Accueil > Actualité > EDITO > Reconquista
Reconquista
lundi 9 juin 2008
par Masin
Cela fait belle lurette que la Rédaction de Tamazgha ne s’est pas exprimée. Pourtant ce ne sont pas les sujets d’actualité qui manquent ces derniers temps. Acharnement du régime arabo-musulman algérien sur des citoyens de confession chrétienne ; acharnement insistant de la monarchie marocaine sur les militants amazighs indépendants ; regrettable scission au sein des combattants touaregs de l’Aïr ; situation de plus en plus inquiétante en Kabylie… pour ne citer que cela.

Il est évident qu’il ne s’agit pas là d’indifférence de la part de la Rédaction. Nous avons suivi la situation avec autant d’intérêt que nous avons l’habitude de le faire… Seulement, voilà que nous étions comme "handicapés" et nous ne trouvions pas les mots pour réagir... Oui, car, hélas, on ne fait que réagir !

Et voilà que nous recevons cette contribution de Gaya qui nous écrit de Boumerdès qui met le doigt sur une question importante et qui nous suggère de cesser de réagir… mais plutôt d’agir. Faisons subir au lieu de subir. Il nous rappelle que le combat, le nôtre, le combat amazigh, est simple : reconquérir notre Pays, notre Terre… C’est là le seul combat qui mérite d’être mené… Il s’agit bien d’un combat de libération nationale.


La Rédaction.



[|

Reconquista

|]

"Reconquista", d’après Larousse, est un "Mot espagnol utilisé par les historiens pour désigner la reconquête de l’Espagne par les chrétiens sur les musulmans au cours du Moyen Âge".

"Reconquista", voici un mot dont les Berbères doivent s’inspirer. Il comporte en lui beaucoup de force et de volonté. Il s’inscrit à la fois dans le passé et l’avenir : il nous renseigne sur l’Histoire et nous exhorte à aller de l’avant en re-conquérants. Le mot ne laisse guère de place à l’oubli, à la résignation et à l’adaptation. Il évoque de mauvais souvenirs aux agresseurs et donne espoir et puissance aux agressés.

"Reconquista", à le prononcer, tout devient possible. Il suffit de vouloir reconquérir son dû pour passer à l’action, à l’offensive, à la reconquête... Le mot "Reconquista", à l’entendre, siffle comme le fouet, retentit comme le glas, brûle comme le feu, rugit comme le lion... "Reconquista" est un véritable cri de guerre, de dignité et d’honneur. Il inverse les rôles et les rapports : il fait du prédateur d’hier la proie d’aujourd’hui.

Le mot "Reconquista" n’a-t-il pas fait ses preuves ? N’a-t-il pas vaincu, dans le passé, ce que nous croyons imbattable aujourd’hui ?

"Reconquista" doit être notre mot de tous les jours. Nous devrions en faire une motivation majeure pour recouvrer notre souveraineté sur notre terre. Il faut que nous fassions du mot "Reconquista" un but, une destination, une fin.

Il faut que le mot "Reconquista" devienne un leitmotive, une litanie, un hymne, un acte de foi chez chacun(e) d’entre nous.

Aujourd’hui, la guerre fait rage sur le terrain médiatique. Nous devrions écrire, écrire, écrire... Ne nous contentons pas de réagir aux écrits de nos ennemis par des insultes et des pétitions… Il faut reconquérir la parole. Il faut investir tous les champs médiatiques : Internet, radios, télés, journaux, cinéma, théâtre, livres, chansons.... Cessons de nous faire du mal en acceptant notre position de dominés, de minorisés, de colonisés, … Passons de la Résistance à la "Reconquista".

Le mot "Résistance" est chargé de fatalité et de souffrance. Le mot "Résistance" est intrinsèquement défaitiste. Il rend le dominant plus fort et plus déterminé à anéantir celui qui résiste. Le mot "Résistance" rappelle les poches de résistance, le dernier sursaut de la bête égorgée, le dernier souffle d’un mourant dont on prolonge la vie à doses de morphine....

Le mot "Résistance" nous rappelle des défaites.... celles de Jugurtha, de Takfarinas, de Dihya,…

Saisissons-nous plutôt du mot "Reconquista", et l’Afrique du Nord redeviendra africaine !


Gaya de Boumerdès

Articles dans la rubrique :

EDITO
14/02/12
3
L’attente n’a que trop duré. Cela fait longtemps qu’Imazighen devaient songer à leur libération. (...)

Lire l'article

23/12/11
2
Les dirigeants du CNT ainsi que le chef du gouvernement provisoire libyen ont dévoilé leur (...)

Lire l'article

30/11/11
36
Dans une intervention téléphonique (tiens, ça rappelle drôlement quelqu’un !) sur la télévision (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


8 Messages

  • Reconquista 10 juin 2008 16:13, par Daou
    Recoquista, oui mais comment et surtout de quoi et par qui ? Pour ce qui est du sens littéral du mot, la reconquista espagnole s’est faite dans un contexte qui ne peut pas être transposé intégralement à la réalité nord-africaine...encore moins aujourd’hui. Les chrétiens espagnols battus par les envahisseurs musulmans ne se sont pas convertis à la bêtise des nouveaux maitres, ils avaient la possibilité de payer la ’djizya’ (taxe islamique des vaincus) pour garder leur âme et identité quitte à souffrir toutes les humiliations et ils ne l’ont pas ratée ; entre temps cette reconquista se préparait dans la province montagneuse d’Asturias dans l’extrême nord qui est restée indépendante (les cavaliers arabes ne s’aventurent jamais dans les régions montagneuses Ibn Khaldun a bien expliqué pourquoi). A partir du moment où les premiers acteurs de la reconquista savaient que les autochtones étaient toujours fidèles à leurs racines il ne leur restait que d’engager l’insurrection à partir du nord en étant certains que tous les civiles la rejoindront ; c’est ce qui arriva et les quelques milliers de mahométans et ceux qu’ils ont pu convertir ont été chassés vers l’Arique du Nord. Or dans cette Afrique du Nord d’aujourd’hui où la muzzerie a transformé toutes les âmes qui va reconquérir quoi et au nom de quoi ?
    • Reconquista 13 juin 2008 15:24, par Asten

      Reconquista et pour quoi pas ?
      Sàià tagugift yenna argaz ameqran n-Marikan........... pour quoi pas nous ?
      Nous sommes des hommes, nos ancêres l’ont fait, alors conquirir notre patrie a nouveau
      est possible, si nous deviendrons de vrais guerriers de l’histoirs, la nôtre, celle des guerriers
      Libyans, Numides, Kabyles, Chauoi ou ceux de Abdel Karim Khattabi ou autres.
      Les fils et les symboles de combat ne manquint pas dans le sens de notre histoire, mais
      aujourd’hui nous manquons d’hommes, militants, progressites et combatifes commes jamais.
      croyez vous que nous allons restez esclaves aux arabes ou aux autres quelque-soit.
      Reconquista signifie conquirir l’histoire, la culteure et surtout la terre, la notre, ainsi Tamazgha
      reviendra a nouveau dans les girons de ses fils.
      Enfin, ur mmuten irgazen n-tmurt, ekker agma.

      Ih le site de Tamazgha
      il faut que le drapeau amazigh couvre la Libye aussi sur la photo
      car la libye est votre racine et de toute l’amazighité, vous êtrs que des libyans alors

      Tanemmirt

      • Reconquista et CMA 21 juin 2008 02:15, par Azdigan

        Conquirir, reconquirir, reconquista sighnifié de parler de notre cause dans toute sa dimantion.
        Alors, pourquoi le site de Tamazgha ne parle-il pas de l’CMA et son probleme aujourd’hui
        avec l’Etat algerien enfin pour qu’il puisse tinir son 5em ressemblemt de toute le MCA en afrique
        du nord et imazighen du monde.
        Frères, nous avons besoin de tout nos moyens, nos midias, nos sites, radios au autres.
        Alors encore un (Ighes g tcekwet-encore un os dans l’outre)
        Ou il faut encore relire notre Histoire pour comprendre, pourquoi aujourd’hui nous sommes là ?

        Tanemmirt

        • Reconquista et CMA 21 juin 2008 10:12, par Yuba

          Pour Tamazgha ce que toi t’appelle "CMA" n’est qu’une supercherie. Tamazgha a eu à dénoncer cette pseudo-association comme étant une association qui œuvre pour des objectifs occultes en 2002 déjà... et ce n’est pas aujourd’hui, en 2008, que nous allons changer d’avis parce que l’Etat algérien leur refuse de tenir leur réunion... Qu’ils continuent leur théâtre, nous on préfère nous occuper d’autre chose...
          Et puis il y a la presse algérienne qui s’occupe bien de ce sujet, alors c’est bien !

          Yuba.

          • Reconquista et CMA 22 juin 2008 08:11, par JUGURTHA
            SANS UNE RECONQUISTA A L’ESPAGNOLE NOTRE PEUPLE AMAZIGH EST PERDU A JAMAIS
          • Reconquista et CMA 22 juin 2008 10:51, par kabyle judeo-chrétien
            Pourquoi ,ce site TAMAZGHA,que nous apprécions ,par ailleurs,NE SOUTIENT-IL PAS le combat de nos soeurs et fréres kabyles de confession chrétienne(plus de 100.000 chrétiens et plus de 500.000 avec la diaspora) dont plus d’une centaine(100 d’adéptes) viennent chaque jour grossir les rangs et rétrouver la foi chrétienne de leurs ancêtres amazighs(bérbéres) judéo-chrétiens,gravés sur le front de leurs méres et grands-méres ? kabylement votre
    • Reconquista 11 juillet 2008 19:04, par medchouaib
      dfJe ne peux que me lamenter, en tant que rifain amazigh, la reconquista est une terminologie, c’est m un genocide envers les musulmans( le cardinal Mendosa et ses apotres ont commis au nom de l’eglise des massacres par leurs tribunaux d’inquisition), une phase si longue et interminable qui s’etend jusqu’à l’usage d’armes de destruction de masse, guerre chimique envers les combattants du Rif, si on essaye de changer la réalité que les amazighs à majorité ecrasante se sont convertis en islam
      • Reconquista 7 octobre 2008 15:42, par IDIR

        Cher monsieur,

        Vous vous lamentez du "génocide" envers les musulmans.

        Vous omettez bien entendu de nous rappeller comment les arbo-musulmans se sont comportés dans leur conquête de Tamazgha et de l’Espagne.

        La RECONQUISTA pour rappel veut dire reprendre ce que l’on nous a pris par la lutte.

        Quand à la conversion des Amazighs elle s’est faite par la force sur sabre mais certainement pas par adhésion.

        Aujourd’hui nombreux sont ceux qui n’adhèrent pas à l’Islam mais se déclarent musulmans. Si les tribunaux de l’inquisition n’existent plus ceux des fanatiques arabo-musulmans sèment toujours leur terreur.

        Reconquerir, n’est pas changer les choses mais au contraire les rétablir. J’espère que les berbères méditeront sur ce mot RECONQUISTA.

        VIVE LA RECONQUISTA, VIVE TAMAZGHA LIBRE.

        Idir