Accueil > Satire et humour > La chasse est ouverte...
La chasse est ouverte...
Entretien imaginé par INSI.
lundi 8 février 2010
par Masin
Préoccupé par le développement de la situation en Kabylie, Insi s’est rendu à Alger où il a rencontré le général Mohamed Lamari, mieux à même d’éclairer sa lanterne. Il l’a trouvé dans son domaine en train d’affûter ses armes. Voici l’entretien que sa Puissance GML a daigné accorder à Insi.

Insi : Bonjour, mon général.

GML : Nik rebbek !

Insi : Ça va bien, mon général ?

GML : Ça va en général.

Insi : Vous aiguisez vos armes, mon général ?

GML : Ça va saigner grave cette fois-ci.

Insi : Vous allez revenir au pouvoir, mon général ?

GML : Plus tôt que tu ne l’imagines !

Insi : Quand ?

GML : Après le printemps rouge de Kabylie.

Insi : Printemps rouge ?

GML : Oui. C’est pour cette année.

Insi : Encore ?

GML : On fera voir aux Kabyles de toutes les couleurs printanières.

Insi : Vous allez encore tuer un jeune kabyle comme en 2001 ?

GML : Non. On a trouvé mieux. Cette fois-ci, on s’arrangera pour que les Kabyles s’entretuent avant que notre glorieuse armée, déjà en force sur place, ne se mette d’abord à les séparer, puis à la niquer.

Insi : Et quel sera le Casus belli ?

GML : Incendies de mosquées, par exemple.

Insi : Pensez-vous que les Kabyles vont marcher cette fois encore, mon général ?

GML : Comme toujours, comme les moutons de Panurge.

Insi : Et après ?

GML : Après, on fera la nique à Boutef et sa bande.

Insi : Ensuite ?

GML : Je ferai élire Ouyahya président. Puis je réorganiserai l’Algérie en États régionaux.

Insi : Comme pendant la guerre ?

GML : Quelle guerre ?

Insi : Vous acceptez enfin le principe d’autonomie ?

GML : Nous acceptons Llemi.

Insi : Mon général !?

GML : Nous laisserons les Kabyles organiser leur État régional de merde, à une seule condition.

Insi : Laquelle ?

GML : Que le gouverneur de la Kabylie, quelle que soit la longueur et la couleur de sa moustache, soit placé sous la haute autorité des walis de Tizi-Ouzou, de Bougie et de Bouira.

Insi : Ce n’est pas sérieux ?

GML : Pour nous, si.

Insi : Vous pensez rester longtemps au pouvoir, mon général ?

GML : Jusqu’à ce que la mort de la Kabylie s’ensuive.

Insi : Et les islamistes ?

GML : Ces imbéciles ?!

Insi : Oui.

GML : On a passé un contrat avec eux : l’armée gardera le pouvoir et eux les moutons.

Insi : Quels moutons ?

GML : Les moutons de Panurge.

Insi : Ainsi, la tâche vous sera plus facile.

GML : C’est cela. Allez maintenant, c’est l’heure de la chasse.

Insi : Vous allez à la chasse aux terroristes ?

GML : Ça ne va pas ! On vient de me livrer une gazelle. Je vais la relâcher pour bouter un peu, puis BOUM, je la tue et je la dévore crue comme un lion.

Insi : Ce n’est pas loyal mon général.

GML : Loyal n’est pas général, mon petit.

Insi : Si vous le dites !

GML prend le téléphone, appelle son serviteur Ouyahia et lui ordonne de lâcher la gazelle. Insi range son calepin ainsi que son stylo et s’en va : bonne chasse mon général.

Articles dans la rubrique :

Satire et humour
23/05/13
2
Insi rend visite à Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères. Celui-ci le reçoit (...)

Lire l'article

19/05/13
9
Insi a rendu visite à Boutef à l’hôpital du Val-de-Grâce. Mort, mais heureux de continuer de (...)

Lire l'article

20/04/13
18
A sa sortie de chez Boutef, Insi se rend chez Toufik, le patron des services. Il le trouve au (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


17 Messages

  • La chasse est ouverte... 8 février 2010 03:49, par wa
    est ce permit de faire des messages avec des vulgarités pareils ??
    • La chasse est ouverte... 8 février 2010 10:05, par La Mécréante !

      bien sûr que c’est permis ! le mohamed affiché est une vulgarité à lui tout seul ! regarde ses deux gros yeux de carnassier affamé et sa tronche de brute ! sans compter la grosse cassette qui lui sert de cervelle !

      est-ce permis de loger une balle dans la tête de Massinissa Guermah ?

      hé ! n’attends surtout pas vendredi pour aller éructer ton prêche contre Insi le mécréant ! Il s’en b.... le !

      PS : comment vont tes mauresques ? t’as vérifié ce qu’elles te planquent sous leurs tchadors ? tu pourrais avoir de drôles de surprises...

      • La chasse est ouverte... 8 février 2010 16:23, par wa

        pourquoi des propos vulgaires lorsqu’on peut employer un vocabulaire plus propre ou plus respectable pour parler de quelque chose c’est ça ce que je voulais dire

        celui qui fait un petit commentaire en voulant dire que c’est pas bien la vulgarité tu le taxe d’integriste ou d’islamiste ou de precheur.
        il faut juste comprendre le sens de mes mots et pas de faire trôp d’imagination

        c’est la première foi que je fait un message dans ce site (je cherchais les sites de tamazight). c’était le premier sujet sur la liste et quand je l’ai lu j’ai dit ce que je pensais

        • La chasse est ouverte... 9 février 2010 04:38, par La Mécréante !

          parce que satire et langage de cul-benit ne vont pas ensemble. c’est tout !

          d’abord, je ne t’ai pas qualifié "d’intégriste" parce que je n’utilise jamais ce mot imbécile qui ne sied qu’aux culs-bénits.

          tous les muZ sans exception sont d’horribles égorgeurs, tueurs, meurtriers. la mort violente est leur sésame pour la baise éternelle chez les houris. Cela n’a rien à voir avec "intègre, intégral, intégriste". c’est tout !

          si tu as envie de lire (et dire) autre chose, genre litanies et psalmodies, il vaut mieux éviter les sites d’opinion qui s’expriment rarement au 1er degré.

          cherche bien. tu en trouveras "des sites de tamazight" (ou qui font semblant de l’être) qui font l’éloge de l’araberie et qui sont très heureux que la muslimerie leur chie sur la tête parce que "inchallah", "mektoub" et "allah ghaleb" + "allah akabar" avant d’égorger "de leurs mains bénies".

          et puisque tu es francophone, va voir "la dépêche de kabylie". Tu sera servi. ça casse du kabyle tous les jours et à longueur de colonne.

          Bonjour chez toi !

          • La chasse est ouverte... 9 février 2010 13:08, par Autodidacte

            Azul,

            On peut dire que tu pars au quart de tour :) Mais au lieu de t’appeler la "Mécréante", je te propose la "parano". Il me semble que « wa » n’a jamais fait état de ses convictions religieuses.

            Au sujet d’Insi, j’adore ce qu’il fait, je le trouve très souvent assez juste. Maintenant pour ce qui est de sa vulgarité, il ne faut pas le prendre au 1er degré comme l’indique si bien la "Mécréante" ;)

            À bientôt peut-être.

            • La chasse est ouverte... 9 février 2010 13:45, par yanis

              Insi a tout fait le droit de s’exprimer comme il l’entend ,surtout concernant ces e...lés racistes ,sans foi ni loi qui nous gouvernent avec leurs égypt... chiens...

              Sans concession pour les gens qui ne se respectent pas.

              Il faut respecer ceux qui vous respectent ,point....

              • La chasse est ouverte... 9 février 2010 22:23, par Autodidacte

                Azul,

                il ne s’agit en aucun cas de la vulgarité supposée d’Insi qui est en cause mais de l’intolérance de certains qui prétendent combattre cette dernière. En effet, Idir demande à ce que l’on respecte ceux qui nous respectent mais permet moi de te dire (Idir) que je ne te respecte pas lorsque tu mets un pays tout entier dans le même sac (l’Egypte). Jusqu’à preuve du contraire Tamazgha s’étend des Iles canaries jusqu’à Siwa... Respecte nous.

                • La chasse est ouverte... 25 février 2010 09:55, par Idir
                  J’ai lu et relu, je ne vois pas où je vous ai manqué de respect ?
          • La chasse est ouverte... 9 février 2010 22:08, par wa

            le language de la rue ne veux pas dire les propos vulgaire

            des propos de insi était vulgaire mais c’est peut sa façon de s’exprimer, ils disait des choses au moins, c’est compréhensif

            mais dire des obsènité en disant toujours la même chose sinon rien ça c’est pas compréhensif

            pour revenir au sujet de insi je crois que le printemps noir et la repression des manifestations ce sont de évenements qui ne sont pas d’actualité mais qui ne doivent pas être oubliés, il faut les commémorer chaque année pour ne pas oublier les martyrs de notre noble cause l’amazighité et qu’on doit survivre et vivre pour elle

            actuellement la kabylie souffre du chômage, du banditisme, du suicide des jeunes et des moins jeunes, du térorisme, ...... et bien sûr la souffrance principale le désamazighisation par le système

            pour la méchante je dirait pour les sites kabyles je connais merci comême pour le conseil

            et je suis francophone, arabophone et surtout amazighophone

            où il y a tamazight ça m’intéresse et puisque tamazigha aime tamazight alors je la suis s’il vous plait

          • La chasse est ouverte... 11 mars 2010 01:26, par annuz
            je ne voudrais pas être malveillant ni défendre une théorie des plus imaginaires, mais il me semble qu’un langage cohérent s’impose pour faire passer le message. tous les logos et propos grossiers ne font pas bon menage avec la cohérence et la dénonciation. a bon entenduer salut
    • La chasse est ouverte... 9 février 2010 13:54, par Yidir

      Azoul,

      Il y a quelque chose qui échappe à certains je pense. dans l’affaire, ce n’est pas INSI qui est vulgaire ; ce sont ces voyous qu’il interviewe. Et ce qui a été dit à INSI par ce Lamari n’est rien devant toutes les insanités que lui et ses semblables disent à longueur de journée. Ceux qui ont fait l’armée algérienne connaisse bien ce langage qu’ils ont du certainement subir.

    • La chasse est ouverte... 9 février 2010 20:21, par Idir

      Est ce vulgaire que de dire la vérité par la caricature ? C’est un mode d’expression clair pour le plus grand nombre.

      L’adjectif vulgaire est vraiment "gentil" s’agissant de faire parler les brigands qui occupent Tamazgha.

      Comment qualifiez vous la vie que l’on impose aux millions d’Algériens ?

      Comment qualifiez vous les crimes, les milliers de crimes que ces salauds ont commis en Tamazgha ?

      Ne soyez pas trop "fragile" cher internaute, le parlé vrai, le langage de la rue peut aussi contribuer à faire avancer les choses.

      Ni Insi, Ni la Mécréante ne sont vulgaire c’est la vie qu’on nous impose qui est vulgaire.

      Bien à vous

  • La curée est ouverte... 11 février 2010 03:36, par La Mécréante !

    salut Insi,

    tiens bouquine ça, et après, STP, demande au gros bouffi où exactement il a l’intention d’installer officiellement le QG de son ami Droukdel dans les jours qui viennent :

    Algérie-Nigeria : solidarité salafiste

    L’émir d’AQMI propose aux "musulmans du Nigeria", qui ont récemment affronté avec les chrétiens à Jos, de venir s’entraîner dans ses camps.

    Émir d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussab Abdelwadoud, se propose d’entraîner dans ses maquis kabyles et/ou sahéliens les « musulmans du Nigeria », que des affrontements sanglants viennent d’opposer à leurs compatriotes chrétiens, à Jos, dans le nord du pays.

    Ce n’est pas la première fois qu’AQMI, qui recrute l’essentiel de ses troupes dans le Sahel, au sein de la communauté haoussa du Nord-Nigeria, manifeste de l’intérêt pour ce pays.

    En août 2009, après les affrontements entre les forces de l’ordre et les membres de la secte Boko Haram (« l’école est illicite », en haoussa), elle avait déjà appelé ces derniers à rejoindre le djihad contre « les croisés et les juifs ».

    source

    Tout comme la Kabylie, la Guinée n’est pas en reste : Un mort après des affrontements interreligieux

  • La chasse est fermée... pour l’instant !!! 25 février 2010 15:06, par La Mécréante !

    ha ha ha ! "ça va saigner grave" qu’il a dit le gros monsieur...

    en effet, mon gros ! ça l’a fait...

    Le chef de la police algérienne abattu- lefigaro.fr-25/02/2010

    "Le chef de la police algérienne, Ali Tounsi, a été assassiné ce matin à Alger, selon le site internet Tout sur l’Algérie (TSA), spécialisé dans l’information algérienne. Selon cette source, le patron de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a été abattu dans son bureau par un officier de police."

    • La chasse est fermée... pour l’instant !!! 25 février 2010 20:35, par Idir

      Bonsoir Chère Mécréante,

      ça saigne dru chez les mahométans. A Alger comme ailleurs ils prennent leur congénères pour des moutons.
      La preuve est faite Dieu est du coté des moutons !
      J’ai relevé un texte de Wafa Sultan très intéressant. Un peu long mais ça vaut le coup.

      Bien à toi et reste Mécréante.

      Très intéressant à lire entièrement,
      Gaza, ou l’hypocrisie inégalée
      > Le point de vue de Wafa Sultan (Aafaq.org)
      La célèbre sociologue d’origine
      syrienne, Wafa Sultan, vient de publier l’un des points de vue le plus cinglants concernant
      la situation à Gaza. Elle plonge aux origines de l’islam pour expliquer le conflit entre deux
      conceptions diamétralement opposées : la culture de la vie contre la culture de la mort et
      du martyre. Elle s’appuie sur des exemples de l’histoire récente pour dénoncer une
      religion, une culture et une idéologie barbares... En voici les extraits les plus significatifs,
      traduits par Chawki Freïha.
      Puisqu’il m’importe peu de satisfaire les uns, de défendre les autres ou d’éviter la colère des
      troisièmes, je peux dire que le Hamas n’est qu’une sécrétion islamique terroriste dont le
      comportement irresponsable à l’égard de sa population l’empêche de se hisser au niveau d’une
      responsabilité gouvernementale.
      Mais ceci est conforme à l’habitude, puisque, à travers l’histoire de l’islam, jamais une bande de
      criminels islamistes n’a respecté ses administrés. (...) Je ne prétends pas défendre Israël, puisque
      les Juifs ne m’ont pas demandé mon avis quant à leur terre promise.
      S’ils me demandent mon avis, je leur conseille de brûler leurs livres sacrés, de quitter la région et
      de sauver leur peau. Car les musulmans constituent une nation rigide exempte de cerveau. Et c’est
      contagieux. Tous ceux qui les fréquentent perdent la cervelle…
      Avant la création de l’Etat d’Israël, l’histoire n’a jamais mentionné une guerre impliquant les Juifs,
      ni qu’un Juif ait commandé une armée ou mené une conquête. Mais les musulmans sont des
      combattants, des conquérants et leur histoire ne manque pas d’exemples et de récits de conquêtes,
      de morts, de tueries, de razzias… Pour les musulmans, tuer est un loisir. Et s’ils ne trouvent pas un
      ennemi à tuer, ils s’entretuent entre eux.
      Il est impossible pour une nation qui éduque ses enfants sur la mort et le martyre, pour plaire à son
      créateur, d’enseigner en même temps l’amour de la vie.
      La vie a-t-elle une valeur pour une société qui inculque à ses enfants qu’ils doivent tuer ou être tués
      pour aller au Paradis ?
      Si on me demandait mon avis
      Depuis le début de l’opération israélienne contre Gaza, je suis bombardée de courriers électroniques
      venant de lecteurs musulmans qui me demandent mon avis sur ce qui se déroule à Gaza. Je ne suis
      pas concernée par ce qui s’y passe, mais je suis intéressée par les motivations qui animent ceux qui
      m’écrivent.
      Je suis convaincue que ce qui les motive n’est pas la condamnation de l’horreur, ni la condamnation
      de la mort qui sévit à Gaza. Car, si la motivation était réellement la condamnation de la mort, ces
      mêmes lecteurs se seraient manifestés à d’autres occasions où la vie était menacée.
      Ceux qui condamnent le massacre de Gaza, par défense de la vie en tant de valeur, doivent
      m’interroger sur mon avis à chaque fois que cette vie-valeur était menacée.
      Plus de 200.000 musulmans Algériens ont été massacrés par d’autres musulmans Algériens ces
      quinze dernières années, sans qu’aucun musulman ne s’en émeuve. Des femmes Algériennes
      violées par les islamistes ont témoigné et raconté que leurs violeurs priaient Allah et imploraient
      son Prophète avant qu’ils ne violent leurs victimes. Mais personne ne m’a demandé mon avis.
      Plus de 20.000 citoyens syriens musulmans avaient été massacrés par les autorités (Hamas en
      1983) sans qu’aucun musulman ne réagisse et sans qu’aucun ne me demande mon avis sur ces
      massacres étatiques.
      Des musulmans se sont fait exploser dans des hôtels jordaniens tuant des musulmans innocents qui
      célébraient des mariages, symboles de la vie-valeur, sans qu’aucune manifestation ne soit
      organisée à travers le monde, et sans qu’on ne me demande mon avis.
      En Egypte, des islamistes ont récemment attaqué un village copte et ont massacré 21 paysans,
      sans qu’un seul musulman ne dénonce ce crime.
      Saddam Hussein a enterré vivants plus de 300.000 chiites et kurdes, et en a gazé beaucoup plus,
      sans qu’un seul musulman n’ose réagir et dénonce ces crimes.
      Au plus fort des bombardements de Gaza, une femme musulmane, fidèle et pieuse, s’est fait
      exploser en Irak dans une mosquée chiite, tuant une trentaine d’innocents, sans que les médias ou
      les musulmans ne s’en émeuvent.
      Il y a quelques mois, le Hamas avait aussi tué onze personnes d’une même famille palestinienne,
      accusés d’appartenir au Fatah, sans que des manifestations ne soient organisées en Europe ou dans
      le monde arabe, et sans qu’aucun lecteur ne m’écrive et ne m’envoie ses protestations.
      Ainsi, la vie n’a pas de valeur pour le musulman.
      Sinon, il aurait dénoncé toute atteinte à la vie, quelle qu’en soit la victime. Les Palestiniens et leurs
      soutiens dénoncent les massacres de Gaza, non pas par amour de la vie, mais pour dénoncer
      l’identité des tueurs. Si le tueur était musulman, appartenant au Hamas ou au Fatah, aucune
      manifestation n’aurait eu lieu.
      CNN a diffusé un documentaire sur Gaza montrant une femme palestinienne qui se lamente et crie
       : mais qu’ont fait nos enfants pour être tués comme ça ? Qui sait. Peut-être s’agit-il de la même
      palestinienne qui se réjouissait il y a deux ans quand l’un de ses fils s’était fait exploser dans un
      restaurant de Tel-Aviv et qui disait souhaiter que ses autres enfants suivent le même exemple et
      deviennent martyrs ?
      Mais quand l’idéologie et l’endoctrinement sont d’une telle bassesse, il devient normal que cette
      palestinienne perde toute notion de la valeur de la vie. Sinon, elle pleurerait ses enfants de la
      même façon, qu’ils se tuent dans un attentat suicide à Tel-Aviv ou sous les bombes israéliennes.
      Car, la mort est la même, qu’elle qu’en soient les circonstances, et elle doit être rejetée. Au
      contraire, la vie mérite d’être vécue et pleurée.
      Dans ce cas, comment puis-je me solidariser avec une femme qui lance les youyous de jouissance
      quand l’un de ses enfants se fait exploser contre les juifs, alors qu’elle pleure quand les juifs tuent
      ses autres enfants ?
      Mais l’idéologie enseigne aux musulmans que tuer ou être tué permet au fidèle de gagner le
      paradis. Dans ce cas, pourquoi pleurer les Gaza ouïs alors qu’ils n’ont pas bougé le petit doigt pour
      les Irakiens, les Algériens, les Egyptiens ou les Syriens pourtant musulmans ?
      Qui prend des risques, sinon les petits ?
      Borane, un jeune palestinien de 14 ans, a perdu il y a une dizaine d’années ses bras, ses jambes et
      la vue dans l’explosion d’une mine en Cisjordanie. La communauté palestinienne aux Etats-Unis
      s’est mobilisée pour lui venir en aide et financer son hospitalisation dans l’espoir de sauver ce qui
      pouvait l’être.
      Lors d’un dîner de bienfaisance organisé à son profit en Californie, la plus riche palestinienne des
      Etats-Unis s’est présentée en grande fourrure, et a qualifié Borane de héros. Elle s’est adressée à ce
      bout de chair immobile et inerte : Borane, tu es notre héros. Le pays a besoin de toi. Tu dois
      retourner dans le pays pour empêcher les Sionistes de le confisquer…
      L’hypocrisie de la palestinienne la plus riche des Etats-Unis l’empêche d’envoyer ses propres
      enfants défendre la Palestine contre les Sionistes.
      Exactement à l’image des chefs du Hamas qui demandent les sacrifices à Gaza, mais restent à l’abri
      à Damas et à Beyrouth.
      La guerre contre Gaza est certes une horreur. Mais elle a le mérite de dévoiler une hypocrisie
      inégalée dans l’histoire récente de l’humanité.
      Frères musulmans Une hypocrisie qui distingue les Frères Musulmans syriens qui annoncent abandonner leurs activités d’opposition, pour resserrer les rangs contre les sionistes. Mais ces Frères musulmans ont-ils le droit d’oublier les crimes du régime commis contre les leurs à Hama, Homs et Alep ?
      Avant de se réconcilier avec le régime pour lutter contre les sionistes, ces Frères musulmans ont-ils
      dénoncé les crimes commis par leurs alliés et partenaires (dans la confrérie) en Algérie et en Irak ?
      Ont-ils dénoncé la mort de centaines de milliers de chiites en Irak sur le pont des oulémas à
      Bagdad, pulvérisé par l’un des vôtres conformément aux enseignements de votre religion de la paix
      et de la miséricorde ?
      Avez-vous une seule fois dénoncé les exactions contre les chrétiens en Irak ? Ou contre les coptes
      en Egypte ? Votre hypocrisie nous empêche de croire vos sentiments à l’égard des enfants de Gaza,
      puisque vous êtes responsables du pire.
      Essayons d’imaginer ce que le Hamas aurait fait du Fatah, et des autres, s’il possédait la
      technologie et les armes d’Israël ? Essayons d’imaginer ce que l’Iran aurait fait des sunnites de la
      région, s’il détenait les armes modernes que possède Israël ? Ce serait sans doute le massacre
      garanti.
      La guerre du mal contre le mal J’ai récemment rencontré un religieux hindou en marge d’une conférence consacrée à la guerre contre le terrorisme. Il m’a dit : « Toutes les guerres se sont déroulées entre le bien et le mal. Sauf la prochaine, elle doit se dérouler entre le mal et le mal ». N’ayant pas compris ses propos, je lui ai demandé des explications.
      Il m’a dit : « Je suis contre la présence américaine en Irak et en Afghanistan. Si les Etats-Unis
      veulent gagner la guerre contre les islamistes, ils doivent se retirer et laisser les deux pôles du mal
      s’entretuer. Les sunnites et les chiites étant nourris sur la haine, vont se battre et se neutraliser ».
      Tirant la conclusion de ces mots remplis de sagesse, on peut dire qu’Israël contribue aujourd’hui,
      inconsciemment, au succès de l’islam.
      En s’attaquant à Gaza, Israël pousse les musulmans à se solidariser et à surpasser leurs
      divergences. Et septembre noir en Jordanie est encore dans tous les esprits (…). Les exactions dont
      sont capables les arabes et les musulmans dépassent toute imagination.
      Un char jordanien avait écrasé un palestinien, puis le conducteur du char est descendu de son
      blindé et a bourré la bouche de sa victime avec un journal… Un comportement qu’aucun militaire
      israélien n’a eu à Gaza.
      Pendant les massacres de Hama en Syrie, des militants des Frères musulmans trempaient leurs
      mains dans le sang des victimes pour écrire sur les murs :"Allah Akbar, gloire à l’islam".
      Je n’ai jamais entendu qu’un juif ait écrit avec le sang d’un autre juif des slogans à la gloire du
      judaïsme. Je le dis avec un pincement au coeur : pour sauver l’humanité du terrorisme, il faut que le
      monde libre se retire et qu’il laisse les musulmans s’entretuer.
      Souvenirs Je me souviens quand j’étais étudiante à l’université d’Alep, et quand l’ancien ministre syrien de la Défense Mustapha Tlass était venu nous rencontrer. Dans un élan d’hypocrisie, Tlass nous avait dit qu’« Israël craint la mort et la perte d’un de ses soldats lui fait peur et mal. Mais nous, nous avons beaucoup d’hommes et nos hommes ne craignent pas la mort ». Là réside la différence entre les
      deux conceptions et les deux camps. Le témoignage de Tlass semble avoir inspiré les dirigeants du
      Hamas aujourd’hui.
      Ainsi, l’extermination de tous les enfants de Gaza importe peu aux dirigeants islamistes et du
      Hamas, la vie n’ayant aucune valeur pour eux. Ils se réjouissent simplement de la mort de quelques
      soldats israéliens. Pour les islamistes, l’objectif de la vie est de tuer ou de se faire tuer pour gagner
      le paradis. La vie n’a donc aucune valeur.
      Si le Prophète Mohammed savait que le Juif allait voler un jour à bord des F-16, il n’aurait pas
      commandé à ses disciples de tuer les juifs jusqu’au jour dernier. Mais ses disciples doivent modifier
      cette idéologie par pitié pour les générations futures, et pour sauver leur descendance et lui
      préparer une vie meilleure, loin de l’idéologisation de la mort.
      Les musulmans doivent commencer par se changer pour prétendre changer la vie.
      Ils doivent rejeter la culture de la mort enseignée et véhiculée par leurs livres. C’est seulement
      quand ils y parviendront qu’ils n’auront plus d’ennemis.
      Car, celui qui apprend à aimer son fils plus qu’à haïr son ennemi appréciera mieux la vie. Jamais la
      terre ne vaut la vie des personnes, et les Arabes sont le peuple qui a le moins besoin de la terre.
      Mais paradoxalement, c’est le peuple qui déteste le plus la vie.
      Quand est-ce que les Arabes comprendront-ils cette équation ? Quand commenceront-ils à aimer la
      vie ?
      Traduction de Chawki Freïha
      © MediArabe.info
      Article original : Aafaq.org
      Lire également sur Primo Les murs de nos prisons, une interview de Wafa Sultan datée de 2006

      • La chasse est fermée... pour l’instant !!! 26 février 2010 05:13, par La Mécréante !

        Coucou Idir !

        oui, lorsqu’ils s’exterminent en direct (comme Boudiaf) c’est qu’il y a le feu quelque part... Mais franchement, je m’attendais plus à Khelil qu’à celui-là.

        je me demande si Boutef n’est pas carrément rangé dans un frigo en attendant la redistribution des cartes. C’est ce qu’avait fait l’Espagne de Franco. Ils avaient gardé sa charogne je ne sais combien de semaines avant de le déclaré mort !!!

        Mais bon, ils peuvent se mettre en bouillie et s’en faire du boudin ! "inchallah"-"allahakbar et vas-y que je t’égorge ! aucun intérêt.

        Je connaissais ce texte de Madame Sultan. j’avais beaucoup apprécié la position de ce sage hindou parce que c’est ma position de puis toujours : les cantonner chez
        eux et les laisser s’entretuer puisqu’ils adorent ça ! Mais au préalable il faut "sulfater" radicalement leurs champs de pavots jusqu’au dernier cm2.

        "J’ai récemment rencontré un religieux hindou en marge d’une conférence consacrée à la guerre contre le terrorisme. Il m’a dit : « Toutes les guerres se sont déroulées entre le bien et le mal. Sauf la prochaine, elle doit se dérouler entre le mal et le mal ». N’ayant pas compris ses propos, je lui ai demandé des explications. Il m’a dit : « Je suis contre la présence américaine en Irak et en Afghanistan. Si les Etats-Unis veulent gagner la guerre contre les islamistes, ils doivent se retirer et laisser les deux pôles du mal s’entretuer."

        Oui mais voilà, les ricains sont cons comme des paniers et les Européens sont déjà entchadorés. Ne restent que les mécréantes et les mécréants pour un "chacun pour soi".

        Azul

  • ha ha ! dans l’c... la balayette !!! 12 mars 2010 05:35, par La Mécréante !

    Et maintenant que les égorgeurs ânégiano-salafistes se barrent de Kabylie, sous quels prétextes le gros bouffi va-t-il continuer à écrabouiller du kabyle ? Va sans doute falloir qu’un plus grand nombre de ses troupes change d’uniforme" ? y a-t-il un supermarché de tenues afghanes en Kabylie ?...

    Les islamistes menacent

    Les responsables maliens et mauritaniens sont inquiets : nombre de djihadistes d’AQMI (Al-Qaeda au Maghreb islamique) installés dans des maquis en Algérie, en particulier en Kabylie, quittent le nord de ce pays pour rejoindre les groupes islamistes armés d’AQMI au Sahara. La vaste zone saharienne du nord du Mali et de la Mauritanie, qu’ils parcouraient déjà en toute impunité, va devenir un nouveau champ de bataille.

    Le Point - 11/03/2010