Accueil > Débats > Tribune libre > Investissement en Kabylie : témoignage
Investissement en Kabylie : témoignage
mardi 16 décembre 2008
par Masin
Nous publions ci-après le témoignage de Mokrane B. qui nous écrit de Londres pour nous faire part de ses réticences quant à l’idée d’aller investir en Kabylie.
Ce témoignage nous a été adressé pour publication, il y a de cela trois semaines. Nous tenons à dire à notre ami Mokrane B. que si dans ton article, l’idée de payer les impôts aux pachas d’Alger t’agace, qu’en diras-tu de l’impôt islamique "aljizya" que chaque kabyle doit dorénavant payer aux groupes islamistes d’Al-Qaïda afin de leur assurer protection ?!



[|Témoignage|]

Je m’appelle Mokrane, je réside à Londres, en Angleterre, où je suis directeur d’entreprise.

Je suis parti de Kabylie il y a maintenant 20 ans. Je suis parti la mort dans l’âme en quittant mes parents, ma famille, mes amis, mon village et ma chère Kabylie. J’ai fui moi aussi, comme la plupart de mes compatriotes kabyles, l’insupportable régime d’Alger pour m’installer sous d’autres cieux où la vie est possible. Je suis arrivé en Angleterre et je me suis inscrit à l’université. Après de longues études d’économie et gestion, j’ai réussi à créer mon entreprise, et depuis j’ai toujours travaillé à mon compte. Mais malgré ma réussite professionnelle, malgré le bonheur que me donnent ma femme et mes deux filles, celui-ci reste relatif, car je n’arrête pas de penser à mon pays, la Kabylie, et à mes frères kabyles qui vivent toujours sous la junte militaro-islamiste d’Alger. Je me sens un peu coupable de ce qui se passe chez moi en Kabylie. Et j’imagine que c’est le cas de beaucoup de Kabyles qui, comme moi, sont partis loin de chez eux en laissant aux charognards arabo-islamistes la Terre de nos ancêtres.

J’ai discuté à propos de la Kabylie avec beaucoup d’amis kabyles, pour la plupart résidant en France, du moins ceux avec qui j’ai gardé toujours le contact, quant à l’idée d’investir en Kabylie afin de participer au développement de la région en créant de la richesse et de l’emploi. Mais, mes amis, plus informés que moi sur la situation actuelle en Kabylie, m’ont brossé un tableau catastrophique de notre cher pays. Ils m’ont ainsi dissuadé d’investir pour le moment à cause de la situation sécuritaire qui s’y dégrade de jour en jour.

De mon côté, j’aurais bien voulu tenter l’aventure. Mais, mes amis m’ont prévenu de plusieurs risques : celui de voir mes biens saccagés et ma personne enlevée, voir même liquidée. De plus, l’idée de payer des impôts aux pachas d’Alger m’agace énormément. Voilà donc les raisons qui me dissuadent d’aller investir en Kabylie. Je n’ai ni envie d’enrichir l’Etat raciste d’Alger ni envie de perdre mon temps et ma vie à lutter contre les corrompus et les bureaucrates de l’administration algérienne.

Je sais également que beaucoup de Kabyles de la diaspora ont tenté d’investir en Kabylie, mais leurs dossiers sont restés lettre morte dans les tiroirs des ministères algériens alors que ceux qui avaient manifesté leur volonté d’investir ailleurs qu’en Kabylie ont vite reçu l’aval d’Alger avec même, parfois, de forts crédits bancaires.

Voilà donc à quoi est réduite la Kabylie. Exclue des investissements de l’Etat, fermée aux capitaux étrangers, il ne lui reste qu’une solution – une solution politique j’entends – qui lui donnera des pouvoirs de souveraineté réels afin qu’elle puisse se développer, négocier avec qui elle veut, ouvrir son marché à qui elle veut... Car une Kabylie prise en otage, comme en ce moment, entre le pouvoir et les Islamistes, n’intéressera sans doute personne, encore moins les investisseurs fussent-ils Kabyles.

Mokrane de Londres.

Articles dans la rubrique :

Tribune libre
23/02/11
1
Quel bonheur de découvrir que la jeunesse actuelle possède en main l’arme suprême contre la (...)

Lire l'article

07/10/10
6
Je suis athée, profondément athée et j’ai vécu la douleur de l’oppressante religion pendant cinquante (...)

Lire l'article

10/12/09
8
Suite à la votation suisse contre les minarets, nous avons assisté à une levée de bouclier des (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


10 Messages

  • Invistissement en Kabylie : témoignage 16 décembre 2008 11:13, par Koceila

    Ce qui aurait été intéressant ,c’est de rassembler toutes les personnes qui ont voulu investir en Kabylie et qui ont obtenu une réponse négative et de montrer des exemples de personnes qui ont pu investir facilement ailleurs. En montrant ces faits à la population Kabyle, et en expliquant de manière détaillée tous les investissements qui auraient pu être fait depuis bien longtemps, peut être que les Kabyles accepteront l’autonomie de manière plus visible et soutenue.

    Koceila

    • Invistissement en Kabylie : témoignage 31 décembre 2008 17:59, par Limubaï
      Moi j’ai une solution très simple : investissez ailleurs en Algérie, dans toute l’Algérie, mais ne recrutez que des travailleurs et cadres kabyles. C’est une alternative simple et porteuse. Bonne et heureuse année 2009, quand même...
  • Invistissement en Kabylie : témoignage 16 décembre 2008 12:54, par AGWZUL

    AZUL AY ATMATEN, TTIYSMATIN,

    Mr Mokrane a absolument raison, ce qu’il relate est parfaitement exact hélas, donc tève de tergiverser, les IMAZIGHEN de Kabylie, les diasporas, doivent s’entendre et s’unir afin tout bonnement créer notre etat indépendant, nous sommes différents des autres algériens, non pas au niveau humain, mais au niveau de notre laïcité, en effet avec les Touaregs, nous sommes les seuls Berbèrophonnes à avoir sû séparer le spirituel du temporel ce que n’ont pas sû faire hélas les amazighophonnes/arabophonnes de TAMAZGHA.

    Donc, il n’est que trop évident aujourd’hui qu’il est d’une impérieuse necessité de promulguer l’indépendance TOTALE de la Kabylie, les Kabyles sont démocrates ; laïques, ouverts au monde et tolérants, ce qui n’est pas du tout le cas des arabo islamistes baatistes racistes obscurantistes ignards....

    Il faut créer un gouvernement même en exil et ce démocratiquement, afin, de rendre coup pour coups au pouvoir mafieux et assassin d’ALGER, définire nos institutions afin de formuler nos diverses options économique pour la Kabylie, mettre des projets pour le bien des Imazighens Kabyles, ayant pour objectifs de booster économiquement la Kabylie (grands projets = communication, développement , infrastructures, recherche fondamentale et appliquée etc...) de pérenniser la langue et notre culture via une pédagogie moderne (tamssughrit) en développant l’esprit d’analyse, la protection de cette langue par une académie Berbère en collaboration avec des stés d’edition pour l’elaboration d’un dictionnaire fondamentale et moderne du tamazight etc etc...

    Ce n’est ni plus ni moins qu’un Plan Mrschal pour sauver le Peuple amazigh de Kabylie, des réponses existent, rien n’est perdu, dans la mesure où les Kabyles se doivent de s’unir pour survivre.

    Tanemmirt, azul seg’ul

    AGWZUL

  • Invistissement en Kabylie : témoignage 16 décembre 2008 22:30, par Un ami de tamazgha
    Je veux juste dire aux lecteurs de Tamazgha que "invistissement" est le résultat de la kabylisation du mot français "investissement".
  • Investissement en Kabylie : témoignage 17 décembre 2008 04:39, par Asnus

    Après mûre réflexion, j’ai décidé d’investir dans la "Muzzerie".

    Pour ce faire, j’ai soumis mon projet pour approbation à la personne idoine : le nouveau Amir El Illuminé.

    Je vous en livre l’intégralité et vous prie de bien vouloir le publier.

    Par avance, merci.

    -------------------------------------- *) Serment d’Allégeance (* -----------------------------------------

    Je, Mazigh Mmis Umazigh,

    « Dhimi* » ad vitam aeternam,

    reconnais en son Eminence Abou Tourab El Ânegiri, le nouveau Miromomolin* de la Kabylie et me soumets à son autorité.

    Je m’engage également, devant Dieu et ses créatures, à m’acquitter régulièrement et sans retard de la « djizia » qui me sera imposée.

    Pour lui souhaiter la bienvenue, je lui offre en guise de présent, un double-décalitre de glands (Abellud terroir), un qamis immaculé conception houri, un sac de henné garanti indélébile, une outre d’eau bénite « Zem Zem » et un flacon de musc de l’Himalaya.

    Enfin, je respecterai et appliquerai avec ferveur et zèle les nouveaux règlements et fatwas en vigueur.

    Votre dévoué dans l’humilité.

    M. M. U ....avec le sourire kabyle.

    -------------------------------------- *) Serment d’Allégeance (* -----------------------------------------

    * Miromomolin : « Amir El Mu’minin », commandeur des croyants en vieux français.

    * dhimi : juif ou chrétien sous souveraineté musulmane devant payer une dîme.

  • Investissement en Kabylie : témoignage 18 décembre 2008 15:29, par Owasis
    La Kabylie est la région qui reçoit plus d’investisseurs que toute autre région d’Algérie. Mais la kabylie est la cible de la France qui veut maintenir, à travers elle, le caractère d’appendice de l’Algérie : sa dépendant vis-à-vis-de de l’étranger. Si quelqu’un veut faire quelque chose pour sa région, son pays, il doit mettre les pieds dans la merde. Il est pratiquement impossible d’investir, dans n’importe quel domaine et partout dans le monde, par procuration et sans prendre de risque. Investir en Algérie en général et en Kabylie en particulier est une affaire d’hommes.
    • Investissement en Kabylie : témoignage 20 décembre 2008 20:02, par Un Kabyle Meurtri.
      Monsieur , votre contribution est trés confuse, néanmoins elle laisse tranparaître un message subliminal qui rappelle la pensée nauséabonde de certains propagandistes et falcificateurs de l’Histoire à savoir les arabo-islamistes qui parlent encore du parti de la France . Je vous rappelle que le pays doit en grande partie son indépendance à la wilaya III.