Accueil > Satire et humour > La république d’Azawad
Satire
La république d'Azawad
Reportage d’Insi
mardi 24 janvier 2012
par Masin
Une semaine après le déclenchement de la lutte armée du peuple touareg pour libérer le pays de l’Azawad, Insi s’est rendu dans le sud de l’Etat algérien (pour le moment) où se tenait, lundi après midi dans la tente de Bouteflika, le premier congrès des chefs d’Etats barbares nord-africains contre les Touaregs. Bouteflika, allongé sur son lit de camps, reçut Abdouldjallil, président du CNT libyen ; Mohamed VI, chef de la monarchie marocaine ; le président du Mali, le général Touré ; le président tunisien Merzouki ; le président mauritanien, le général Ould Abdelaziz et le président du Niger, Issoufou. Sont conviés également quelques invités de différentes marques : l’Emir d’Aqmi algérien, Abou Zeid ; l’émir du mouvement djihadiste "Ensar Eddin", le malien Iyad ag Ghali et I.L. de Facebook.
Insi, après avoir pris des nouvelles de son ami Bouteflika, s’assit sur le bord du lit de celui-ci, prit son calepin et se mit à noter la conversation entre l’ensemble des présents au congrès de la secte des assassins.



Bouteflika au président du Mali : Alors !

Le P... malien : C’est la merde. Les Touaregs nous font chier. Ton Aqmi n’a pas réussi finalement à les déloger de l’Azawad.

L’Emir d’Aqmi : Allah Akbar ! On attend des renforts.

Boutefllika : Tu les auras. On est en train de préparer une nouvelle compagnie. En ce moment, ils sont en stage : ils apprennent la prière et comment tuer selon les lois de la Charia.

Le P... malien : Ils s’entrainent où ?

Bouteflika : A Akeffadou, en Kabylie. Ils font beaucoup d’exercices en ce moment. Ils brûlent, volent, violent...

Le P... malien : En plein jour ?

Bouteflika : On les camoufle. Ils portent les uniformes de l’armée algérienne. Ils font semblant de traquer l’Aqmi en tuant ici et là des Kabyles, qu’on fait passer pour des bavures.

Le P... malien : Et t’as pas peur que les Kabyles réagissent ?

Bouteflika : Pour le moment, ils rendent public des communiqués.

Le P... malien : Qu’est-ce qu’ils disent ?

Bouteflika : Toujours la même chose : "Les Kabyles s’interrogent !". Laissons la Kabylie pour l’instant. Parle-moi de ton Iyad ag Ghali. Qu’est-ce qu’il fout en ce moment ?

Le P...malien : Il arrive d’Arabie. Je lui ai confié la formation du groupe djihaddiste "Ensar Eddine". Je les ai envoyés dans l’Azawad pour brouiller les pistes, puis pour donner un coup de pousse à ton Emir Abou Zeid.

Iyad ag Ghali : Allah Akbar ! Moi je me présenterai comme Kadhafiste, ancien mercenaire, pour tromper l’opinion internationale.

Le P... du CNT libyen (Il tire son poignard et sa hache) : Kadhafi ! Allah Akbar ! Traître !

Le P... tunisien au P... du CNT libyen : Allah Akbar ! Kadhafi est mort ! Respecte ta zibbiba. Iyad ag Ghali est notre frère.

Iyad ag Ghali : Vous donnez combien en fait !

Le P... malien : Qui ?

Iyad ag Ghali : L’Arabie me propose deux millions de dollars pour foutre le bordel chez les pro-Qataris et le Qatar me propose le double pour faire le contraire et j’attends les propositions de Erdugan, le futur empereur ottoman, version soft.

Le P... tunisien : Il voulait venir, mais il a préféré s’occuper de ses Touaregs, pardon je voulais dire ses Kurdes.

Le P... du CNT libyen : Moi aussi j’ai des Touaregs.

Bouteflika : Nous avons tous nos Touaregs.

M6 : Si le Qatar est dans le coup, moi j’abandonne.

Le P... mauritanien : Tu me laisseras tout seul ?

Le P... nigérien : Il faut sécuriser l’Aïr. Si ça explose dans l’Aïr, la guerre touchera même les Touaregs de notre ami Abdelaziz.

Bouteflika : Laisse mes Touaregs tranquilles…

M6 : Moi je n’ai pas de Touaregs.

Le P... malien : Je t’en donnerai si tu veux.

M6 : Non merci.

Bouteflika : Soyons sérieux, que doit-on faire ?

Le P... malien : Faut les mater.

Le P... nigérien : Faut les exterminer.

Le P… du CNT  : Et si on les déchoit de leurs nationalités.

Bouteflika : Hi hi hi… et de leurs chameaux, pendant qu’on y est.

M6 : Et si on les fourguait à la Mauritanie ?

Le P... mauritanien : Non. Déjà tu nous a pris le Polisario, ça suffit.

Bouteflika : Le Polisario ! A propos !

M6 : Si quelqu’un touche à mon Polisario, je le butte.

Le P... tunisien : Ils sont des Touaregs ?

M6 : Non, des Djerbiens.

Le P... tunisien : Arrête l’ingérence.

Le P... du CNT libyen : Et mes Berbère à moi ? Qu’est-ce qu’on en fait ?

Bouteflika : Ne t’inquiète ! J’ai sous la main quelques Kabyles de service. Je leur enverrai bientôt les Arches, je veux dire les amis d’Ouyehya. Ils vont diviser tes Berbères comme ils ont divisé les Kabyles en 2001. Mon DRS a déjà invité à Alger quelques Berbères libyens pour leur apprendre comment semer la zizanie au sein des rangs.

Le P… du CNT : Merci beaucoup.

Bouteflika : Si je comptais sur toi, on ne tardera pas à avoir un Etat berbère en Libye.

Le P... malien : Et moi ?

Bouteflika : Toi, je t’enverrai Si Moh Oulhadj pour sauver le Mali.

Le P... du CNT libyen à I.L. de FB : Quelles sont les nouvelles de Facebook ?

I.L. de FB : Je sème la zizanie sur les murs des facebookistes berbères.

Bouteflika : Continue. Mais n’en fais pas trop. Certains militants berbères commencent à se rendre compte de ton manège.

M6 à I.L. de FB : Et comment procèdes-tu ?

I.L. de FB : Je leur dis je suis Amazigh, un vrai, puis je commence à taper sur Imazighen. Et en ce moment je m’occupe surtout des Touaregs.

Bouteflika : Tu peux me montrer ?

I.L. de FB au P… du CNT libyen : Tiens, t’as oublié de signer le dernier chèque de 45 euros.

Le P... du CNT libyen : Je te le signerai plus tard. On m’a volé mon stylo samedi dernier.

Bouteflika : A la mosquée ?

Le P... du CNT libyen : Non, dans mon bureau. Des voyous sont venus me rendre une petite visite dans mes bureaux et ils ont tout saccagé.

Le P… malien : Des Touaregs ?

Le P… du CNT : Non, des voyous de Benghazi d’origine touarègue.

Le P... nigérien : Et tu ne les as pas tués ?

Le P... du CNT libyen : Non. Ils étaient très nombreux.

Bouteflika : T’as peur qu’ils te fassent comme le frère Kadhafi ?

Le P... du CNT libyen : A propos, toi, tu me rends Aïcha ?

Bouteflika : Non.

M6 : La femme de mon arrière grand père ?

Bouteflika : Qui ?

M6 : Le prophète.

Tout le monde se met à rire.

M6 : Pourquoi vous riez ?

Bouteflika : T’as pas vu les slogans de tes Berbères à Rabat. C’est fini je crois. Ils ne croient plus à ta légende. C’est le mouvement de Libération berbère qui commence là.

Le P... nigérien : Et si on négociait avec les Touaregs ?

Le P... mauritanien : Je préfère. Moi je n’ai pas d’armée.

Le P... nigérien : T’es qui toi ?

Le P... tunisen : C’est Si Ould Abdelaziz.

Le P... du CNT libyen : Le fils de Bouteflika ?

M6 : Bouteflika est stérile.

Bouteflika : Ferme-là pauvre tante ou je te chasse du Polisario.

M6 : Arrête ou je te débranche.

Bouteflika : Essaye un peu pour voir.

M6 fonce sur Bouteflika et les autres présidents font autant. Une vraie pagaille. Des insultes et des coups fusent de partout.

Le P... malien prend un flingue, tire un coup en l’air et tout le monde se calme.

Le P...malien : Nous sommes là pour mon problème.

Bouteflika : C’est vrai. Revenons à nos Touaregs. Que doit-on faire ?

Le P... malien : Leur faire la guerre.

M6 : Heureusement qu’il y a les Touaregs.

Bouteflika : Et tous les Berbères.

Le P... du CNT libyen : L’ennemi commun. Tenez et si on parlait de la main de l’étranger ?

Bouteflika : Moi, j’ai déjà essayé la main du juif en Kabylie, mais ça n’a pas marché.

M6 : Ce n’est plus à la mode tout cela !

Le P... tunisien : Je crois que ça marche toujours la khamsa de l’étranger.

Bouteflika : Allez, les gars, on fera comme on fait en Kabylie. La journée, on leur envoie l’armée et la nuit les terroristes. Pour l’Occident, on lui dira que nos armées traquent les terroristes et pour nos peuples islamistes on dira que nos djihadistes d’Aqmi et d’Ensar Eddin ré-islamisent les Berbères mécréants. Vous verrez, on aura le soutien de l’Occident, de l’Arabie et du Qatar.

Le P... malien : A l’attaque alors ! Moi je m’occupe des civils touaregs.

Le P... nigérien : Moi, de leur uranium.

Bouteflika : Moi, je vous donnerai l’Aqmi et ma presse indépendante.

Le P... tunisen : Moi je m’occuperai des Djerbiens et consorts et même des Mozabites si Bouteflika consent.

Bouteflika : Fais.

Le P... mauritanien : Moi, j’ai peur.

Le P... du CNT libyen : Moi, j’appliquerai la chari’a.

I.L. de FB : Moi, je polluerai Facebook.

Iyad ag Ghali : Moi, agent double, je roulerai pour les Saoudiens et les Qataris.

Abou Zeid : Et moi pour le Grand Vizir de Turquie.

M6 : Moi, je vous donnerai ma bénédiction en tant que commandeur des croyants.

Ces différents gourous se tiennent les mains, font une prière et se mettent à tourner en criant en chœur : "Mort au Touaregs ! Mort aux Berbères !".

INSI profite de ce ramdam pour se faufiler et passer de l’autre côté des frontières pour aller à la rencontre de ses amis de l’Azawad.

Articles dans la rubrique :

Satire et humour
23/05/13
2
Insi rend visite à Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères. Celui-ci le reçoit (...)

Lire l'article

19/05/13
9
Insi a rendu visite à Boutef à l’hôpital du Val-de-Grâce. Mort, mais heureux de continuer de (...)

Lire l'article

20/04/13
18
A sa sortie de chez Boutef, Insi se rend chez Toufik, le patron des services. Il le trouve au (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • La république d’Azawad 25 janvier 2012 05:44, par La Mécréante !

    « Insi s’est rendu dans le sud de l’Etat algérien (pour le moment) »

    Bien vu, Insi !

    toute la bande à momoh-mecquois est certainement dans l’expectative. Il ne faut surtout pas laisser à ces égorgeurs le temps de réfléchir.

    il n’y avait pas l’enturbanné du nord-Soudan ?... il est crevé ou quoi ? il est occupé avec les "70" ou quoi ?... à moins que ce soit lui qui cherche à rouler une pelle à boutef ?...

    En tout cas, c’est l’heure des touaregs ! la République d’AZAWAD est entourée de touaregs emprisonnés chez l’ennemi.


    autre chose :

    - « Où placez-vous le curseur de la frontière entre islam démocratique et islamisme. Quand le chef du Conseil national de transition libyen annonce que la charia constituera la principale source de législation, qu’en pensez-vous ? »

    - « Je suis catastrophé. Pourquoi a-t-il cru nécessaire de dire cela ? »

    à lire jusqu’au bout

    • La république d’Azawad 25 janvier 2012 21:30, par Amazigh N Ténéré
      Insi, il est vraiment fort ! Chapeau !!! Je suis à 99,99999999% que tout se passe exactement ainsi dans la réalité !!!
      • La république d’Azawad 26 janvier 2012 19:45, par yenamare
        moi ce n’est pas a 99,9999999% que je suis sure ! mais a 100% voir même a 200%
    • La république d’Azawad 11 février 2012 17:21, par KALIALUS

      BOUTEFLIKA ET SA RACAILLE MOHAMETHANE SONT LES PIRES RACISTES ANTI AMAZIGHS .MASIN A RAISON DE DIRE SURTOUT DE NE PAS FAIRE CONFIANCE AU POUVOIR GENOCIDAIRE DE BOUTEF ET DRS.

      LES CAUSES JUSTE FINNISSENT PAR TRIOMPHEES QUAND ELLES SONT PORTEES PAR DES HOMMES INTEGRES INTELLIGENTS ET COURAGEUX.

      IMAZIGHENS C’EST à VÔTRE TOUR d’arracher votre liberté et de libérer tamazgha ,terre de vos ancêtres.

      TOUS MAIN DANS LA MAIN..

      TAMZGHA ASSA AZEKA !

      Azawad soutenons le.

  • La république d’Azawad 25 janvier 2012 21:52, par yassine
    imazighn sont appelés à faire des manifestations à travers le monde pour soutenir le peuple berbère touareg. La des information par des médias arabo islamiste peut orienter dans un mauvais sens le combat de nos frère touareg
  • La république d’Azawad 1er février 2012 00:37, par Tifirelest

    Le destin collectif des peuples amazighs

    Les peuples Amazighs nord-africains sont colonisés par des sectes minoritaires, moyenâgeuses, fascistes, racistes et anti-Amazighes arabo-islamistes issues des communautés immigrées islamistes et pseudo-arabes du Moyen-Orient, qui n’ont rien que le mythe totalitaire, antihumain et métaphysique Allah comme seul repère culturel, identitaire et existentiel. Ces sectes apocalyptiques dotées d’états-nations avec des armées génocidaires, grâce à la bénédiction des gouvernements prédateurs occidentaux, ravagent et rasent tout ce qui est Kabyle ou Amazigh même en ce 21ème siècle sous les yeux indifférents des la communauté humaine universelle.

    Et pour prolonger et pérenniser à l’ infini cette conspiration ou aberration géopolitique anti-Amazighe, les états sectaires et terroristes arabo-islamo-fascistes passent leur temps à cultiver hypocritement la haine de l’Occident dont les fondements moraux restent profondément kabyles/amazighs.

    L’origine de tout ce grand mal qui dévore les peuples amazighs réside dans le fait qu’ils ont tellement toujours voulu rester libres au point d’oublier que leur existence même dépend de la solidarité ou du sacrifice collectif indispensable pour bâtir des Etats Amazighs Unis (EAU).

    Vive le peuple et la nation kabyles libres !

    Vive Dda Ferhat !

    Vive tous les peuples amazighs libres et unis !