Accueil > Actualité > Azawad : Confusion à Kidal ?
Azawad : Confusion à Kidal ?
Déclaration de Tamazgha
vendredi 13 mars 2015
par Masin
Une étrange situation règne depuis jeudi 12 mars à Kidal. Alors que les responsables des mouvements de l’Azawad devaient traduire la volonté populaire par une déclaration publique et réitérer la détermination des femmes et des hommes de l’Azawad de poursuivre leur combat pour la liberté et la dignité, la population de l’Azawad, mais l’ensemble de celles et ceux qui sont engagés dans le combat pour l’Azawad sont dans l’incompréhension devant ce qu se passe à Kidal.
Tamazgha s’est exprimé dans une déclaration que nous publions dans son intégralité à ce sujet.

La Rédation.





Que se passe-t-il à Kidal ?

La réunion prévue le 10 mars 2015 à Kidal en vue de déterminer une position commune et définitive par rapport à l’"accord d’Alger", a été reportée au jeudi 11 mars : certaines délégations des mouvements concernés manquaient à l’appel. Plus de 24 heures après le début des travaux de cette réunion, aucune décision n’a été prise. Véritable silence radio, et ce qui ne devait être qu’une formalité est devenu un véritable conclave qui tarde à accoucher.

A Kidal et dans plusieurs villes de l’Azawad des milliers de manifestants ont investi la place publique pour dire leur rejet de ce qui a été partout qualifié d’une honte et d’un document méprisant à l’égard des populations de l’Azawad. Les femmes à Kidal, mais aussi ailleurs, à la pointe de ce mouvement de rejet d’un document qui organise l’anéantissement politique et civilisationnel de l’Azawad ont martelé sans cesse que seule l’indépendance, rien que l’indépendance, est à même résoudre les vrais problèmes auxquels se heurte l’Azawad depuis cinquante ans et de construire une paix durable. Toutes les expressions ayant accompagné la mobilisation massive qui a suivi l’appel à la signature et au paraphe du document d’Alger ont été unanimes quant à l’inutilité et à la nuisance de ce qui est présenté comme « accord de paix ». Toutes ont réaffirmé leur adhésion à l’objectif initial du mouvement, tracé en janvier 2012, à savoir la libération de l’Azawad d’un colonialisme qui n’a que trop duré.

Les choses étant claires, la population attend juste que les dirigeants des mouvements qui représentent le combat de l’Azawad expriment cette volonté populaire et prennent à témoin le monde et la Communauté internationale quant à cette détermination du peuple de l’Azawad d’accéder à sa liberté et refuser l’humiliation et de leur rejet de tout document qui n’a pour but que le retour de l’Etat malien et de son armée dévastatrice dans l’Azawad.

Comment expliquer alors cette lenteur dans l’expression des dirigeants de la CMA ? Sur quoi pourraient porter des discussions ? Et que font les représentants d’Etats étrangers et leurs services parmi les dirigeants de la CMA à Kidal ?
Toute décision allant à l’encontre de la volonté populaire des Azawadiennes et Azawadiens sera lourde de conséquences et ses auteurs seront responsables de la situation dramatique dans laquelle sera plongé l’Azawad.

Nous appelons l’ensemble des responsables de la CMA à la raison et à faire preuve d’engagement et de responsabilité en s’employant à honorer le mandat pour lequel ils ont été élus ou désignés en se contentant de traduire l’opinion des Azawadiennes et des Azawadiens. Nous les mettons en garde quant à toute aventure mettant en cause les intérêts de l’Azawad et engageons leur responsabilité quant aux conséquences de toute compromission mettant en jeu les intérêts de l’Azawad.

Celles et ceux qui se battent pour l’indépendance de l’Azawad et sa dignité ne baisseront jamais les bras, n’abandonneront pas la voie sur laquelle ils se sont engagés et ne toléreront pas que des Azawadiens reproduisent les trahisons du passé et bradent un combat chèrement payé !

Tamazgha,
Paris, le 13 mars 2015.






Lire également :

- Le Mali synonyme d’insécurité

- Sur les accords d’Alger 2015

- Tamazgha soutient l’indépendance de l’Azawad !

- Le peuple de l’Azawad, toujours dans la rue pour rejeter l’"accord" d’Alger !

- Tirs de roquettes par des islamistes à Kidal.

- Les Touaregs rejettent les accords d’Alger

- Langue de bois : Fabius et le vrai faux accord d’Alger !

- Kidal se mobilise contre les accords d’Alger

- L’Azawad, rien que l’Azawad !

- Les Touaregs plus que jamais déterminés !

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Il faut bien savoir que le pouvoir algérien,jacobin,fait tout avec son homologue français,aussi jacobin que le premier,pour empêcher l’indépendance des Touaregs !Ils se sont entendus sur le sort des Touaregs,à savoir de tout faire afin que cette indépendance ne voit pas le jour !car le pouvoir algérien,a derrière cette indépendance ,l’autre indépendance du pays kabyle,dont ,il ne veut rien entendre,et qui finira par avoir lieu ,qu’il le veuille ou pas !Voilà ,pourquoi tout ce qui s’est tramé à Alger ,ne serait jamais une solution !Il faut tout faire d’ailleurs ,pour que le pouvoir mafieux d’Alger ne participe pas à la résolution de ce conflit,car là ou il ya le pouvoir algérien ,les problèmes ,au lieu qu’ils soient résolus,se compliqueraient d’avantage !

    repondre message

  • Azawad : Confusion à Kidal ? 15 mars 2015 20:03
    vous etes tout prés du but,continuez de croire et déjouer les complots des forces du mal tapies dans l’ombre. vive l’azawad independant.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.