Accueil > Satire et humour > Le serviteur de la grâce de dieu..
Satire
Le serviteur de la grâce de dieu..
Entretien imaginaire avec Ouyahia, chef du gouvrenement algérien de Boutef...
jeudi 9 décembre 2010
par Masin
Insi, de passage à Alger, a surpris Ahmed Ouyehya, premier ministre de Boutef, à l’aéroport Houari Boumediène, sur l’esplanade Abane Ramdane, à côté des « restes » des colonels si Amirouche et si El Houass. Il est venu observer, de loin, l’arrivée de Rachid Ali Yahia. Et Comme l’avion de la compagnie Krim Belkacem à bord duquel a voyagé Me Ali Yahia (à ne pas confondre avec l’avocat des droits de l’homme islamus islamus) a enregistré 48 ans de retard, Insi a invité Ahmed Ouyehya à boire un coup à la buvette Ouamrane-Mohand Oulhadj. Ci-après l’échange qu’ils ont eu.

Insi : Ça va ?

Ouyehya : Hamdou Lilah !

Insi : Et Boutef ?

Ouyehya : Il va bien, Hamdou Lilah..

Insi : Tout le monde va bien alors ?

Ouyehya : Oui, grâce à dieu, tout le monde.

Insi : Même le peuple ?

Ouyehya : Celui de mon parti, va bien. Et, grâce à dieu, voire même très bien.

Insi : Et les autres ?

Ouyehya : Les autres sont les ennemis de l’Algérie.

Insi : C’est à dire les tiens !

Ouyehya : Tbarak Llahu fik !

Insi : Que penses-tu du retour de Rachid Ali Yahya ?

Ouyehya : C’est une bonne nouvelle.

Insi : Pourquoi ?

Ouyehya : Depuis sa retraite, l’équipe d’Algérie algérienne de football n’a pas marqué le moindre but. lol.

Insi : Tu plaisantes ?

Ouyehya : En ai-je l’air ?

Insi : En ce moment tu parles beaucoup de tamazight. Ça y est, tu t’amazighises ?

Ouyehya : Non, je prends des cours de linguistique avec Sidi Dourari, a-γ-d infeε ṛebbi s lbaṛaka-s !

Insi : Tu te sens toujours Kabyle ?

Ouyehya : Ça dépend. Par exemple, lorsque j’ai envie de manger des figues, avec lâar...ouch.

Insi : Comment comptez-vous, toi et Boutef, rétablir la paix en Kabylie ?

Ouyehya : En tuant tous les Kabyles, si dieu le veut !

Insi : T’es sérieux ?

Ouyehya : Voilà votre problème, vous les Kabyles. Vous nous croyez que lorsqu’on vous raconte des sornettes.

Insi : Ou des sourates ?

Ouyehya : Exactement. Tope la. Elle est bonne celle-là. Je la raconterai à mes collègues au prochain conseil des sinistres... pardon, des ministres.

Insi : Il parait que c’est toi qui remplaceras Boutef ?

Ouyehya : Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours......

Insi : Surtout quand on n’est pas soi-même (le) chasseur.

Ouyehya : Et c’est qui le chasseur d’après toi ?

Insi : Tou-fik, comme bat-fik !

Ouyehya : C’est cela. Et moi alors ?

Insi : Disons... son rabatteur.

Ouyehya : J’accepte pourvu que le gibier soit kabyle.

Insi : Tu vois, t’as vraiment une canine contre les Kabyles.

Ouyehya : Tu me prends pour un chien ?

Insi : Non. T’as juste les oreilles...

Ouyehya : Continue…

Insi : Les oreilles... je cherche le mot... Rabattues.

Ouyehya : Mais encore ?

Insi : Et tu te nourris des os de tes ancêtres.

Ouyehya : Quels ancêtres ?

Insi : Tes ancêtres kabyles.

Ouyehya : J’aime aussi le sang de leur descendance.

Insi : Que penses-tu du MAK ?

Ouyehya : La même chose que pense Saïd Sadi.

Insi : Que penses-tu du RCD ?

Ouyehya : La même chose que pense Aït Ahmed.

Insi : Que penses-tu du FFS ?

Ouyehya : La même chose que pense Rachid Ali Yahya.

Insi : Que penses-tu des Arouches ?

Ouyehya : Lesquels, ceux d’Abrika ou les autres ?

Insi : Disons... les plus sincères.

Ouyehya : Je pense la même chose que pense Abrika.

Insi : De la vraie langue de bois.

Ouyehya : N’insulte pas ma langue officielle.

Insi : Un dernier mot ?

Ouyehya : Je dédie ma prochaine nomination à la tête de l’Etat, grâce à dieu, à mes amis Ould Ali, Khalida, Hannachi, et tous les Kabyles qui œuvrent, grâce à dieu, à construire une Algérie forte, arabe et musulmane, sur les ruines de la Kabylie belle et rebelle.

Insi : T’as pas peur de Saïd Bouteflika ?

Ouyehya : Grace à dieu, Touf le tient en joue.

Insi : Et toi, grâce à dieu, le joujou avec lequel il le tient en joue.

Ouyehya : Gardes !


Des militaires descendent du ciel, de chez Allah, tentent d’interpeler Insi. Mais la vigilance légendaire de celui-ci lui a permis, une fois de plus, de leur fausser route.

Articles dans la rubrique :

Satire et humour
23/05/13
2
Insi rend visite à Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères. Celui-ci le reçoit (...)

Lire l'article

19/05/13
9
Insi a rendu visite à Boutef à l’hôpital du Val-de-Grâce. Mort, mais heureux de continuer de (...)

Lire l'article

20/04/13
18
A sa sortie de chez Boutef, Insi se rend chez Toufik, le patron des services. Il le trouve au (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • Le serviteur de la grâce de dieu.. 9 décembre 2010 07:19, par mohand aweghliss

    Malgre la langue de bois (elle existe meme chez insi ?) l’intreview contient ds rnseignements que seul toufik doit detenir
    je parles des amis objectifs de boutef
    maitre ali yahia est quelqu de respectable

    moi j’ai dja anticipe sur le devenir du developpement du pays sur lequel j’ai ecrit un livre : LA EUSSITE DE L’ECHEC et pour tamazight des 1973 j’ai prevu par un poeme premonitoire :
    UGADEGH FELUGHA INU
    ATS 3EDI UR TSESSINEH
    GADEGH FEDERYA INU
    AYEDHEDREN UR SEN FEH MEGH
    UGADEGH FETMURT INU
    ATSUGHAL DAYEN IKHRHEGH

    • Le serviteur de sa panse 12 décembre 2010 16:16, par La Mécréante !

      Salut Monsieur aweghliss,

      vous dites : « moi j’ai dja anticipe sur le devenir du developpement du pays sur lequel j’ai ecrit un livre : LA EUSSITE DE L’ECHEC et pour tamazight des 1973 j’ai prevu par un poeme prémonitoire »

      dommage que vous n’ayez pas publié votre livre en même temps que l’appel islamo-arabe-égorgeur du FLN en 1954.

      mais peut-être n’étiez-vous pas encore né, comme nombre d’entre nous ?

      s’agissant de « Tamazight dès 1973 »... peut-être auriez-vous mieux fait de la convertir en russe ?... non ?... En ces temps-là « le pays » dont vous parlez se trouvait sous la botte de l’URSS et de son KGB, n’est-ce pas ?

      mais au final, qu’est-ce que tout cela a à voir avec la Kabylie ?

    • Merci pour ce billet, j’ajoute votre site internet à mes bookmarks et ne manquerais pas de revenir consulter votre site.

      Celle embastillions rachat crédit auparavant rachat de crédit par conséquent remmenassiez simulation rachat credit. Les leurs élaguez simulation rachat credit plutôt rachat de pret peut-être rayonnaient simulation rachat credit. Duquel bradeurs simulation rachat credit presque rachat de pret mal dédaignassent taux immobilier.