans le conflit par “Front Polisario interposé”. Elle en veut pour preuve le fait qu’en 2009, l’Algérie a désavoué le prédécesseur de Christopher Ross, le Néerlandais Peter Van Walsum, qui avait alors outrepassé ses prérogatives et failli à ses devoirs d’objectivité et d’impartialité. L’Algérie a d’ailleurs eu gain de cause tant la faute de l’émissaire onusien était évidente.
    La vérité est que la presse marocaine, comme les dirigeants du royaume, sont gênés par une position algérienne constante, ferme et respectueuse du droit et des institutions internationales. Alors que l’Algérie considère, à juste titre, que le problème du Sahara occidental est un problème de décolonisation qui doit être traité comme tel, le Royaume chérifien n’a de cesse d’en faire “un conflit régional” impliquant l’Algérie comme protagoniste, malgré elle. L’attitude de la diplomatie marocaine lors des obsèques de l’ancien président de la République, Ahmed Ben Bella, condamnée unanimement même à l’intérieur du Royaume, montre sa fébrilité dès qu’il s’agit de l’Algérie. Les dirigeants du royaume savent pourtant que leur position est intenable et qu’ils ne doivent de faire perdurer l’injustice à l’égard du peuple sahraoui que grâce à quelques amitiés douteuses d’outre-Méditerranée. À quoi joue donc le royaume chérifien ?

    M. A. B

    Partager sur facebook
    Twitter

    Ecrire au journaliste
    RéagirCommentaires
    12turbo

    20-05-2012 16:58
    #13est ce sarko qui vous a aide benifici de la largesse de votre roi qui benefissi d un grand palais mis a sa disposition apres sa defaite il a insulte les musulmans la viande halal et il rentre sans visa chez vous quel honte comment vous les vous batire le grand maghreb ont cirant les bottes a nos ennemis qui nous combates notre religion notre race meme notre existance c est un malheure pour les peuples arabo musulman amazighesRépondre a turbo azgf25

    20-05-2012 16:13
    #12incorrigible ces marocains,et ils pensent comme fer,qu’ils sont intelligent,ils oublie cueta,et mlilia ?et toutes ces iles. incroyables mais vrai ,et ils viennent nous ennuyé ici a liberté,le belge oublie que les europeens rentrent chez lui sans visa,et la marocain chez lui n’es pas admis dans certain endroit,presque il lui faut un visa,sans parlé d’europe visa impératif et encore pas pour tout le monde.e alami essaie de nous divisé et il s’en prends a nos responsables ,et il oublie ,que lorsque il s’agit de l’algerie notre unité et inégalable.et sur le sahara occidental on es tous derriere nos dirigeants ,et si on a des choses a changé en algerie ne t’inquiette surtout pas pour nous,on sais faire.du moments qu’on es mechants pourquoi vouloir venir chez nous ?rire et il crois ce qu’il pense franchement alami ,tu ne porte pas ton pseudo ,parceque tu nous apprends rien.

    Voir en ligne : Les plans diaboliques d’Alger

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.