Accueil > Débats > Tribune libre > Berbères de France : affirmons-nous !
Berbères de France : affirmons-nous !
mardi 13 janvier 2009
par Masin

Les Berbères refusent l’esprit communautaire. Ils désirent vivre en France comme des citoyens de la République à part entière. Chose idéale en soi, mais malheureusement la réalité est tout autre : ils sont considérés, parfois à leur corps défendant, comme partie intégrante de la communauté arabo-islamique et ils sont comptabilisés parmi les cinq millions de Musulmans que compte la République.

Aujourd’hui, au moment où chaque communauté s’organise, il est temps que les Berbères choisissent : soit ils "s’intègrent" et deviennent des citoyens français d’origine arabe et musulmane, soit ils s’organisent en communauté visible. Dans ce cas, ils n’ont d’autre choix que d’assumer leur berbérité et de se démarquer, une bonne fois pour toutes, de la communauté arabo-islamique avec laquelle ils sont injustement confondus.

Par cette contribution, je viens soumettre à débat quelques modestes idées qui pourront éventuellement aider les Berbères à s’organiser en communauté visible ce qui modifiera, certainement, de façon radicale la vision de l’opinion les concernant.

1) Créer un collectif d’avocats chargé d’informer les Berbères des lois de la République, de leurs devoirs et de leurs droits. Il aura également pour mission la défense des intérêts de notre communauté. A titre d’exemple, soutenir les parents qui souhaiteraient faire bénéficier leur enfant d’un enseignement de la langue berbère dans les collèges et les lycées. Assigner devant les tribunaux les auteurs d’une certaine propagande médiatique révisionniste pro-arabe (récemment, sur France 5 le présentateur du documentaire "Hannibal" a qualifié le roi Massinissa et sa cavalerie de mercenaires et de corrompus au service de Rome).
Ce Collectif se doit de s’occuper de tout ce qui touche à la communauté : réfugiés, langue et identité berbère,…

2) Les associations berbères se doivent de s’unir et lancer un appel à tous les Berbères de l’Hexagone désirant changer et berbériser leurs prénoms.

3) Organisation de la communauté autour de corporations : médecins, juristes, architectes, linguistes, économistes, artistes, entrepreneurs, ingénieurs... Ces différentes corporations doivent travailler de concert afin de préparer la communauté à affronter le marché actuel d’une façon moderne, autonome et responsable. Ces corporations doivent aussi préparer des projets, dans tous les domaines, afin d’aider les différentes régions de Tamazgha de demain à se développer.

4) Création d’agences de marketing afin de faire connaître notre culture, notre cuisine et notre artisanat traditionnel (bijoux, poterie, etc.), promouvoir les entreprises berbères. C’est ainsi qu’on fera connaître la langue et la culture kabyle, ainsi que sa spécificité. L’un des rôles de cette agence serait de conseiller, d’orienter et d’aider les entrepreneurs berbères à mieux présenter leurs activités afin d’éviter toute erreur de marketing.

5) Création d’une banque d’investissement berbère pour financer les projets de la communauté ici en France et à Tamazgha.

Berbèrement votre

Anzar de Lyon

Articles dans la rubrique :

Tribune libre
23/02/11
1
Quel bonheur de découvrir que la jeunesse actuelle possède en main l’arme suprême contre la (...)

Lire l'article

07/10/10
6
Je suis athée, profondément athée et j’ai vécu la douleur de l’oppressante religion pendant cinquante (...)

Lire l'article

10/12/09
8
Suite à la votation suisse contre les minarets, nous avons assisté à une levée de bouclier des (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


8 Messages

  • Berbères de France : affirmons-nous ! 13 janvier 2009 15:23, par koceila
    Je suis tout à fait d’accord avec ce qui est dit. Le fait de dire qu’en France, on doit tous être des citoyens de la république en évitant à tout prix le communautarisme est un piège. En effet, le communautarisme existe en France et il ne faut pas le nier. La communauté arabo-musulmane le revendique et est acceptée en tant que telle. Je ne parle pas non plus des autres communautés telles que la communauté juive de France, la communauté Chinoise, la commuinauté comorienne...Les berbères, soucieux de respecter les règles du jeu du non-communautarisme, s’intègre dans la société en se désintégrant de leur berbérité. Ils sont ainsi récupéré par la communauté arabo-islamique pour grossir leurs rangs et revendiquer davantage de projets. Le dernier exemple en dâte est le cas du préfet Medah : la communauté musulmane l’a félicité d’être un préfet musulman. La bonne réaction qu’il a eu a été de rejeter directement cette appartenance à cette communauté. Le non-communautarisme en France est donc une règle qui permet de ne pas s’affirmer en France alors que tout le monde ici s’inscrit dans le communautarisme. Alors pourquoi pas nous ? Il ne faut pas se défendre de rentrer dans un certain communautarisme. La réponse a donner est que nous ne sommes pas les seuls, et que si l’on ne s’affirme pas, alors on revendiquera des choses à notre place sans notre accord.
  • En d’autres mots, apprenons à être solidaires comme nos ennemis colons arabo-fascistes 13 janvier 2009 16:04, par Allen Ifarzen & Tavusvist Tansa Tazegzawt

    Commencez d’abord à vous montrer solidaire avec vos soeurs et frères MAZIGHS de partout qui se font dévorer par le colonialisme arabo-satano-islamo-barbaro-terminator en participant par exemple en masse à la manif du 18 JANVIER 2009 :

    En d’autres mots, apprenons à être solidaires comme nos ennemis colons arabo-fascistes


    Une manifestation devant l’ambassade de Libye à Paris

    La Libye a été le théâtre de représailles contre des militants amazighs (berbères) fin décembre. Une manifestation de solidarité sera organisée le dimanche 18 janvier prochain à Paris, devant l’ambassade de Libye. Les manifestants souhaitent rappeler le régime libyen à ses responsabilités : elles l’accusent d’avoir sciemment laissé des organisations nationalistes lancer des opérations d’intimidation.

    Nous avons appris qu’une manifestation de solidarité avec les militants libyens menacés et victimes de représailles dans le nord-ouest de leur pays d’origine. L’information sur cette initiative nous a été confirmée par écrit ce 12 janvier par une association libyenne. Le message nous indique que le rassemblement a lieu le dimanche 18 janvier à 11h30 devant l’ambassade de Libye, située au 2 rue Charles Lamoureux à Paris, dans le XVIème arrondissement, près des stations de métro Avenue Foch et Victor Hugo.

    Le 24 décembre dernier, des nationalistes libyens ont accusé cinq militants berbères de séparatisme et de trahison et appelé à mener une expédition devant leurs domiciles à Ifrane dans le nord-ouest d pays. En Libye, les berbérophones n’ont aucun droit linguistique et politique.

    Source : http://www.rezki.net/Une-manifestation-devant-l.html


    - MANIFESTATIONS ET CONSTATATIONS

    - CAS DES ISLAMO-FASCISTES

    Les fascistes islamistes quand il s’agit de s’afficher et de montrer leur ideologie terroriste, il suffit que le lieu de leur manifestation soit fixé pour voir des zombies mahométans arriver des quatres coins du monde pour prendre part à la marche satanique, antidivine et antihumaine. Pour se faire, ils louent des bus, ils dépensent de l’argent, louent des hôtels en entier, prennent des avions pour venir se solidariser avec leurs frères et soeurs zombies islamo-fascistes.

    - CAS DES MAZIGHS

    Imazighen en général et Kabyles en particulier attendent en général que d’autres peuples qu’eux aillent marcher à leur place.

    Quelle honte, le dernier sit-in du CMA à Paris n’avait réuni que 100 personne, quand le MAK appelle à une marche les Kabyles sont loin d’être nombreux comme fut le cas le 14 juin 2001.

    Il faut savoir que pour nous libérer rien ne vaut plus que notre solidarité et notre temps consacré à notre cause. Si pour marcher il y a 100 personnes seulement, je me demande s’il s’agit d’un conflit armé combien de Kabyles et d’Imazighen se joindront à notre guerre de libération, Mais là je crois le deviner, il y aura entre 0 et 1 personne.

    Alors changeons nos mentalités, apprenons tous à marcher pour les respect des Imazighens de Lybie, pour le MAK, pour le CMA et pour toute les organisations qui défendent notre cause sans discrimination et sans division. Tous les appels de ceux qui luttent pour notre survie doivent être attendus. Et tous les appels de nos frères Mazighs où qu’ils soient doit être attendu.

    OUI, il est grand temps d’apprendre à louer des bus et à dépenser un peu d’argent pour la survie de notre peuple,

    Suggestions : Sachant qu’il y a des centaines d’hoteliers et restaurateurs kabyles en France, nous pouvons (à travers les associations Mazighs ou Kabyles) bien les inviter à nos offrir des prix spécials pour manger et dormir à l’occasion de toute marche ou sit-in Mazigh.

    Sachant qu’ils y a des milliers d’Amazighs Taxieurs en France pourquoi ne pas les inviter à transporter les marcheurs sur le lieu de la marche ?

    Les suggestions sont nombreuses et les solution existent pourvue que nous soyons sincères dans notre solidarité.

    A bas le fascisme colonial arabo-islamo-satanique !

    LIBERTE POUR TOUS LES MAZIGHS

  • IMAZIGHEN DE FRANCE AFFIRMONS NOUS 13 janvier 2009 17:03, par AGWZUL

    Azul akkwit s-umata,

    Excellente proposition, cependant il faut que les Imazighen aillent au delà, en ce sens que l’on se doit de définnir et créer nos institutions par exemple l’élaboration d’une pédagogie (tamssughrit) moderne et efficace afin de préparer l’avenir des futures générations, enfin des organismes garants de notre Culture, de notre langue en un mot de notre Identité.

    Je pense qu’il est en effet urgent que les Imazighen s’organisent enfin, afin de psauver et péreniser notre identité, mais toute institution et autres organismes (Académie Berbère, Centre de recherches etc etc) ne serait rien sans un véritable projet amenant notre Kabylie à une large autonomie pour ne pas suggérer plus.

    Tanemmirt, azul seg’ul

    AGWZUL

  • Berbères de France : démarquez-vous ! 14 janvier 2009 07:57, par autant en emporte le vent

    salut Anzar de Lyon,

    à mon humble avis il ne s’agit pas de "s’affirmer" mais de se DÉMARQUER. Vaste programme...

    le monde entier (et encore plus la France) sait qui et quoi sont les kabyles et "berbères". Les mêmes savent aussi que muzlim=arabe=dogme=méfiance=rejet potentiel, peu importe l’origine ethnique.

    il a suffit à Sarko, durant sa campagne électorale pour la présidentielle, de dire : "je ne veux pas d’égorgements de moutons dans les baignoires" pour se garantir 18 à 20% des voix supplémentaires.

    s’agissant d’une visible différence :

    1) les kabyles ont-ils une religion ? ont-ils des lieux de culte (animiste par exemple) ?

    2) les kabyles ont-ils une culture en dehors de l’araberie ? ont-ils des écoles privées, des cours privés à financement privés ? des librairies ? une presse ?

    3) rien ne distingue les mohamed et les zoubida : ils sont tous adeptes de la chamellerie...

    s’agissant de "berbériser" ses nom et prénom : sauf erreur de ma part, cette démarche est balisée par la loi française. Si le motif est reconnu fondé par le Tribunal, la seule possibilité est de "franciser" le nom et prénom mais certainement pas les "berbériser".

    4) etc... etc...

  • Berbères de France : affirmons-nous ! 14 janvier 2009 11:56, par tiliwa

    Je suis kabyle en france

    Je ne suis pas kabyle de madame la france. Si les iniciateurs de L’ASKAF utilisent le nom " les kabyles de france " avec d’autres pirates ils sont résponsable de l’avenir des " kabyles en france ".

    Une association des " kabyles de france " ? comme si ils y a d’autre kabyles qui n’ont pas le droit d’exsister dignement et qui sont conmdané à l’assimilation francaise.
    L’ASKAF invite les kabyles à devenir français si non serons exclue de cadre sociale et même du pays . Alors que même ceux qui ont la carte d’identité française n’ont pas échapé à ce fléau spécifiquement français " le racisme "

    Voilà on distingue les kabyles maintenant. (kabyle A / kabyle F.
    Bonjour les dégas et la conffusion des concepts pour accoucher la trempurie et le détournement des lutes. vers une direction dangeureuse qui est l’affrotement entre jeunes français d’origine kabyle et les jeunes d’origine Maghrebin de conffussion et d’éducation arabo-islamique française.

    L’ASKAF c’est qu’une association prédateur pour des projets schizophréniques.
    Vous étent que des agents de votre pays (la France ) pour des opérations de ce genre.

    Nous somme des immigrés vennus pour travailler et faire vivre notre famille au pays.

    Nous avont jouer un role exemplaire pendant presque trois siecle de cette présence en france ; même si cette dernière n’a pas assumé le respect de cette communauté ; classer éternèlement sans identité ni origine. Par calule politique qualifié d’indigène, de musulman, de Beur , d’arabe.

    La france et les autorités de ce pays ont signé les pactes ; selon les droits international qui ont permis aux Etas de choisir leur immigration.

    Nous somme des résidents avec des cartes de résidence de 3 ans à 10 ans renouvelable.

    Ceux qui ont choisis la nationalité francaise ils sont libre mais, ils ont aucune ligitimité ni droit de parler au nom des kabyles dans ce pays.
    LA KABYLIE il n’est pas française les kabyles ne sont pas des français c’est un peuple ; ceux qui se trouve en france sont des immigrés, ceux qui ont choisis devenir français sont des français.
    Ceux qui chante de l’origine de X,Y n’ont aucun impacte sur la souvraineté d’une république ou d’une nation.

    Ce n’est pas à la france à qui revient le droit d’agrée X et Y pour représenter les kabyle dans ce pays.

    Mais c’est claire comme lumière que la france a agrée cette association pour la division des kabyle.

    C’est exactement le jeu du pouvoir d’alger.

    REMARQUE

    Même si je ne suis pas Autonomiste pour faire plaisir à certains chauffe tombour autonomiste kabyle de france.

    C’est là que jai compris que les kabyles n’ont aucune rigueur pour réussir leur projet de quel que se soit.

    Le fait d’ignorer que nous somme prit en piège de deux protagoniste qui sont la france et le régime d’Alger.

    La france continu ses stratégies pour se maintenir économiquement en afrique du nord suite à la mise en place des régimes arabo-islamique dans ces pays en 1938 par signature d’accord secrêt pour partage conditioner avec les groupes de personnalité de ces régimes et pour dire qui sont tous des ex officiers de l’armée colonial.

    L’exemple c’est la signature d’accord d’exploration d’oranium par la société francaise ( ARIVA) avec le pouvoir du NIGER à IMURAREN dans le pays des touareg.

    Et ce qui est stupide dans cette accord comment la france juste avec son marteau comprésseur prend 60 % et le NIGER qui est possésseur du produit rare au monde il a prit que 30 % .

    Je réfuse de croire aux gents qui vont me dire que c’est le NIGER qui nont pas de grands économistes et ingénieur pour négocier le marcher et vendre leur produit.

    Ceci c’est qu’un point de vue même s’il est contradictoire est amère pour certains.

    • kabyles EN France : allez vous faire f.... chez momoh ! 16 janvier 2009 16:29, par la Mécréante !

      salut Tiliwa,

      sauf votre respect, votre diatribe n’a ni queue ni tête.

      si vous êtes "kabyle EN France", la démarche de l’association que vous fustigez et qui s’adresse aux kabyles De France ne vous concerne pas.

      en bref, de quoi venez-vous vous mêler ? de quoi vous plaignez-vous ? en quoi tout cela vous regarde ?

      vous (et les vôtres) êtes citoyens d’une République islamiste dont le coran (dixit Belkhadem) est la Constitution ! qu’avez-vous donc à voir avec des kabyles DE.... (France, USA, Britanique, Japon, etc.) ?

      Nous les kabyles DE...avons choisi (dès après les accords d’Évian) l’unique nationalité du pays que nous voulions adopter et non mendier une double nationalité à un pays qui nous aurait proposé une gamelle d’affamé, une paillasse de crevard ângérien, une geôle même pas chauffée pour haraga rescapé qui a bravé la mort pour fuir chez "madame la France" ou "madame Italie".

      elle est où votre "glorieuse révolution" engagée sous le drapeau islamo-arabicotier-barbéfélène ?

      vous n’avez même pas honte de venir ici pour vomir votre araberie et avouer que vous vivez chez "madame la France" !

      Vous méritez largement votre condition de mendiants ! de crevards ! de hararas !

      pourquoi, me direz-vous ?

      je vous réponds : parce que vous n’êtes pas kabyles ! vous êtes des ângériens. des islamo-chameliers. des khrozbyles dégénérés. En peu de mots vous ne savez même pas qui vous êtes !

      Puisque vous focalisez sur "madame la France", apprenez qu’il existe, ici, en France, non seulement des "kabyles De France" mais aussi :

      - des juifs DE France,
      - des américains De France
      - des portugais De France
      - des espagnoles DE France
      - des arméniens DE France
      - et des... et des... et des... DE France ! cela s’appelle "communauté".

      communauté de quoi ? je n’ai pas envie de perdre mon temps à vous l’expliquer. Votre diatribe iZlamo-arabiste m’indispose.

      Vous comprendrez (peut-être) lorsque le chiisme (que j’appelle de mes voeux) fera loi dans votre marigot-borel ângérien. c’est pour bientôt.

      je vous dégueule tous ! vous avez salopé la Kabylie de mes parents ! vous avez vendu à la chamellerie en tchador et en kamis (telle la pute) la Kabylie de mon enfance !