Accueil > Actualité > EDITO > Notre combat est celui de la libération nationale...
Notre combat est celui de la libération nationale...
mardi 14 février 2012
par Masin
L’attente n’a que trop duré. Cela fait longtemps qu’Imazighen devaient songer à leur libération. D’ailleurs comment se dire “Amazigh” et accepter la soumission, la colonisation et l’humiliation au quotidien ? Cela fait des siècles que la terre amazighe est envahie et fait l’objet d’un plan de destruction. Tout est mis en œuvre pour l’éradication de l’amazighité de l’Afrique du Nord au profit notamment de l’arabité et de l’islamité.

Les Etats contemporains, en place, sur le sol amazigh, tous issus du colonialisme français auteur des frontières actuelles en Afrique du Nord, ne cessent de pratiquer une politique raciste, ultra-répressive à l’égard des Imazighen qui ont osé ne serait ce que poser la question amazighe.

La menace d’une réelle disparition de l’amazighité ne semble pas être suffisante pour susciter un mouvement de libération nationale en Afrique du Nord, pourtant seul à même de réconcilier ce peuple plusieurs fois millénaire avec son histoire et ses valeurs fondamentales.

Aujourd’hui, alors que les Touaregs de l’Azawad empruntent le chemin de la libération, nous ne pouvons rester indifférents ni ne pas nous sentir concernés par un combat qui est celui de tous les Imazighen.

Alors, soyons aux côtés des femmes et des hommes décidés à se libérer et à instaurer la République de l’Azawad.


Masin Ferkal.

Articles dans la rubrique :

EDITO
23/12/11
2
Les dirigeants du CNT ainsi que le chef du gouvernement provisoire libyen ont dévoilé leur (...)

Lire l'article

30/11/11
36
Dans une intervention téléphonique (tiens, ça rappelle drôlement quelqu’un !) sur la télévision (...)

Lire l'article

19/03/11
2
Aussitôt après la résolution de l’ONU, Kadhafi, par la voix de son subalterne ministre de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • Notre combat est celui de la libération nationale... 14 février 2012 10:55, par AGWZUL

    Azul a Massin,

    Dans le fond tu as absolument raison quand à la forme sommes nous sûr que le mouvement del’AZAWAD, est uniquement animé par le projet de se libérer du joug colonialiste ? Ou du moins dans l’optique d’instaurer enfin une Nation AMAZIGH LIBRE SUR SON SOL.

    Et bien moi je suis sceptique, certe il y a des Imajjeghen qui aspirent à la libération de leur terre et que cesse ttes ces humiliations envèrs la population qu’elle soit Targui, Peul, arabophonne ou autre.

    Cependant que l’on m’explique comment se fait il qu’en terre amazighe certains manifestants utilisent l’arabe, sur leur banderole, certains Amajjegh de retour de libye s’exprime en arabe, des mots tels que l’hukkuma, el majlis etc alors que l’équialent amazigh existe cf tinbbadhin etc, bref en arrière plan n’y aurait il pas les manipulateurs islamistes et arabistes.

    Nous voyons le résultat là où tu t’es rendu adrar inefusen, également en Tunise (tunnest) et même en Kabylie où jadis nos femmes portaient de si belles robes au couleurs chatoyantes et la tuqna n tmazight, qui progressivement est remplacée par l’uniforme des corbeaux.

    Bien sûr l’idéal est comme je ne cesse de le répéter l’Union sacrée de tous les Imazighen, tadha tamaghlalt, nnegh "yiwen ufus ur ikkat urar".

    Tanemmirt ay ameghnas, a mmi-s ttmurt.

    Azul seg’ul

    AGWZUL

    • Notre combat est celui de la libération nationale... 25 février 2012 20:41, par Amazigh N Ténéré
      Vous avez tout à fait raison de souligner le fait que les combattants touaregs utilisent des termes arabes et ou français, ou l’écrivent sur les images qu’on voit un peu partout sur internet. Mais vous oubliez une chose fondamentale : Il n’existe rien de structurant propre aux Imazighen en général, et au Touareg en particulier. Un jeune qui n’a connu que l’exil entre Tamanghasset et la Libye, étant chassé de son soit disant pays le Mali, n’a pas vocation à inventer les termes propres à Tamazight pour donner des noms. Ce travail a été entamé par Da Mouloud. Malheureusement ce dernier est décédé trop tôt. Depuis, le flambeau reste suspendu, faute de relève. Certes, Il y a des gens qui bougent pour essayer de prendre la relève. Malheureusement, il y a toujours des forces contraires (souvent tamazight), pour annihiler toute initiative. Le plus attristant, c’est de voir, à travers les forums internet, les Imazighen qui ont fait naître l’espoir, ceux, les premiers, qui se sont soulevés contre l’oppression arabiste, le valeureux peuple de Kabylie, réduits à s’insulter pour un oui ou pour un non. C’est vraiment la plus dangereuse malédiction pour les Imazighen. Les Touareg attendent que ceux-ci et les autres se penchent sur ces questions pour développer Tamazight afin que les Combattants touaregs se l’approprient. Les Touaregs sont musulmans (comme tout le monde) mais pas des islamistes. Cordialement
  • Notre combat est celui de la libération nationale... 14 février 2012 13:48, par Saga des Gémeaux

    Nos frères et sœurs touaregs sont en train de nous montrer l’exemple même de ce que nous Imazighen devons faire pour rétablir notre souveraineté et nos droits sur notre terre historique. Si nous les seigneurs de Tamazgha alors plus de temps à perdre préparons nous à prendre notre destin en main et soyons les dignes héritiers de nos glorieux ancêtres : Massinissa père de la nation amazighe, Jugurtha modèle d’intransigeance face à l’impérialiste romain, Aksil et Dihya exemple de la lutte contre l’impérialisme et le colonialisme arabo-musulman, Fadma N’Soumer image du patriote kabyle aimant son pays et sa République démocratique etc.... Le troisième millénaire sera celui de Tamazgha et des Imazighen.

    Saga des Gémeaux