Accueil > Actualité > Azawad : la population persiste, la CMA ne signe pas (...)
Azawad : la population persiste, la CMA ne signe pas !
jeudi 19 mars 2015
par Masin
A quoi jouent l’Etat malien et ce qui est convenu d’appeler "Médiation internationale" ? D’une part, ils acceptent que la CMA se remettent à la population de l’Azawad pour arrêter sa décision, d’autre part ils rejettent toute idée de révision du projet d’accord présenté le 25 février par Alger.



Selon l’AFP, lors de la rencontre avec une délégation de diplomates occidentaux et africains avec les dirigeants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), ces derniers ont présenté aux diplomates un document qui énumère une série de points essentiels à introduire dans le texte de l’accord que la CMA refuse de signer dans son état actuel.
La médiation internationale, rapportée par l’agence française, précise, dans un communiqué publié mercredi 18 mars, que "la procédure du paraphe engagée à Alger le 1er mars signifie bien que la négociation est parachevée", soulignant que "l’accord n’a pas la prétention de résoudre à la fois et dans l’immédiat tous les problèmes posés".
Dans sa déclaration lue, ce mercredi 18 mars, le porte-parole du gouvernement malien, Choguel Maïga, affirme "de manière solennelle que le paraphe du document, en attendant sa signature, exclut toute idée d’ouvrir de nouvelles négociations sur son contenu et appelle la médiation à ses responsabilités en tant que garant du processus de paix", rapporte toujours l’AFP.

La médiation internationale et l’Etat malien versent dans l’intimidation faisant fi de la position des populations de l’Azawad. Leur seule préoccupation est de valider l’accord d’Alger même si cette mascarade est loin, très loin, des aspirations des populations de l’Azawad qui se sont massivement exprimées depuis fin février lors de nombreuses manifestations publiques notamment à Kidal.

La CMA, quant à elle, dans un communiqué rendu public mercredi 18 mars, elle affirme qu’"à l’issue des débats, empreints de franchise et de sérénité, les deux parties sont convenues de la nécessité de tenir une rencontre de concertation dans un bref délai pour lever les derniers obstacles à la signature de l’Accord".

Décidément, l’Etat malien, mais aussi l’Etat algérien à la tête de la Médiation internationale, feront tout pour saboter toute tentative d’aller vers un accord qui soit en faveur de l’Azawad. Il n’est pas évident d’envisager la paix avec des Etats voyous qui, en réalité, sèment la terreur et ne peuvent exister que dans la violence et la répression. Le souci est que la Communauté internationale n’est là que pour défendre les seuls intérêts des ces Etats voyous.

En attendant, les populations de l’Azawad maintiennent le cas, elles veillent à ce que les dirigeants de la CMA ne dévient pas de la voie qui leur est dictée. Dans ces conditions, la Communauté internationale peut continuer son chantage ; elle aura du mal à avoir raison de la volonté et la détermination d’une population décidée à e libérer de l’injustice et l’humiliation.

Nous publions ci-après le document remis par la CMA à la Médiation internationale venue à Kidal le 17 mars, un document qui résumé les points essentiels à intégrer dans le projet d’Accord pour les Mouvements de l’Azawad puissent envisager de poursuivre les discussions.

La Rédaction.



Coordination des Mouvements de I’Azawad (CMA)
Points essentiels à introduire dans le projet d’accord produit par la médiation

1. Aspects politico-institutionnels
– Reconnaissance officielle de I’Azawad comme une entité géographique, politique et juridique ;
– Création d’une assemblée interrégionale regroupant les régions de Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka et Taoudéni, dont les prérogatives relèvent des domaines spécifiques à l’Azawad
– Surseoir à l’organisation de toute élection jusqu’au retour des réfugiés et jusqu’à la mise en œuvre du nouveau découpage ;
– Prévoir et déterminer le quota qui sera affecté à l’Azawad pour les Départements de souveraineté, les grands services de l’Etat, les représentations diplomatiques et les organisations internationales.

2. Aspects de défense et de sécurité
– Les forces de défense et de sécurité à l’intérieur de I’Azawad seront composées à 80% de ressortissants de I’Azawad, ainsi qu’au niveau des postes de commandement ;
– Pendant la période intérimaire, mettre en place des unités spéciales mixtes comprenant 80% de ressortissants de I’Azawad ;
– La CMA définit elle-même la liste des combattants et détermine leurs grades.
– Le Mécanisme opérationnel de Coordination (MOC) sera présidé par la MINUSMA et co-présidé par les deux parties
– Retenir le casernement pour les combattants qui feront partie des forces armées et de sécurité reconstituée et le cantonnement pour ceux à réinsérer
– Les zones de défense et de sécurité seront sous le commandement d’un ressortissant de I’Azawad
– Considérer la création et l’utilisation de milices comme un acte criminel.

3. Développement
– Affectation d’un fonds spécial pour I’Azawad sur le budget de l’Etat à hauteur de 40% sur une période de 20 ans en vue de résorber un retard de plus de 50 ans ;
– Exploitation des ressources minières et énergétiques de l’Azawad soumise à l’autorisation préalable de l’Assemblée interrégionale après avis de l’Assemblée régionale. Un quota de 20 % de la production sera affecté à l’Azawad, avec priorité à la Région concernée.

4. Mécanismes de mise en œuvre
– Parité entre les deux parties belligérantes dans toutes les commissions et structures prévues dans l’accord
– Mise en place d’une commission conjointe (Gouvernement du Mali- CMA, la Médiation) chargée de la préparation des textes législatifs et réglementaires prévus dans l’accord ; la composition de cette commission sera à part égale entre les parties belligérantes ;

Kldal, le 16 mars 2015,
Pour la Coordination des Mouvements de l’Azawad,
Bilal AG ACHERIF



Lire également :

- Tamazgha a fait entendre la voix de l’Azawad à Paris.

- Est-ce la fin du suspe,se à Kidal ?

- Confusion à Kidal

- Le Mali synonyme d’insécurité

- Sur les accords d’Alger 2015

- Tamazgha soutient l’indépendance de l’Azawad !

- Le peuple de l’Azawad, toujours dans la rue pour rejeter l’"accord" d’Alger !

- Tirs de roquettes par des islamistes à Kidal.

- Les Touaregs rejettent les accords d’Alger

- Langue de bois : Fabius et le vrai faux accord d’Alger !

- Kidal se mobilise contre les accords d’Alger

- L’Azawad, rien que l’Azawad !

- Les Touaregs plus que jamais déterminés !

Articles dans la rubrique :

Actualité
09/12/16
0
Le Centre international des cultures populaires (CICP) abritera une journée de solidarité avec (...)

Lire l'article

02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • L’opposition frontale de la france et de l’algerie,et leurs magouilles diplomatiques destinées a empecher,coute que coute,le peuple de l’azawad d’acceder a son autodétermination,montre sans ambiguites,que les peuples d’afrique du nord sont ,a ce jour,colonisés.d’abord par l’ancien colonisateur,et aussi par leurs propres gouvernements illégitimes et dictatoriaux,installes par la france aux fausses independances de ses ex colonies.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.