Accueil > Actualité > EDITO > Pourquoi Amnesty International garde le silence (...)
Les détenus politiques amazighes
Pourquoi Amnesty International garde le silence ?
lundi 7 avril 2008
par Masin
Il paraît qu’à Tamazgha occidentale, seuls les islamistes de "Justice et bienfaisance" et les Sahraouis avaient subi l’année écoulée les exactions de la police et des tribunaux marocains. C’est ce que laisse supposer le rapport 2007 d’Amnetsy International intitulé : "la situation des droits humains dans le monde".

Les Berbères ? Eux, ils n’existent pas, tout simplement. Leurs cris n’arrivent pas aux oreilles sourdes de l’organisation dont "la seule et unique préoccupation est de contribuer impartialement à la protection des droits humains". Et portant, en juillet 2007 trois mois après les premières arrestations arbitraires, les viols et de tortures physiques des dizaines de militants amazighes, "un délégué de l’organisation s’était rendu au Maroc" où "il a rencontré des membres d’organisations locales de défense des droits humains" (rapport, page 249). Par magie, le délégué n’avait rien constaté. L’antenne d’Amnesty International à Rabat, l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) et l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) n’avaient rien distingué, si ce n’est les victimes réelles ou supposées de deux idéologies tristement célèbres qu’elles soutiennent, à savoir l’islamisme et l’arabisme.

Les militants berbères, eux, étaient invisibles, tellement transparents qu’ Amnesty ne savait même pas qu’ils existaient.

2Année noire :2

Et portant, l’année 2007 est noire. Elle a été marquée par des arrestations, des procès arbitraires et des violations graves des droits humains. Depuis le 20 avril 2007, date marquant la célébration du 27ème anniversaire du printemps amazigh, plus d’une centaine de militants ont été agressés, torturés et interpellés à Taza, à Agadir, à Marrakech, à Imtghren et à Mekèns. Trois ont été condamnés à Agadir à des peines de prison. Une dizaine de militants ont été arrêtés, agressés sauvagement, torturés et jugés à Imtghren à de lourdes peines de prison. Les arrestations se poursuivent toujours dans la région. La dernière en date est celle du militant berbère Daoud AHID interpellé fin février dans la même ville avant d’être libéré quelques semaines après. A Meknès, dix jeunes militants croupissent toujours en prison en attendant un procès qui sera sûrement arbitraire. Ces militants avaient affirmé dans un communiqué qu’ils avaient été violés à l’aide de bouteilles dans un commissariat de la ville. A Boumal n Dadès, dix personnes, dont un mineur, ont été arrêtées après un rassemblement pacifique pour demander le désenclavement des routes bloquées par la neige. Ils ont été condamnés fin février à un total de 34 ans de prison.

Au total, une trentaine de militants ont été condamnés par les tribunaux de la monarchie qui espérait freiner l’élan du mouvement berbère en incarcérant des jeunes épris de liberté, d’égalité et de laïcité.

2Se taire, c’est cautionner :2

Comment expliquer le silence d’Amnesty International ? Pourquoi a-t-elle passé sous silence la cause des détenus politiques amazighs ? Est ce qu’elle ignorait vraiment les graves violations des droits humains que subit le peuple berbère dans tous les pays de Tamazgha ?

Le silence d’Amnesty est suspect. En tout cas, cette attitude contraste avec les "principes" défendus par l’organisation qui "mène de front sa mission de recherche et d’action pour prévenir et empêcher les graves atteintes aux droits de l’intégrité physique et mentale, à la liberté de conscience et d’expression et prévenir toute forme de discrimination".

Lhoussain Azergui

Articles dans la rubrique :

EDITO
14/02/12
3
L’attente n’a que trop duré. Cela fait longtemps qu’Imazighen devaient songer à leur libération. (...)

Lire l'article

23/12/11
2
Les dirigeants du CNT ainsi que le chef du gouvernement provisoire libyen ont dévoilé leur (...)

Lire l'article

30/11/11
36
Dans une intervention téléphonique (tiens, ça rappelle drôlement quelqu’un !) sur la télévision (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


8 Messages

  • Pourquoi Amnesty International garde le silence ? 7 avril 2008 15:05, par La Mécréante

    pourquoi ? parce que "Amnesty" ça veut dire ce que ça veut dire...

    - Amnesty du Makhzen, Amnesty des égorgeurs algériens, Amnesty des exterminateurs de kabyles, etc...

    - Amnesty c’est comme l’ONU : des cages aux folles ! pleines d’iZZano-hypocrites. et son logo à la con (la chandelle sous barbelés) devrait être remplacé par un derrick en mouvement ou, au moins, par une ampoule basse tension pour faire "écolo" zaama !!!

    c’est tout cher ami.

    La Mécréante

  • peut-être aussi la faute à un défaut de communication de notre part...
    On manque de reporters ^^

    pour le moment on a plus l’image de simple "sales arabophobes"... que celle d’un peuple à la recherche d’une justice ...

    • le silence d’Amnesty... 7 avril 2008 22:35, par La Mécréante

      salut Buzz,

      détrompe-toi, je ne suis pas "arabophobe" parce que je n’en ai rien à cirer des "vrais" arabes.

      Je ne suis pas "islamophobe" parce que je n’en ai rien à foutre de l’islamerie.

      je suis férocement contre TOUT ce qui prétend vouloir m’enchaîner dans ce que je ne veux pas et dans ce que je ne suis pas !

      quant à "communiquer"... pfffff ! avec qui ? avec quoi ? et à propos de quoi ? Tu as vu avec quoi "ça communique" aujourd’hui ? demande au touaregs, entre autre...

      Amnesty, l’ONU, et instances similaires ne sont, et je le répète, que des cages aux grosses folles. si ces instances étaient efficaces et utiles il y a belle lurette que ce putain de monde serait un paradis !

      faut dire aussi que j’ai passé l’âge de croire "au pays des merveilles d’Alice"...

      • le silence d’Amnesty... 10 avril 2008 18:39, par Azdigan

        Peut-être aussi que les imazighen n’ont pas trouvez la bonne méthode.
        Certe, nous sommes pacifistes, progrissites, tolérants, laïques et juste.
        Mais, comment alors faire comprendre notre cause dans un monde de violance
        où les gros piossons mangents les petits avec une grande gueulle vorace comme jamais.
        Ne faut-il pas changer de méthode pour se faire comprendre ?

        Tanemmirt
        Azdigan

        • le silence d’Amnesty... 11 avril 2008 08:08, par La Mécréante

          Salut Azdigan,

          tu as tout résumé, tout est là...

          - Imazighen du Sud ont trouvé la bonne méthode : ils réussiront
          - les Kurdes ont trouvé la bonne méthode : ils ont réussi
          - Imazighen du Maroc et les Kabyles... : le temps de "la méthode" n’est pas venu.

          les marchands de canons passent des deals avec "des combattants" dans la mesure où il y a à "croquer" autre chose que : "la culture" et autre causes "à l’eau de rose".

          Dramatique ? je n’en sais rien.

          La Mécréante

  • Pourquoi Amnesty International garde le silence ? 11 avril 2008 13:48, par dilah Rifland
    azul. c’est d abord la question des personnes qui gerent depuis des années cette institution ...tant que certains "francais" jacobistes/sarkozites existent notre cause doit connaitre plusieures barriieres....nous devons s’expliquer à tous le monde et plus precisement les peuples sans terres ( basques catalans galice bretonnes corses occitans irlandais kurdistans palestinians libanais tibetians indiens scotishs flamands bavariens et aussi les organisations qui prendent la lutte armée comme moyens de liberation ETA IRA PKK BR ARB OLP GRAPO ... nous devons anamnagh de façon fortye et durable pour nous acquirons notre terre de ces bande de mafia qui s attache a l arabisme ou islamisme pour s éxister.